UN MONDE SANS FU­MÉE ?

La Revue - - ACTUALITÉS -

La Jour­née mon­diale sans ta­bac m’a en­core fait ré­flé­chir sur les ra­vages re­liés à la consom­ma­tion de ta­bac dans notre so­cié­té, et sur le coût éle­vé des soins mé­di­caux qui en ré­sultent. Can­cers du pou­mon, de la gorge, de la langue. Ma­la­dies co­ro­na­riennes ou connexes. Qua­li­té de vie à la baisse. Les ef­fets du ta­ba­gisme coûtent plus de cinq mil­liards aux contri­buables. Ce­la me fait bi­zarre d’écrire sur ce su­jet quand le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral va rendre lé­gale la consom­ma­tion de can­na­bis, le pre­mier juillet. Fu­mer à des fins ré­créa­tives, c’est fu­mer quand même. J’es­père que les cam­pagnes de sen­si­bi­li­sa­tion se­ront ef­fi­caces et bien me­nées.

Comme tous les ado­les­cents, j’ai fu­mé en ca­chette quelques ci­ga­rettes. On en igno­rait les consé­quences sur notre san­té. Les cam­pagnes de pu­bli­ci­té des com­pa­gnies de ta­bac étaient ra­co­leuses. Les pa­quets de ci­ga­rettes étaient co­lo­rés et at­trayants. Les prin­ci­pales marques se li­vraient une guerre im­pi­toyable pour at­ti­rer et fi­dé­li­ser les consom­ma­teurs. Les plus vieux lec­teurs se sou­vien­dront des Ex­port A, Player’s, Cra­ven A, Bel­mont, Bel­ve­dère, Con­tes­sa, Roth­mans, Ben­son and Hedges, Du Mau­rier, et j’en passe. Sans ou­blier les Gi­tanes et Gau­loises qui com­men­çaient à en­va­hir le mar­ché qué­bé­cois, en cour­ti­sant in­tel­lec­tuels, uni­ver­si­taires, et bo­hèmes.

Fu­mer à l’époque, c’était ‘in’. C’était une fa­çon de s’af­fir­mer, de dé­fier les conven­tions, de jouer à l’adulte. Après mes an­nées ‘Cel­tiques’ et ci­ga­rillos, je suis pas­sé à la pipe, puis de temps en temps au ci­gare, et fi­na­le­ment à rien du tout ! Sage dé­ci­sion ! Dans notre so­cié­té d’au­jourd’hui, fu­mer est per­çu comme une aber­ra­tion sur le plan mé­di­cal.

LE CISSS DE L’OU­TAOUAIS DIT NON AU TA­BAC

J’ap­plau­dis la dé­ci­sion cou­ra­geuse du CISSS de l’Ou­taouais de de­ve­nir un en­vi­ron­ne­ment sans fu­mée, dans un an, en juin 2019. Le mes­sage est clair. Fi­ni le pé­ri­mètre de 9 mètres sans fu­mée aux abords des portes des hô­pi­taux. Pour fu­mer ‘lé­ga­le­ment’, il fau­dra se rendre à l’ex­té­rieur des ter­rains et sta­tion­ne­ments. Il y au­ra quelques ex­cep­tions ( fu­moirs, aires ci­blées) pour ac­com­mo­der les usa­gers des CHSLD.

J’es­père que le per­son­nel, les usa­gers, les vi­si­teurs, les bé­né­voles, ap­puie­ront cette orien­ta­tion lo­gique des di­ri­geants de la san­té. Les hô­pi­taux on­ta­riens ont im­po­sé la même po­li­tique, il y a un an. Et il n’y a pas eu de fric­tion.

Il y a quatre mil­lions de fu­meurs ré­gu­liers au Ca­na­da. Au Qué­bec, une per­sonne sur quatre fume. C’était une per­sonne sur trois, il y a trente ans. On fume donc de moins en moins. Bonne nou­velle. Ce­la dit, 45 000 Ca­na­diens (dont 13 000 On­ta­riens et 8000 Qué­bé­cois) meurent chaque an­née de ma­la­dies graves re­liées à la consom­ma­tion de ta­bac. Ce­la re­pré­sente un mort, toutes les 12 mi­nutes !

Et dans le monde ? Il y a plus d’un mil­liard de ‘gros’ fu­meurs qui consomment un à deux pa­quets par jour. Cinq fois plus d’hommes que de femmes. Triste réa­li­té : 50% de ces fu­meurs sont des ados et des en­fants qu’on cible dès l’école pri­maire ! Ils de­viennent ac­crocs pour la vie. L’in­dus­trie du ta­bac a dé­pla­cé ses énormes cam­pagnes de mar­ke­ting dans les pays les plus po­pu­leux (Chine, Inde, In­do­né­sie, Rus­sie, Bré­sil, Mexique), et en Afrique.

Le ta­bac est un tueur. Mais l’ap­pât du gain des mul­ti­na­tio­nales qui pro­duisent et vendent an­nuel­le­ment des mil­liards de ci­ga­rettes est dé­men­tiel. On est loin du jour où tout ce­la dis­pa­raî­tra en fu­mée !

TROIS RE­LAIS POUR LA VIE EN OU­TAOUAIS

Re­ce­voir un diag­nos­tic de can­cer est un choc. Su­bir des trai­te­ments de chi­mio et de ra­dio n’est pas fa­cile. Se battre pour sa vie est un acte cou­ra­geux. Voi­là pour­quoi il est im­por­tant d’en­voyer un mes­sage de so­li­da­ri­té aux proches, amis, col­lègues, aux prises avec cette ma­la­die per­ni­cieuse.

Après le Re­lais pour la vie dans la Pe­ti­te­Na­tion (1er juin), il y au­ra ce­lui de Bu­ckin­gham­La Lièvre (8 juin), et ce­lui de Ga­ti­neau (15 juin à As­ti­cou). Soyez-y. Dons et in­fos : 1 (855) 3510111 / re­lais­pour­la­vie.ca.

(Pho­to La Re­vue –Ar­chives)

Il se­ra in­ter­dit de fu­mer près des éta­blis­se­ments du CISSSO.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.