Une ré­colte à 4000$ la tonne!

La Terre de chez nous - - LA UNE - MAR­TIN MÉ­NARD mme­nard@la­terre.ca

La fi­lière des graines de chanvre bio­lo­giques at­teint un point culmi­nant avec la ré­colte 2017 : ja­mais le Qué­bec n’en a pro­duit au­tant et ja­mais son prix n’a été aus­si éle­vé!

« Sur les 3 000 hec­tares culti­vés sous ré­gie bio­lo­gique au Sa­gue­nay–Lac-Saint-Jean, près du tiers, soit 1 300 hec­tares, sont en chanvre cette an­née. C’est une aug­men­ta­tion très significative, au­tant du nombre de producteurs que des su­per­fi­cies culti­vées », note l’agri­cul­teur Jacques Dal­laire, qui ré­colte pré­sen­te­ment ses 130 hec­tares de graines de chanvre bio à Hé­bert­ville, près d’Al­ma.

Ex­plo­sion

Les su­per­fi­cies en chanvre bio ont lit­té­ra­le­ment ex­plo­sé pour l’en­semble du Qué­bec. En ef­fet, se­lon le Con­seil des ap­pel­la­tions ré­ser­vées et des termes va­lo­ri­sants (CARTV), en 2012, les agriculteurs de toute la pro­vince culti­vaient à peine 274 hec­tares.

Et la ré­colte est bonne cette an­née, té­moigne M. Dal­laire, qui ob­tien­dra près d’une tonne à l’hec­tare. Ce ren­de­ment peut sem­bler faible, mais à 4 000 $ la tonne, la culture du chanvre bio s’avère très ren­table. « Les prix ont mon­té de fa­çon ex­po­nen­tielle. On ob­tient 4 000 $ la tonne au­jourd’hui com­pa­ra­ti­ve­ment à 2 000 $ il y a quatre ou cinq ans. Mais cette hausse de prix s’ac­com­pagne d’exi­gences plus éle­vées de la part de l’ache­teur. La

game a chan­gé. Les normes de sa­lu­bri­té et le pour­cen­tage de pu­re­té de la ré­colte sont de­ve­nus plus stricts », nuance M. Dal­laire.

Une fier­té

Le prin­ci­pal ache­teur de chanvre bio­lo­gique au Qué­bec, Ali­ments Tri­gone, confirme que la pro­duc­tion de chanvre bio du Qué­bec a connu une énorme évo­lu­tion. Il y a 10 ans, cette en­tre­prise de Saint-Fran­çois-de-la-Ri­vière-du-Sud, en Chau­dière-Ap­pa­laches, avait du mal à trou­ver des graines de chanvre pro­duites lo­ca­le­ment et de­vait s’ap­pro­vi­sion­ner prin­ci­pa­le­ment dans l’Ouest ca­na­dien. Au­jourd’hui, les producteurs qué­bé­cois réus­sissent à ré­pondre à la de­mande, et même plus.

L’éclo­sion de la fi­lière des graines de chanvre bio­lo­gique au Qué­bec s’avère une fier­té à plu­sieurs égards. « Nous avons dé­ve­lop­pé des marchés, et pe­tit à pe­tit, des producteurs se sont joints à nous. Ils ont peaufiné leurs tech­niques. C’est cer­tain qu’il y a en­core des connais­sances à ac­qué­rir, car le chanvre est une plante aux mul­tiples sur­prises, mais au­jourd’hui, cette pro­duc­tion rayonne et crée de la ri­chesse dans les ré­gions du Qué­bec », ajoute fiè­re­ment Alexandre Bé­ru­bé-Beau­lieu, di­rec­teur d’Ali­ments Tri­gone.

Guillaume Dal­laire ré­colte ac­tuel­le­ment les graines de chanvre près d’Al­ma. L’as­pect très fi­breux de la plante oc­ca­sionne des bour­rages de la mois­son­neuse-bat­teuse, ce qui com­plique son tra­vail.

La graine de chanvre éca­lée est très ten­dance dans le do­maine ali­men­taire. Les gens ap­pré­cient sa forte te­neur en pro­téines, en fibres et en acides ami­nés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.