Qué­bec dé­voile les mo­da­li­tés de son pro­gramme de 95 M$

La Terre de chez nous - - LA UNE - THIER­RY LARIVIÈRE tla­ri­viere@la­terre.ca @La­ri­vie­reT

C’est sur la base du prin­cipe du pre­mier ar­ri­vé, pre­mier ser­vi que les pro­duc­teurs se par­ta­ge­ront l’en­ve­loppe de 95 M$ du pro­gramme de sou­tien à l’in­ves­tis­se­ment de Qué­bec. Le mi­nistre de l’Agri­cul­ture, Laurent Les­sard, en a dé­voi­lé les dé­tails le 3 no­vembre.

Le mon­tant de sub­ven­tion équi­vau­dra à 40 % des in­ves­tis­se­ments qui visent la confor­mi­té aux normes de bien-être ani­mal ou l’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique. « Je me ré­jouis de sa­voir que ça contri­bue­ra à main­te­nir les en­tre­prises agri­coles dans une po­si­tion en­viable sur les mar­chés, tant au Qué­bec qu’à l’ex­té­rieur, et que ça fa­vo­ri­se­ra aus­si l’at­teinte des ob­jec­tifs gou­ver­ne­men­taux en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment du­rable », a dé­cla­ré le mi­nistre.

50 000 $ ou 100 000 $

Pour ce qui est des ma­ter­ni­tés por­cines et des sec­teurs des chèvres, des bre­bis et des buf­flonnes lai­tières, le maxi­mum de sub­ven­tion se­ra donc de 100 000 $ pour un pro­jet to­tal de 250 000 $. Le mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture, des Pê­che­ries et de l’Ali­men­ta­tion du Qué­bec (MAPAQ) juge que ces pro­duc­tions font face à des dé­fis par­ti­cu­liers.

Quant aux autres pro­duc­tions, dont la pro­duc­tion lai­tière, le maxi­mum de sub­ven­tion se­ra de 50 000 $ pour un pro­jet to­tal de 125 000 $. Le conseiller du mi­nistre Les­sard, Pierre-Luc Daigle, pré­cise qu’en ce qui concerne les fermes lai­tières, la sub­ven­tion du pro­vin­cial ne pour­ra pas cou­vrir le même ma­té­riel que celle du fé­dé­ral.

Dans tous les cas, il pour­ra s’agir d’équi­pe­ment ou de mo­di­fi­ca­tion aux bâ­ti­ments dans la me­sure où ce­la est re­lié aux ob­jec­tifs de bien-être ani­mal et d’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique. Le cas type est ce­lui des tra­vaux né­ces­saires dans les por­che­ries qui de­vront mo­di­fier le lo­ge­ment des truies en ges­ta­tion.

En plus de ce mon­tant, un ra­bais de 13,33 $ par 100 $ d’in­té­rêts payés se­ra aus­si of­fert pour la par­tie as­su­mée par le pro­duc­teur. Pour un prêt maxi­mal de 225 000 $, ce­la re­pré­sente un maxi­mum de 30 000 $ sur cinq ans en congé d’in­té­rêts.

No­tons que le pro­gramme dé­voi­lé pré­voit éga­le­ment une bo­ni­fi­ca­tion du mon­tant des ser­vices-conseils pour le bien-être ani­mal et l’ef­fi­ca­ci­té éner­gé­tique.

Pre­mier ar­ri­vé, pre­mier ser­vi

« Ce se­ra pre­mier ar­ri­vé, pre­mier ser­vi », a pré­ci­sé Pierre-Luc Daigle, en en­tre­vue à La Terre. L’adhé­sion au pro­gramme était pos­sible dès le 3 no­vembre à15h sur le site In­ter­net du MAPAQ à mapaq.gouv.qc.ca/

plan in­ves­tis­se­ments. Un for­mu­laire qua­li­fié de« simple à rem­plir» est exi­gé dans un pre­mier temps. Les dé­tails du pro­jet de­vront suivre dans les six mois. Les bu­reaux du MAPAQ pour­ront aus­si ré­pondre aux ques­tions.

Lors des deux pre­mières an­nées, 25 M$ se­ront dis­po­nibles. L’en­ve­loppe sur cinq ans de­meure à 95 M $. « Je m’at­tends à un dé­pôt mas­sif de de­mandes, mais on va mettre du monde au tra­vail », a pro­mis le mi­nistre en con­fé­rence de presse. Laurent Les­sard pré­voit re­tour­ner voir le mi­nistre des Fi­nances s’il ad­ve­nait que l’en­ve­loppe du pro­gramme soit ra­pi­de­ment épui­sée.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.