Des jeunes prêts à en­four­cher leur vé­lo pen­dant 30 heures

La Revue - - ACTUALITÉS - YAN­NICK BOURSIER ybour­sier@lexis­me­dia.ca

L’équipe se­ra peut-être un peu plus pe­tite cette an­née, mais la dé­ter­mi­na­tion se­ra aus­si grande alors que les jeunes de Ni­co­las-Ga­ti­neau s’ap­prêtent à par­ti­ci­per au 30 heures de vé­lo.

L’évé­ne­ment cy­cliste an­nuel de la po­ly­va­lente Ni­co­las-Ga­ti­neau en se­ra à sa 27e an­née et per­met­tra à 10 jeunes et cinq ac­com­pa­gna­teurs de pas­ser une grande par­tie des 24 et 25 mai à pé­da­ler.

«C’est peut-être une édi­tion plus pe­tite, mais il y a un es­prit d’équipe du ton­nerre, in­dique Si­mon Dos­tie-Cor­mier, res­pon­sable de l’évé­ne­ment. On a aus­si une grande im­pli­ca­tion des en­traî­neurs.»

Le concept du 30 heures de vé­lo est simple. Le 24 au ma­tin, les jeunes em­bar­que­ront sur leur mon­ture et fe­ront le tour du cir­cuit qui les amène à faire un rond de­vant l’école en pas­sant sur une par­tie du bou­le­vard La Vé­ren­drye et du bou­le­vard La­brosse.

Ils de­vront pé­da­ler jus­qu’au 25 mai à 10h45 en ayant droit qu’à une pause de 10 mi­nutes pour chaque heure. Un dé­fi im­por­tant au­tant sur le plan phy­sique que men­tal, sou­ligne M. Dos­tie-Cor­mier.

«Beau­coup de gens pensent que le plus dur c’est le phy­sique, mais le men­tal est très im­por­tant, ex­plique-t-il. Ce se­ra à 10 cou­reurs, mais c’est l’es­prit d’équipe qui va les ame­ner jus­qu’à la ligne d’ar­ri­vée.»

EN­TRAέNE­MENT

De­puis le dé­but de l’école, les jeunes par­ti­ci­pants pra­tiquent quelques heures par se­maine pour être en me­sure de réus­sir ce dé­fi im­por­tant. Ils ont aus­si réa­li­sé quelques ac­ti­vi­tés spé­ciales pour tes­ter leur en­du­rance.

Ils ont com­men­cé par un par­cours de 60 km à l’au­tomne, sui­vi par une séance de 3h de spin­ning pen­dant la sai­son hi­ver­nale. Ils ont en­suite fait un huit heures de vé­lo en gym­nase avant de ter­mi­ner dans les der­niers jours par un par­cours de 100 km.

Tout ce qu’il reste à at­tendre, main­te­nant, c’est la tem­pé­ra­ture qu’ils au­ront à af­fron­ter. L’an der­nier, les par­ti­ci­pants ont dû pas­ser 16 heures sous la pluie. «Après ça, il n’y a plus grand-chose qui nous fait peur», in­dique Si­mon Dos­tie-Cor­mier.

À no­ter que l’ac­ti­vi­té per­met­tra aus­si aux par­ti­ci­pants de re­mettre un mon­tant à une cause comme chaque an­née. Cette an­née, c’est le centre de can­cé­ro­lo­gie du CISSSO qui a été choi­si. Le mon­tant amas­sé se­ra an­non­cé à la fin du 30 heures.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.