DIX ANS DE CHOUX-BIZZ

La Tribune - - ARTS - KA­RINE TREM­BLAY ka­rine.trem­blay@la­tri­bune.qc.ca

SHERBROOKE — Le Centre cultu­rel de l’Uni­ver­si­té de Sherbrooke cé­lèbre cette an­née dix ans de Choux-Bizz. En une dé­cen­nie d’exis­tence, la sé­rie de spec­tacles des­ti­née aux tout-pe­tits s’est non seule­ment bâ­tie un so­lide bas­sin de jeunes spec­ta­teurs, elle a aus­si rayon­né à l’ex­té­rieur de la ré­gion.

Le ren­dez-vous cultu­rel était l’an der­nier en no­mi­na­tion pour le Prix RIDEAU Dé­ve­lop­pe­ment 2017. Une belle re­con­nais­sance pour toute l’équipe qui s’af­faire de­puis ses dé­buts à of­frir le meilleur de la culture à son jeune pu­blic. Pro­gram­ma­trice al­lu­mée, Anne-So­phie La­plante est celle qui, la pre­mière, a rê­vé et por­té le pro­jet.

L’idée de bri­co­ler une offre cultu­relle des­ti­née à la jeu­nesse est née dans le noir de salles de spec­tacles. Sur planches, il y avait du lu­mi­neux. Du tout beau. Du très grand pour les tout-pe­tits.

« Quand j’ai com­men­cé à faire de la dif­fu­sion, j’al­lais voir des shows pour bâ­tir la pro­gram­ma­tion et ceux des­ti­nés aux en­fants étaient sou­vent mes pré­fé­rés. Un spec­tacle jeune pu­blic, ça fait vi­brer toutes sortes de cordes. Moi, ça me ra­mène à l’uni­vers de Fan­fre­luche, par exemple, et à tous les pos­sibles que per­met l’ima­gi­naire. »

À l’époque, il y avait dé­jà le pas­se­port jeu­nesse. Anne-So­phie a eu l’élan d’al­ler un cran plus loin et d’élar­gir l’offre en re­pen­sant et bo­ni­fiant le ren­dez-vous.

« Ma­rio Tré­pa­nier [di­rec­teur ar­tis­tique du CCUS] a ac­cueilli l’idée avec en­thou­siasme. On a bâ­ti l’ar­chi­tec­ture du pro­jet avec Ja­cinthe Trem­blay et Syl­vie Baillar­geon. Après, toute l’équipe du Centre cultu­rel a ap­por­té son sou­tien pour la bonne marche du pro­jet. Et de­puis le dé­but, toute l’équipe a ce même sou­ci d’of­frir aux en­fants une ex­pé­rience riche, un mo­ment où ils peuvent goû­ter à la culture et dé­ve­lop­per un ju­ge­ment cri­tique. »

Avant chaque re­pré­sen­ta­tion, un ate­lier créatif est of­fert aux en­fants. Ani­mée par l’ar­tiste San­dra Trem­blay, la séance est ins­pi­rée de l’ex­po­si­tion en cours à la Ga­le­rie de l’UdeS ou du spec­tacle lui-même. Une fois dans la salle, c’est la sym­pa­thique grand-ma­man Mar­gue­rite qui prend le re­lais. In­car­né par la co­mé­dienne Syl­vie Baillar­geon, le per­son­nage ac­cueille les en­fants et pré­sente briè­ve­ment le spec­tacle au­quel ils vont as­sis­ter.

« Je suis là chaque di­manche de Choux-Bizz et chaque fois, c’est un mo­ment ma­gique. À tra­vers les spec­tacles, on voyage dans toutes sortes d’uni­vers, dans dif­fé­rentes émo­tions. Par­fois, c’est du di­ver­tis­se­ment pur. D’autres fois, ça ouvre la porte à des ré­flexions et à des dis­cus­sions sur des su­jets plus dé­li­cats. »

OFFRE MULTICOLORE

L’offre est vo­lon­tai­re­ment mul­ti­teintes et jo­li­ment écla­tée. Des arts du cirque, du théâtre clow­nesque au­tant que du théâtre de créa­tion, de la mu­sique, de la chan­son, de la danse contem­po­raine et des spec­tacles de va­rié­tés sont au pro­gramme de la pro­chaine sai­son.

Le pre­mier di­manche tout ChouxBizz au­ra lieu le 15 oc­tobre. Le Théâtre de l’Au­ber­gine vient pré­sen­ter son clow­nesque Ter­zet­to, lu­dique spec­tacle por­té par trois clowns aus­si dif­fé­rents que com­plices. Fi­gures bien connues des tout-pe­tits, Ni­co­las Noël et Ar­thur L’Aven­tu­rier au­ront aus­si cha­cun leur di­manche au Centre cultu­rel en cours de sai­son. En mu­sique tou­jours, le co­lo­ré trom­pet­tiste Fred Pis­ton se­ra sur scène en dé­cembre avec l’Or­chestre sym­pho­nique de l’École de mu­sique de l’UdeS.

Le pre­mier ren­dez-vous de 2018 se fe­ra avec la com­pa­gnie de danse sher­broo­koise Sur­saut, qui pré­sen­te­ra Moi au Car­ré, le 14 jan­vier. Au cha­pitre théâ­tral, Mon pe­tit

prince (Théâtre du Gros Mé­ca­no et Théâtre de la Pe­tite Ma­rée) ain­si que la pro­duc­tion Ed­gar Paillettes (L’Ar­rière Scène et La Ma­ni­velle Théâtre) sui­vront, en fé­vrier et en mars.

« Ce sont deux su­perbes pro­duc­tions, vrai­ment. Mon pe­tit prince, c’est une créa­tion de théâtre d’ob­jets lu­mi­neuse et très tou­chante. Le spec­tacle Ed­gar Paillettes, lui, est an­cré aux textes écrits par Si­mon Bou­le­rice. Il y est ques­tion de dif­fé­rence. C’est lu­dique, d’une grande fi­nesse. Et la scé­no­gra­phie est très in­ven­tive.»

C’est le clown-acro­bate Ja­mie Ad­kins (un an­cien du Cirque du So­leil et du Cirque Eloize) qui vien­dra clore la sai­son, le 22 avril, avec son nou­veau tour de piste, Es­piè­gle­rie. Le spec­tacle est nou­veau, mais Ad­kins en se­ra à son troi­sième pas­sage aux Choux-Bizz. Il n’est pas le seul à être fi­dèle au ren­dez­vous : au fil du temps, une belle ré­cur­rence s’est dé­ve­lop­pée entre les com­pa­gnies ar­tis­tiques et les Choux-Bizz. Avec le pu­blic, aus­si.

« Mon grand bon­heur, c’est de voir des en­fants re­ve­nir de fois en fois. Il y a quelque chose qui s’ins­crit, qui se bâ­tit. Ce sont de beaux mo­ments à vivre en fa­mille pour les en­fants, avec leurs pa­rents ou leurs grand­spa­rents. Je trouve ça im­por­tant et es­sen­tiel de mettre les pe­tits en contact avec les arts vi­vants. D’al­lu­mer des ré­ver­bères, en quelque sorte. »

Un con­seil : ne tar­dez pas trop avant de ré­ser­ver votre for­fait. Le nombre de places est par­fois li­mi­té.

— PHO­TO FOURNIE

Ter­zet­to, du Théâtre de l’Au­ber­gine.

— PHO­TO FOURNIE

Es­piè­gle­rie, avec Ja­mie Ad­kins

— PHO­TO FOURNIE

Anne-So­phie La­plante

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.