Ma­drid en­clenche le compte à re­bours

La Tribune - - LE MONDE -

MA­DRID - Ma­drid a don­né au pré­sident sé­pa­ra­tiste ca­ta­lan Carles Puig­de­mont jus­qu’au jeu­di 19 oc­tobre pour re­ve­nir sur sa dé­cla­ra­tion d’in­dé­pen­dance en­clen­chant un compte à re­bours avant d’uti­li­ser l’arme de la sus­pen­sion de l’au­to­no­mie de la Ca­ta­logne.

M. Puig­de­mont a d’abord jus­qu’à lun­di à 10h (4h, heure du Qué­bec) pour «cla­ri­fier» sa po­si­tion sur l’in­dé­pen­dance, a an­non­cé le chef du gou­ver­ne­ment Ma­ria­no Ra­joy.

Si le lea­der ca­ta­lan per­siste, ou ne ré­pond pas, le gou­ver­ne­ment lui ac­cor­de­ra un dé­lai sup­plé­men­taire jus­qu’au jeu­di 19 oc­tobre à 10h pour faire ma­chine ar­rière, avant de prendre le contrôle de la Ca­ta­logne comme le lui per­met l’ar­ticle 155 de la Cons­ti­tu­tion.

La sus­pen­sion de l’au­to­no­mie, sans pré­cé­dent de­puis 1934, se­rait consi­dé­rée par beau­coup de Ca­ta­lans comme un af­front. Elle pour­rait dé­clen­cher des troubles dans cette ré­gion très at­ta­chée à sa langue et sa cul­ture et qui avait ré­cu­pé­ré son au­to­no­mie après la mort du dic­ta­teur Fran­cis­co Fran­co (1939-1975).

Lors d’une séance confuse mar­di au par­le­ment de Ca­ta­logne, «a été an­non­cé une dé­cla­ra­tion uni­la­té­rale d’in­dé­pen­dance qui a en­suite été sus­pen­due mais qui a plus tard été signée», avait ré­su­mé avec sar­casme le chef du Parti so­cia­liste es­pa­gnol Pe­dro San­chez, évo­quant une «cé­ré­mo­nie de l’ab­surde».

Les di­ri­geants in­dé­pen­dan­tistes s’ap­puient sur la vic­toire du oui à l’in­dé­pen­dance au ré­fé­ren­dum d’au­to­dé­ter­mi­na­tion in­ter­dit et contes­té du 1er oc­tobre — avec 90 % des voix et une par­ti­ci­pa­tion de 43 %, se­lon eux — pour jus­ti­fier leur dé­cla­ra­tion d’in­dé­pen­dance. À ce stade, elle a seule­ment un ca­rac­tère «sym­bo­lique», a ce­pen­dant as­su­ré mer­cre­di le porte-pa­role du gou­ver­ne­ment ca­ta­lan Jor­di Tu­rull.

«LA­MEN­TABLE»

«Ce qui s’est pas­sé hier est la­men­table», a es­ti­mé M. Ra­joy en fus­ti­geant le «conte de fées» des in­dé­pen­dan­tistes. Sans sur­prise, le chef du gou­ver­ne­ment conser­va­teur a re­je­té la de­mande de dia­logue de Carles Puig­de­mont qui, après avoir ap­pe­lé à la dis­cus­sion la veille, a ré­cla­mé à nou­veau l’aide d’un «mé­dia­teur» lors d’un en­tre­tien mer­cre­di à CNN.

L’Union eu­ro­péenne, dé­jà se­couée par le Brexit, suit la crise avec in­quié­tude. La Com­mis­sion eu­ro­péenne a rap­pe­lé avec force mer­cre­di qu’elle at­ten­dait un «plein res­pect de l’ordre consti­tu­tion­nel es­pa­gnol». Pa­ris, Ber­lin et Rome ont dé­non­cé le ca­rac­tère «illé­gal» et «in­ac­cep­table» d’une dé­cla­ra­tion d’in­dé­pen­dance.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.