Les avan­cées d’un cher­cheur sur l’alz­hei­mer ré­com­pen­sées

La Tribune - - ACTUALITÉS - MA­RIE-CH­RIS­TINE BOU­CHARD ma­rie-ch­ris­tine.bou­chard@la­tri­bune.qc.ca

SHER­BROOKE — Les re­cherches en cours du pro­fes­seur-cher­cheur Ste­phen Cun­nane pour­raient très bien­tôt ou­vrir la porte à un trai­te­ment ali­men­taire ca­pable de ra­len­tir la pro­gres­sion de la ma­la­die d’Alz­hei­mer. C’est pour ses avan­cées dans ce do­maine que le cher­cheur vient de re­ce­voir la mé­daille Che­vreul, une pres­ti­gieuse re­con­nais­sance at­tri­buée en France pour l’en­semble de ses tra­vaux sur l’ali­men­ta­tion nu­tri­tion­nelle et éner­gé­tique du cer­veau. Ce pro­fes­seur-cher­cheur à la fa­cul­té de mé­de­cine et des sciences de la san­té de l’Uni­ver­si­té de Sher­brooke et au Centre de re­cherche sur le vieillis­se­ment du CIUSSS de l’Es­trie – CHUS est re­con­nu in­ter­na­tio­na­le­ment pour ses tra­vaux en­tou­rant les cé­tones, des mo­lé­cules « car­bu­rant » du cer­veau fa­bri­quées par le foie à par­tir de cer­tains gras ali­men­taires. On les trouve, par exemple, en faible quan­ti­té dans l’huile de noix de co­co ou dans cer­tains sup­plé­ments nu­tri­tion­nels.

Avec son équipe, Ste­phen Cun­nane a éta­bli que les dif­fi­cul­tés du cer­veau à s’ali­men­ter nor­ma­le­ment lors du vieillis­se­ment sont spé­ci­fi­que­ment liées à des dif­fi­cul­tés à uti­li­ser le glu­cose (une forme de sucre pro­duit dans le corps), et que ce pro­blème sur­git très tôt dans la ma­la­die d’Alz­hei­mer.

« Un de nos pro­jets en cours vise à confir­mer l’ef­fi­ca­ci­té d’un trai­te­ment ali­men­taire riche en cé­tones qui cor­rige le dé­fi­cit éner­gé­tique du cer­veau vieillis­sant pour ra­len­tir les pertes de mé­moire as­so­ciées à la ma­la­die d’Alz­hei­mer, dès que celle-ci est dé­tec­tée », dit Ste­phen Cun­nane, éga­le­ment ti­tu­laire de la Chaire de re­cherche sur le mé­ta­bo­lisme cé­ré­bral et la cog­ni­tion au cours du vieillis­se­ment de l’Uni­ver­si­té de Sher­brooke. Les ré­sul­tats s’an­noncent pro­met­teurs.

Ses tra­vaux, au cours des 30 der­nières an­nées, ont éga­le­ment per­mis de com­prendre l’im­por­tance des omé­ga-3 dans le dé­ve­lop­pe­ment et le vieillis­se­ment nor­mal du cer­veau.

Chaque an­née, la So­cié­té fran­çaise pour l’étude des li­pides (SFEL) oc­troie la mé­daille Che­vreul à deux ré­ci­pien­daires, l’un de France et l’autre d’un autre pays, pour sou­li­gner leur contri­bu­tion à la re­cherche dans le do­maine des li­pides ali­men­taires. En plus de 50 ans, elle n’a été oc­troyée que trois fois à des Ca­na­diens.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.