At­ten­tion au consignes quo­ti­diennes

La Tribune - - ACTUALITÉS - JO­NA­THAN CUSTEAU jo­na­than.custeau@la­tri­bune.qc.ca

SHER­BROOKE — La pé­riode pour le sta­tion­ne­ment hi­ver­nal de nuit s’amorce le 15 no­vembre. Les Sher­broo­kois de­vront donc s’in­for­mer quo­ti­dien­ne­ment pour sa­voir si les condi­tions mé­téo­ro­lo­giques et les opé­ra­tions d’en­tre­tien leur per­met de lais­ser leur voi­ture dans la rue la nuit.

En théo­rie, il est in­ter­dit de lais­ser sa voi­ture dans la rue entre mi­nuit et 7 h, du 15 no­vembre au 31 mars. La Ville lève tou­te­fois cette in­ter­dic­tion si les condi­tions le per­mettent.

Ain­si, du 15 no­vembre au 5 jan­vier, il se­ra pos­sible de sa­voir si l’in­ter­dic­tion est le­vée en se ren­dant au sher­brooke.ca à par­tir de 16 h. Il faut ef­fec­ti­ve­ment at­tendre la fin de l’après-mi­di, chaque jour, pour connaître le ver­dict de la Ville. L’in­for­ma­tion se­ra aus­si com­mu­ni­quée sur les mé­dias so­ciaux ou sur l’ap­pli­ca­tion B-CITI, celle-là même qui per­met de payer son sta­tion­ne­ment avec son té­lé­phone mo­bile. En s’abon­nant au ser­vice de no­ti­fi­ca­tions, les ci­toyens re­ce­vraient un mes­sage chaque jour pour les in­for­mer de l’état de la si­tua­tion. Une autre fa­çon d’ob­te­nir l’in­for­ma­tion est de té­lé­pho­ner au 819 821-5858.

À no­ter que le sta­tion­ne­ment hi­ver­nal la nuit se­ra in­ter­dit en tout temps entre le 5 jan­vier et le 15 mars, une pé­riode où les opé­ra­tions d’en­tre­tien sont plus fré­quentes. De nou­velles le­vées se­ront pos­sibles à par­tir du 15 mars.

Dans tous les cas, les le­vées ne s’ap­pliquent pas là où la si­gna­li­sa­tion in­dique que le sta­tion­ne­ment est in­ter­dit. La Ville de­mande aux ci­toyens de tou­jours pri­vi­lé­gier l’uti­li­sa­tion de leur en­trée.

Un dé­pliant ré­su­mant la ré­gle­men­ta­tion doit être ache­mi­né dans tous les foyers sher­broo­kois. Il est aus­si pos­sible de consul­ter le sher­brooke.ca/neige.

Pour­quoi ne pas per­mettre le sta­tion­ne­ment tout l’hi­ver et pré­ve­nir les ci­toyens seu­le­ment quand il est in­ter­dit. « C’est pour nous évi­ter de re­faire tout l’af­fi­chage des in­ter­dits de sta­tion­ne­ment, et ça re­vient au même pour le ci­toyen, qui doit quand même se trou­ver un plan B pour mettre sa voi­ture », ex­plique Guy­laine Bou­tin, di­rec­trice du Ser­vice de l’en­tre­tien et de la voi­rie.

Cette nou­velle cam­pagne d’in­for­ma­tion per­met­tra-t-elle de re­joindre plus de ci­toyens et de ré­duire le nombre de re­mor­quages ef­fec­tués l’an der­nier? « L’an der­nier, nous avons eu un dur hi­ver. Si on com­pare avec un hi­ver aus­si ri­gou­reux, avec la fré­quence des pré­ci­pi­ta­tions de neige, nous avons don­né peut-être 300 contra­ven­tions de plus. Ce n’est pas si­gni­fi­ca­tif. Le pro­blème était les re­mor­quages. Au­pa­ra­vant, il y avait neuf jours en dé­cembre où le sta­tion­ne­ment était in­ter­dit en tout temps. Nous les avons en­le­vés, alors ce se­ra clair en tout temps pour les ci­toyens. Le mes­sage est plus fa­cile à re­te­nir. »

— Pho­To sPecTre mé­dia, ma­rie-Lou bé­Land

À comp­ter de mer­cre­di, il est in­ter­dit de lais­ser sa voi­ture dans la rue entre mi­nuit et 7 h, du 15 no­vembre au 31 mars. Ce­pen­dant, la Ville lève cette in­ter­dic­tion si les condi­tions le per­mettent.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.