« Un em­ploi en sol qué­bé­cois »

Des au­to­bus d’im­mi­grants en quête d’un ave­nir en Es­trie

La Tribune - - LA UNE - ISA­BELLE PION isa­belle.pion@la­tri­bune.qc.ca

SHER­BROOKE — Le pro­jet-pi­lote pro­vin­cial « Un em­ploi en sol qué­bé­cois » a été lan­cé, lun­di, afin de fa­vo­ri­ser l’ac­cès à des per­sonnes im­mi­grantes au Qué­bec à des em­plois en ré­gion. L’Es­trie fait par­tie des cinq ré­gions choi­sies pour la mise en place de cette nou­velle ini­tia­tive, lan­cée par la Fé­dé­ra­tion des chambres de com­merce du Qué­bec (FCCQ), en col­la­bo­ra­tion avec le mi­nis­tère de l’Em­ploi et de la So­li­da­ri­té so­ciale.

Le Mi­nis­tère in­ves­tit 385 550 $ pour la mise en place de ce pro­jet de 18 mois, qui re­groupe éga­le­ment les ré­gions de La­nau­dière, Chau­dière-Ap­pa­laches, le Centre-du-Qué­bec et l’Abi­ti­bi-Té­mis­ca­mingue.

« C’est d’ai­der ces en­tre­prises qui ont des em­plois à of­frir à des tra­vailleurs im­mi­grants po­ten­tiels, en re­pé­rant des per­sonnes sans em­ploi ou à la re­cherche d’em­plois di­sons à Mont­réal en les ré­fé­rant à des or­ga­nismes de sou­tien com­mu­nau­taire, et ces per­sonnes sont in­vi­tées par exemple en Es­trie pour ve­nir ren­con­trer 30 ou 40 em­ployeurs qui ont des em­plois à leur of­frir. On pré­sente ces em­plois, il peut y avoir des vi­sites d’en­tre­prises, en­suite il y a même une vi­site de la ré­gion... C’est la pre­mière fois que la FCCQ va aus­si loin pour fa­vo­ri­ser l’im­mi­gra­tion en ré­gion », ré­sume le mi­nistre de l’Em­ploi et de la So­li­da­ri­té so­ciale, Fran­çois Blais.

Le pro­jet est des­ti­né aux per­sonnes ayant im­mi­gré au Qué­bec de­puis moins de cinq ans et doit contri­buer à l’em­bauche d’un mi­ni­mum de 100 per­sonnes im­mi­grantes dans un pre­mier em­ploi.

L’ini­tia­tive compte trois vo­lets. Les tra­vailleurs im­mi­grants de la grande ré­gion de Mont­réal étaient d’abord in­vi­tés à ren­con­trer les chambres de com­merce re­pré­sen­tant les em­ployeurs.

Ce mois-ci, les tra­vailleurs im­mi­grants sé­lec­tion­nés se­ront in­vi­tés à se rendre dans l’une des cinq ré­gions de leur choix par au­to­bus no­li­sé.

« LES BE­SOINS SONT TRÈS GRANDS »

La FCCQ se­ra pré­sente dans 15 ré­gions pour pré­sen­ter une confé­rence afin d’ou­tiller les en­tre­prises en ma­tière de res­sources hu­maines.

Les be­soins de main-d’oeuvre en Es­trie sont très grands. « Il y a en­core beau­coup de ma­nu­fac­tures en Es­trie. Ce que les gens me di­saient, oui, on a tou­jours be­soin d’em­ployés qua­li­fiés, mais on a aus­si be­soin d’em­ployés avec peu de qua­li­fi­ca­tions pour des em­plois de jour­na­liers de ma­noeuvre. Les be­soins sont très grands », com­mente le mi­nistre.

Ven­dre­di, une tren­taine d’em­ployeurs d’ici ren­con­tre­ront des tra­vailleurs im­mi­grants pour réa­li­ser un maillage, note Louise Bour­gault, vice-pré­si­dente et di­rec­trice de la Chambre de com­merce de Sher­brooke.

Une ac­ti­vi­té au­ra aus­si lieu le 8 dé­cembre.

« Nos en­tre­prises de par­tout au Qué­bec sont à la re­cherche de tra­vailleurs pour com­bler des postes qui se­ront de plus en plus nom­breux au cours des an­nées à ve­nir. Faire dé­cou­vrir ces oc­ca­sions à des nou­veaux ar­ri­vants avec la col­la­bo­ra­tion de notre ré­seau de chambre de com­merce et des or­ga­nismes d’in­té­gra­tion des im­mi­grants et une fa­çon pour la FCCQ de conti­nuer de faire croître notre éco­no­mie », in­dique le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral de la FCCQ, Sté­phane For­get.

Le pro­jet doit rendre dis­po­nibles plus de 2500 em­plois par­mi les 260 en­tre­prises par­ti­ci­pantes.

PAR LA CHAMBRE DE COM­MERCE DE SHER­BROOKE — PHO­TO FOUR­NIE

Le mi­nistre de l’Em­ploi et de la So­li­da­ri­té so­ciale, Fran­çois Blais, le pré­sident de la Chambre de com­merce de Sher­brooke, Claude De­nis, le dé­pu­té de SaintF­ran­çois, Guy Har­dy, et le pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral de la Fé­dé­ra­tion des chambres de com­merce du Qué­bec (FCCQ), Sté­phane For­get.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.