Les­sard consulte les fi­lières

La Terre de chez nous - - LA UNE - THIER­RY LARIVIÈRE tla­ri­viere@la­terre.ca

Le mi­nistre de l’Agri­cul­ture, Laurent Les­sard, ren­contre les prin­ci­pales fi­lières agroa­li­men­taires du Qué­bec pour éta­blir le po­ten­tiel de croissance en­vi­sa­geable dans la fu­ture po­li­tique bio­ali­men­taire.

« Cha­cun des groupes vient me dé­po­ser quelque chose pour que je puisse mon­ter la cible [de croissance] et es­sayer de quan­ti­fier ce que pour­rait être une me­sure bud­gé­taire », a ex­pli­qué Laurent Les­sard en en­tre­vue à La Terre, en ajou­tant qu’il vou­lait « nour­rir de l’am­bi­tion sur un ho­ri­zon plus long » qu’un simple bud­get.

Le mi­nistre pro­cède de­puis quelque temps à des « speed mee­tings » d’une heure ou une heure trente avec les fi­lières du porc, du lait, des vo­lailles, du si­rop d’érable, du grain et bio­lo­gique. Le sec­teur des hô­tels et res­tau­rants et cer­tains centres de re­cherche fe­ront aus­si par­tie de cette consul­ta­tion.

« C’est pour ai­der à po­si­tion­ner les at­tentes et les be­soins dans une op­tique de croissance », in­dique le mi­nistre à pro­pos de sa tour­née pré­pa­ra­toire au Som­met sur l’ali­men­ta­tion, qui est pré­vu pour le 17 no­vembre à Qué­bec. Il est ques­tion de cible de mar­ché et de ce que ça prend pour y par­ve­nir. Même pour la ges­tion de l’offre, les fi­lières ont ex­pri­mé comment elles pour­raient mieux faire « avan­cer leur cause » au Ca­na­da.

« On fait une po­li­tique de co­hé­sion qui est plus large que juste la croissance et les ex­por­ta­tions », in­dique par ailleurs le mi­nistre Les­sard, qui pré­cise que la po­li­tique s’in­té­res­se­ra aus­si à une meilleure oc­cu­pa­tion du ter­ri­toire, à la santé de la po­pu­la­tion, à l’édu­ca­tion, à la for­ma­tion et à la contri­bu­tion de la re­cherche. L’ac­cès au mar­ché, aux ta­blettes, aux res­tau­rants et aux ins­ti­tu­tions du gouvernement fe­ront aus­si par­tie de l’équa­tion.

Le Som­met du 17 no­vembre ser­vi­ra à « écrire les têtes de cha­pitre » de la fu­ture po­li­tique, qui se­ra dé­taillée par la suite et ac­com­pa­gnée de plans d’ac­tion sou­te­nus par un fi­nan­ce­ment.

Marge de ma­noeuvre

« Quand un gouvernement dé­cide de faire une po­li­tique bio­ali­men­taire, c’est parce qu’il va l’ac­com­pa­gner. Tous les si­gnaux sont au vert au gouvernement sur les ren­trées d’ar­gent et les sur­plus bud­gé­taires », répond le mi­nistre quand on lui de­mande si son gouvernement est ou­vert à in­ves­tir da­van­tage en agri­cul­ture et en agroa­li­men­taire.

Le mi­nistre Les­sard ne compte pas tel­le­ment sur le cadre stra­té­gique ca­na­dien de 2018 pour sou­te­nir la nou­velle po­li­tique qué­bé­coise. Le cadre ca­na­dien est dé­jà dé­ter­mi­né et « ils n’ont pas plus d’ar­gent qu’avant ». Le sou­tien fé­dé­ral à la re­cherche se­ra tout de même uti­li­sé à 100 %. « Je ne suis pas dans une stra­té­gie de sou­tien à l’agri­cul­ture quand il y a de la mi­sère », ajoute Laurent Les­sard, qui est quand même ou­vert à bo­ni­fier et à mo­du­ler ces pro­grammes de sou­tien, dont plu­sieurs sont par­ta­gés avec le fé­dé­ral.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.