La­bon­té sur­chauffe

La Terre de chez nous - - UN PRINTEMPS ÉPROUVANT -

L’ar­ticle de Pro­té­gez-vous ré­vèle éga­le­ment que trois miels, dont le miel na­tu­rel de La­bon­té, mon­traient des signes de sur­chauffe. Le pré­sident de Miel La­bon­té dé­clare d’em­blée que le miel tes­té n’était pas fal­si­fié, ni moins bon. Il ex­plique les signes de sur­chauffe par le vieillis­se­ment du miel. « Il y a trois se­maines, j’ai trou­vé des pots de miel da­tant de 2014 dans une épi­ce­rie. Ce n’est pas des mau­dites farces! Si le com­mis fait une mau­vaise ro­ta­tion des stocks, le miel est plus vieux et ça peut ar­ri­ver qu’il af­fiche une concen­tra­tion plus éle­vée de HMF [ou hy­droxy­mé­thyl­fur­fu­ral, un com­po­sé chi­mique tes­té par Pro­té­gez-vous]. Mais ça ne veut pas dire qu’on a chauf­fé le miel », ré­torque Jean-Marc La­bon­té.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.