St-élie Mo­tor­sports res­pecte le ni­veau de bruit

Le pro­prié­taire prêt à se sou­mettre à l’ap­pro­ba­tion ré­fé­ren­daire pour l’agran­dis­se­ment de son site

La Tribune - - ACTUALITÉS - JONATHAN CUSTEAU jonathan.custeau@la­tri­bune.qc.ca

SHERBROOKE — Les me­sures so­nores prises par le mi­nis­tère du Dé­ve­lop­pe­ment du­rable, de l’En­vi­ron­ne­ment et de la Lutte contre les chan­ge­ments cli­ma­tiques (MDDELCC) confirment que Saint-Élie Mo­tor­sports res­pecte les normes fixées par la Cour d’ap­pel. Le pro­prié­taire, Si­mon Ho­mans, es­père par ailleurs qu’on lais­se­ra les ci­toyens se pro­non­cer sur son pro­jet d’agran­dis­se­ment. Il se dit prêt à ac­cep­ter le ver­dict d’un ré­fé­ren­dum.

Se­lon le rap­port du MDDELCC, que La Tri­bune a pu consul­ter, « les lec­tures prises et re­te­nues lors de [l’] ins­pec­tion dé­montrent que le ni­veau de bruit, bien que très près du cri­tère maxi­mal, res­pecte ce­lui­ci ». Rap­pe­lons que le cer­ti­fi­cat d’au­to­ri­sa­tion li­mite le ni­veau de bruit per­mis pen­dant les courses d’ac­cé­lé­ra­tion à 50 dé­ci­bels.

L’étude com­man­dée par Si­mon Ho­mans à SNC-La­va­lin, dont les me­sures avaient été prises les 21 et 22 juillet, in­di­quait que les normes étaient res­pec­tées. Les me­sures du MDDELCC, prises le 28 juillet au 5354, che­min de Saint-Élie, le confirment en men­tion­nant que les ni­veaux de bruit sont conformes entre 19 h et 21 h, le taux d’hu­mi­di­té étant trop éle­vé après 21 h pour que les échan­tillons soient re­pré­sen­ta­tifs.

Entre 19 h et 20 h, le bruit s’élève à 49,8 dB, alors qu’il grimpe à 52,7 dB entre 20 et 21 h. « Il se­rait au­da­cieux d’af­fir­mer que le bruit dé­passe les cri­tères compte te­nu de la marge d’er­reur de la mé­thode de l’ap­pa­reil de me­sure. Le dé­pas­se­ment est in­fé­rieur à 3 dB, soit le ni­veau de bruit que l’oreille hu­maine peut dé­tec­ter », lit-on dans le rap­port.

Si­mon Ho­mans se dit sou­la­gé, af­fir­mant que les deux études ont été me­nées lors des jour­nées les plus acha­lan­dées sur son site de course. « Les points de me­sure ont été éta­blis par le mi­nis­tère dans un cer­ti­fi­cat d’au­to­ri­sa­tion. Il a fal­lu trois ans pour l’ob­te­nir. Ç’a été ré­flé­chi pour que si on res­pecte les normes aux deux points de me­sure, on les res­pecte par­tout. »

M. Ho­mans craint néan­moins que les élus se pro­noncent contre son pro­jet d’agran­dis­se­ment de­vant les ré­cri­mi­na­tions des ci­toyens qui dé­plorent le bruit gé­né­ré par ses ac­ti­vi­tés. Si le conseiller Ju­lien La­chance af­fir­mait plus tôt cette se­maine qu’une dé­ci­sion se­rait prise lun­di, il semble que les élus en dé­bat­tront fi­na­le­ment au con­seil du 2 oc­tobre.

Si­mon Ho­mans s’en prend d’ailleurs au conseiller, qu’il es­time être contre son pro­jet, et sou­haite que les élus donnent leur aval pour que les pro­ces­sus de si­gna­ture de re­gistre et de ré­fé­ren­dum puissent al­ler de l’avant.

« Ju­lien La­chance est en conflit d’in­té­rêts dans ce pro­jet parce que c’est son beau-frère qui mène l’op­po­si­tion. Moi je veux que la dé­mo­cra­tie parle, que le peuple vote. La struc­ture mu­ni­ci­pale le per­met. Je suis convain­cu que les gens au­tour sont pour mon pro­jet et je suis prêt à m’as­seoir avec les gens du che­min Rhéaume pour par­ler des courses de mo­to­cross, pour trou­ver un com­pro­mis. Si 50 % +1 sont contre, après le ré­fé­ren­dum, ce se­ra ça. Mais je veux que les gens au­tour votent. »

Ju­lien La­chance ne cache pas que son beau-frère est voi­sin de Saint-Élie Mo­tor­sports et qu’il est contre le pro­jet. « C’est connu de­puis le dé­but. Je re­pré­sente tou­te­fois mes ci­toyens en toute im­par­tia­li­té et j’ai vé­ri­fié avec les ser­vices ju­ri­diques de la Ville qu’il n’y avait pas conflit d’in­té­rêts. Si­mon Ho­mans est un de mes ci­toyens et je l’écoute aus­si. Pour moi, ses ac­ti­vi­tés ré­pondent à un be­soin et les gens les ap­pré­cient, alors il n’est pas ques­tion de les ar­rê­ter. Pour l’agran­dis­se­ment, il faut voir quels se­ront les im­pacts sur l’en­vi­ron­ne­ment au­tour. Il faut une co­ha­bi­ta­tion cor­recte. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.