Kim Jong-un s’en­gage à me­ner son pro­gramme nu­cléaire à terme

La Tribune - - ACTUALITÉS - AP

— La Co­rée du Nord a an­non­cé sa­me­di que son di­ri­geant, Kim Jong-un, s’est en­ga­gé à me­ner à terme son pro­gramme nu­cléaire mal­gré les sanc­tions im­po­sées par la com­mu­nau­té in­ter­na­tio­nale.

L’agence de presse of­fi­cielle du pays a rap­por­té ces pro­pos au len­de­main de l’es­sai d’un mis­sile lan­cé à par­tir de la ca­pi­tale, Pyon­gyang.

Il a par­cou­ru 3700 ki­lo­mètres, sur­vo­lant le Ja­pon et at­tei­gnant une dis­tance en hau­teur de 770 ki­lo­mètres avant de s’abî­mer dans l’océan Pa­ci­fique. Il s’agit du plus long test d’un mis­sile ba­lis­tique à ce jour par la Co­rée du Nord — test que le Con­seil de sé­cu­ri­té des Na­tions unies a qua­li­fié ven­dre­di de «hau­te­ment pro­vo­cant».

Les au­to­ri­tés nord-co­réennes ont confir­mé avoir ti­ré un Hwa­song-12 — le même mis­sile de por­tée in­ter­mé­diaire qui avait aus­si sur­vo­lé le Ja­pon le 29 août.

Kim Jong-un s’est dit sa­tis­fait de l’es­sai, se­lon ce que rap­porte l’agence KNCA, et au­rait qua­li­fié le mis­sile d’opé­ra­tion­nel.

Il au­rait ajou­té que son but ul­time est «d’éta­blir un équi­libre de force avec les États-Unis et de faire en sorte que les di­ri­geants amé­ri­cains n’osent plus par­ler d’une op­tion mi­li­taire» contre la Co­rée du Nord. L’es­sai de jeu­di est sur­ve­nu quelques jours après le sixième et plus puis­sant test nu­cléaire ja­mais me­né par Pyon­gyang.

«Comme le re­con­naît le monde en­tier, nous avons réa­li­sé tous ces ac­com­plis­se­ments mal­gré les sanc­tions de l’ONU qui durent de­puis des dé­cen­nies», s’est tar­gué Kim Jong-un, ci­té par l’agence de presse cen­trale du pays.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.