Les ci­toyens paie­ront le nou­veau trot­toir

Sur la rue Notre-Dame

La Revue - - ACTUALITÉS - YAN­NICK BOUR­SIER ybour­sier@lexis­me­dia.ca

Un trot­toir et une bor­dure vont être ins­tal­lés sur la rue Notre-Dame entre la rue des Sables et le bou­le­vard Ma­lo­ney et ce sont les ci­toyens qui de­vront payer pour cette in­fra­struc­ture.

Lors du der­nier con­seil mu­ni­ci­pal, la Ville a adop­té une dé­pense de 306 600$ pour ajou­ter un trot­toir et une bor­dure sur une par­tie de cette por­tion de Notre-Dame et un trot­toir seule­ment sur une autre par­tie.

Ces tra­vaux se­raient liés à des pro­blèmes d’écou­le­ment d’eau dans le sec­teur, in­dique le conseiller de Ri­vière-Blanche, Jean Les­sard. L’ajout de ces in­fra­struc­tures de­vrait per­mettre d’évi­ter que la nou­velle rue brise à l’in­té­rieur de quelques an­nées en rai­son des pro­blèmes d’eau.

Elles ré­gle­ront aus­si un pro­blème vé­cu par cer­tains ré­si­dents du sec­teur qui ont l’eau sur leur ter­rain, ajoute le conseiller.

Rap­pe­lons que la Ville de Ga­ti­neau a pré­vu un mon­tant de 19,3 mil­lions $ pour re­faire la to­ta­li­té de la rue Notre-Dame dans les pro­chaines an­nées en rai­son de son mau­vais état. Le plan est d’ur­ba­ni­ser une grande par­tie de cette ar­tère. Tou­te­fois, la par­tie tou­chée par l’ajout d’un trot­toir et de la bor­dure ne se­ra pas ur­ba­ni­sée à cause du manque d’es­pace.

En ce qui concerne la dé­pense pour l’ajout du trot­toir et de la bor­dure, elle ne se­ra pas in­cluse aux tra­vaux gé­né­raux. Ce se­ra plu­tôt une taxe de bas­sin ba­sée sur l’éten­due en front qui se­ra im­po­sée aux ci­toyens du sec­teur pour ces tra­vaux.

La plus grande par­tie, soit 95% de la fac­ture, se­ra payée par les ré­si­dents le long de Notre-Dame entre des Sables et Jea­nine-Gré­goire-Ross. La dif­fé­rence se­ra une taxe de bas­sin pour les ré­si­dents le long de Notre-Dame, entre Jea­nine-Gré­goire-Ross et le bou­le­vard Ma­lo­ney.

ÉQUI­TÉ

Ques­tion­née sur cette dé­pense, l’ad­mi­nis­tra­tion de la Ville de Ga­ti­neau in­dique que ces tra­vaux cor­res­pondent «à une amé­lio­ra­tion des ser­vices payables par les ci­toyens, en toute équi­té avec les ci­toyens dans les sec­teurs dé­jà ur­ba­ni­sés», in­dique Hé­lène La­chance du Ser­vice des com­mu­ni­ca­tions.

Elle in­dique par ailleurs que dans ce cas-ci, ce n’est pas la Po­li­tique pour le fi­nan­ce­ment de nou­velles in­fra­struc­tures dans les sec­teurs dé­jà construits qui a été sui­vie puisque cette po­li­tique per­met aux ci­toyens de vo­ter sur cette dé­pense.

C’est la Ville qui a pris la dé­ci­sion d’ajou­ter ces ser­vices à cet en­droit, confirme Mme La­chance.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.