Quand le bon­heur est dans l’étable

Na­tha­lie Du­mais, Rock Hé­bert et leur fille Mau­ranne sont heu­reux de se le­ver chaque ma­tin pour s’oc­cu­per de leurs ani­maux. Comme si tout le tra­vail, tout l’amour don­né aux vaches et aux gé­nisses, loin de les fa­ti­guer, contri­buait plu­tôt à leur bon­heur.

La Terre de chez nous - - NEWS - MARC-ALAIN SOU­CY

SAINTE-HÉLÈNE-DE-KA­MOU­RAS­KA — Na­tha­lie Du­mais et Rock Hé­bert, de la Ferme Ro­ta­ly, maî­trisent bien tous les as­pects de la pro­duc­tion lai­tière, mais on voit tout de suite que ces Maîtres-éleveurs Hol­stein sont gui­dés par une prio­ri­té : l’amé­lio­ra­tion gé­né­tique de leur trou­peau. Ils ont d’ailleurs trans­mis cette pas­sion à Mau­ranne, leur fille de 20 ans qui s’ap­prête à prendre la re­lève.

« Je crois que c’est notre choix d’al­ler vers la gé­né­tique qui l’a in­ci­tée à prendre la re­lève », es­time la mère de deux grandes filles. Pour cette fa­mille, le dé­fi et le plai­sir consistent avant tout à pro­duire des gé­nisses en­core plus belles que leur mère. Mau­ranne aime ré­flé­chir au choix des taureaux, pla­ni­fier et prendre les mul­tiples dé­ci­sions qui contri­buent, de Aà Z, à l’amé­lio­ra­tion des su­jets.

L’aven­ture des ex­po­si­tions

Di­plô­mée de l’Ins­ti­tut de tech­no­lo­gie agroalimentaire de La Po­ca­tière en ges­tion et tech­no­lo­gies d’en­tre­prise agri­cole, la jeune femme se plaît à la ferme. « J’aime tout dans ce genre d’en­tre­prise : les belles vaches, les belles gé­nisses, le fait de par­ti­ci­per à des ex­po­si­tions et de sor­tir les ani­maux qui viennent de chez nous. Mes pa­rents me laissent la chance de les pro­me­ner. C’est le fun et je suis fière de nos vaches et de notre en­tre­prise », men­tionne Mau­ranne.

Il faut dire éga­le­ment que la par­ti­ci­pa­tion à des ex­po­si­tions lui ap­porte un brin d’aven­ture. Elle garde de bons sou­ve­nirs d’un pé­riple de 33 heures à Ma­di­son avec des ani­maux dans une re­morque alors qu’elle n’était qu’en 4e se­con­daire. « Je n’étais pas seule quand même », pré­cise-t-elle. Parmi ses voyages, no­tons éga­le­ment cinq par­ti­ci­pa­tions à la TD Ca­na­dian 4-H Dai­ry Clas­sic de To­ron­to, la fi­nale ca­na­dienne des jeunes ru­raux.

Les su­jets de la Ferme Ro­ta­ly connaissent d’ailleurs beau­coup de suc­cès tant dans les ex­po­si­tions agri­coles lo­cales qu’à la Royal Win­ter Fair de To­ron­to et à la World Dai­ry Ex­po de Ma­di­son au Wis­con­sin. « Nos belles vaches, nos belles gé­nisses sont bien nour­ries. Elles sont la­vées ré­gu­liè­re­ment, elles vont de­hors la nuit, elles sont clip­pées, dor­lo­tées. On passe nos jour­nées à l’étable, on leur ap­prend à mar­cher pour les va­lo­ri­ser le plus pos­sible, ex­plique Na­tha­lie Du­mais. Comme pour les ath­lètes olym­piques, le dé­fi, c’est d’at­teindre avec elles la marche la plus haute. »

Na­tha­lie Du­mais, Rock Hé­bert et leur fille Mau­ranne, qui pren­dra la re­lève de la Ferme Ro­ta­ly.

L’in­té­rêt de Mau­ranne pour les ex­po­si­tions ne date pas d’hier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.