Ma­rie-Ève Ri­vard : in­fa­ti­gable!

La Terre de chez nous - - LE FRAQASSANT - PHILIPPE PAGÉ

À chaque édi­tion, le FRAQassant pré­sente le por­trait d’un ad­mi­nis­tra­teur d’un syn­di­cat ré­gio­nal de la re­lève qui s’illustre ou se dis­tingue par ses qua­li­tés de me­neur. Au­jourd’hui, nous vous pré­sen­tons Ma­rie-Ève, de l’As­so­cia­tion de la re­lève agricole de Saint-Hya­cinthe (ARASH).

Ben­ja­mine d’une fa­mille de trois en­fants, Ma­rie-Ève est née à la ferme fa­mi­liale, une en­tre­prise lai­tière de 50 vaches à Saint-Hya­cinthe, la ville agricole par ex­cel­lence au Qué­bec. Au­jourd’hui deuxième vice-pré­si­dente de l’ARASH, elle se pas­sionne pour ce noble mé­tier qu’est l’agri­cul­ture, pra­ti­qué dans sa fa­mille de­puis plu­sieurs gé­né­ra­tions dé­jà. « J’ai tou­jours fait le train, de­puis mes 10 ans, avec mes soeurs Émi­lie et Maude. On ai­dait beau­coup. Et on était tra­vaillantes! Plus que nos cou­sins, ri­gole-t-elle. On était là sou­vent! C’est clair qu’avec ses trois filles qui pou­vaient don­ner un coup de main à l’étable, mon père pou­vait se li­bé­rer pour les tra­vaux des champs », dit fiè­re­ment la jeune femme.

Dès la fin de son se­con­daire, Ma­rie-Ève sa­vait qu’elle vou­lait tra­vailler dans le monde agricole, un mi­lieu qui la pas­sionne et dans le­quel elle évo­lue de­puis sa plus tendre en­fance. « J’ai sui­vi les traces de ma grande soeur Maude, et je me suis ins­crite en ges­tion et ex­ploi­ta­tion d’en­tre­prise agricole à l’Ins­ti­tut de tech­no­lo­gie agroa­li­men­taire de Saint-Hya­cinthe », ra­con­tet-elle. « J’ai en­suite en­core fait comme ma soeur en pour­sui­vant, comme elle, un bac­ca­lau­réat en agroé­co­no­mie à l’Uni­ver­si­té La­val, ajoute-t-elle en sou­riant. Tout ça, en conti­nuant de faire la traite chez mes pa­rents trois ou quatre fois par se­maine! »

À sa sortie de l’uni­ver­si­té en 2015, Ma­rie-Ève s’est trou­vé ra­pi­de­ment un em­ploi chez ADM Agri-In­dus­tries. Elle a alors dé­ci­dé alors d’uti­li­ser le peu de temps libre dont elle dis­po­sait en s’im­pli­quant dans les ac­ti­vi­tés du syn­di­cat de la re­lève agricole de sa ré­gion, l’ARASH.

En jan­vier 2016, elle a été élue à l’exé­cu­tif de son syn­di­cat comme deuxième vice-pré­si­dente. Elle a pi­lo­té plu­sieurs ac­ti­vi­tés, dont un pho­to­ma­ton lors de l’Ex­po de Saint-Hya­cinthe, l’été der­nier. Pour l’oc­ca­sion, elle a re­cru­té des bé­né­voles par­mi la re­lève ain­si qu’un pho­to­graphe. Lors des deux fins de se­maine pen­dant les­quelles s’est dé­rou­lé l’évé­ne­ment, la joyeuse bande a cir­cu­lé par­mi les par­ti­ci­pants, a dis­cu­té d’agri­cul­ture et a or­ga­ni­sé un photo booth mo­bile pour les fa­milles. L’évé­ne­ment a été un suc­cès sur toute la ligne!

Si Ma­rie-Ève a fait le choix de s’im­pli­quer dans la re­lève de sa ré­gion, c’était pour des rai­sons pré­cises. « Je vou­lais ren­con­trer des gens, re­le­ver des dé­fis et sor­tir de ma zone de confort. Je vou­lais re­pous­ser mes li­mites, ré­sume-t-elle. Et chose cer­taine, l’ARASH et la FRAQ ont com­blé mes at­tentes! »

Dès la fin de son se­con­daire, Ma­rie-Ève sa­vait qu’elle vou­lait tra­vailler dans le monde agricole, un mi­lieu qui la pas­sionne et dans le­quel elle évo­lue de­puis sa plus tendre en­fance.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.