Le Bas-Saint-Laurent tou­jours sans ré­ponse

La Terre de chez nous - - FORÊT - PIERRE-YVON BÉGIN

Les pro­duc­teurs de bois du Bas-SaintLaurent et de la Gas­pé­sie sont tou­jours dans l’in­cer­ti­tude. Qué­bec tarde à ré­pondre au plan d’ac­tion dé­po­sé en fé­vrier der­nier par le mi­lieu pour sor­tir le bois de la fo­rêt pri­vée.

« On va de­voir prendre des dé­ci­sions dou­lou­reuses », confie en entrevue té­lé­pho­nique le di­rec­teur gé­né­ral de la Fé­dé­ra­tion des or­ga­nismes de ges­tion en com­mun du Bas-SaintLaurent, Alain Mar­coux. Ce­lui-ci pré­cise que 200 em­plois sont au­jourd’hui en pé­ril à la suite de l’aban­don par Qué­bec du pro­gramme de créa­tion d’em­plois de 6 M$ en fo­rêt pri­vée.

Alain Mar­coux note que les ou­vriers fo­res­tiers ont en­tre­pris les tra­vaux de re­boi­se­ment. Faute du fi­nan­ce­ment ha­bi­tuel, ajoute-t-il, plu­sieurs de­vront être mis à pied à la mi-juillet. Plus de 250 tra­vailleurs et pro­duc­teurs fo­res­tiers ont ré­cem­ment ma­ni­fes­té leur mé­con­ten­te­ment de­vant les bu­reaux de Ri­vière-du-Loup du mi­nistre res­pon­sable de la ré­gion, Jean D’Amour. Au Syn­di­cat des pro­duc­teurs fo­res­tiers du Bas-Saint-Laurent, Richard Sain­don confirme la gra­vi­té de la si­tua­tion. Même si le mi­nistre des Fo­rêts a de­man­dé de com­men­cer les tra­vaux en lais­sant mi­roi­ter une in­ter­ven­tion en juillet, fait-il re­mar­quer, un cli­mat d’in­cer­ti­tude s’est ins­tal­lé. « Ça n’a pas de bon sens, parce qu’en­tre­prendre les tra­vaux, ça im­plique d’in­ves­tir de l’ar­gent », dé­clare le porte-pa­role.

Sans un si­gnal de Qué­bec, les pro­duc­teurs de bois de la fo­rêt pri­vée au Bas-Saint-Laurent et en Gas­pé­sie de­vront li­mi­ter les tra­vaux d’amé­na­ge­ment fo­res­tier cet été.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.