75 fermes du Wis­con­sin me­na­cées de fer­me­ture

La Terre de chez nous - - LAIT DIAFILTRÉ - M.M.

En­vi­ron 75 fermes lai­tières du Wis­con­sin ont re­çu une lettre les avi­sant que leur trans­for­ma­teur n’achè­te­ra plus leur lait à par­tir du mois de mai pro­chain, rap­porte le Mil­wau­kee Jour­nal Sen­ti­nel. Ci­té dans l’ar­ticle, un pro­duc­teur ex­plique que le trans­for­ma­teur met fin à son contrat en rai­son de la perte de ventes (de lait diafiltré) au Ca­na­da pro­vo­quée par « de nou­veaux ta­rifs d’im­por­ta­tion ca­na­diens ».

Dans ce mar­ché dé­jà en sur­pro­duc­tion, la perte de cet ache­teur peut si­gni­fier la fin des ac­ti­vi­tés pour plu­sieurs de ces fermes, pré­cise le jour­nal.

Un bouc émis­saire

Les Pro­duc­teurs lai­tiers du Ca­na­da (PLC) ne se for­ma­lisent pas trop de ces ac­cu­sa­tions amé­ri­caines. « Ils cherchent un bouc émis­saire, et c’est nous autres. Le lait diafiltré re­pré­sen­tait 0,23 % de leurs ex­por­ta­tions au Ca­na­da en 2015; ce n’est pas ça qui va leur faire faire ban­que­route, re­la­ti­vise Isa­belle Bou­chard, di­rec­trice des com­mu­ni­ca­tions aux PLC. Le vrai pro­blème, aux États-Unis, c’est qu’ils ne contrôlent pas leur pro­duc­tion de lait et qu’ils sont en sur­plus. »

Isa­belle Bou­chard in­dique aus­si qu’il n’y a pas de nou­veaux ta­rifs d’im­por­ta­tion ni de chan­ge­ment à la ré­gle­men­ta­tion ca­na­dienne sur les im­por­ta­tions de pro­duits lai­tiers. « Les trans­for­ma­teurs ca­na­diens ont tou­jours le droit d’im­por­ter des in­gré­dients lai­tiers des États-Unis. Mais nous nous sommes ajus­tés avec la mise en place de la nou­velle classe 7. Si les trans­for­ma­teurs ca­na­diens es­timent que c’est plus ren­table d’ache­ter leur lait diafiltré ici, tant mieux pour nous. C’est une saine com­pé­ti­tion », dit Mme Bou­chard.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.