Ces gens qui nous nour­rissent

La Tribune - - ACTUALITÉS - SO­NIA BOL­DUC so­nia.bol­duc@la­tri­bune.qc.ca

Je vous ai dé­jà par­lé du ket­chup aux fruits de ma grand-mère? Non? C’était ma­lade. Y a plein de choses qui me manquent de ma grand-mère de­puis qu’elle n’est plus là, son ket­chup aux fruits en fait par­tie. Est-ce que c’était le meilleur ket­chup au monde? Je ne sais pas, je n’ai pas tant d’ex­per­tise en ket­chup, mais c’était as­su­ré­ment mon pré­fé­ré, be­cause la per­sonne qui le concoc­tait avec amour, tout près.

C’est un peu ça aus­si avec l’agneau de mes voi­sins, le fro­mage de Mau­rice, de Ma­rieC­han­tal et de Si­mon-Pierre, la ched­dar et pomme des Gars de la sau­cisse, le sucre à la crème de Ma­rie-Claude, la bière de TiMat, les bei­gnets de la Des­serte et les cor­nets de Lo­lo. Quand quel­qu’un que tu aimes fait quelque chose que tu aimes, ça fait beau­coup d’amour. C’est ce que tu veux, ce qui te fait plai­sir.

Y a un peu de ça der­rière la nou­velle ini­tia­tive du Conseil de l’in­dus­trie bio­ali­men­taire de l’Es­trie (CIBLE), créer un lien ad­di­tion­nel entre les Créa­teurs de sa­veurs des Can­tons-de-l’Est, ces gens qui in­ventent du bon, et vous, les gens qui aiment le bon. Les gens qui aiment le bon, et qui tant qu’à faire, vont pré­fé­rer le bon d’ici, fait de pro­duits d’ici, trans­for­més ici, par des gens qui ha­bitent ici, des voi­sins, des belles-soeurs, des oncles, des ne­veux et des grands-mères qui sont aus­si des pro­duc­teurs che­vron­nés.

On s’est donc dit chez CIBLE et chez les épi­ciers IGA de SaintÉ­lie et de Cook­shire qu’on al­lait vous les pré­sen­ter, ces créa­teurs, créer un lien entre eux et vous. Au centre du pro­jet pi­lote lan­cé hier dans ces deux épi­ce­ries de la ré­gion, 19 pro­duc­teurs tout sou­rire, que l’on re­con­naî­tra sur de pe­tites af­fiches ins­tal­lées près de leurs pro­duits en ma­ga­sin. Ici, pas très loin des tartes au sucre, Ri­chard Du­quette de la pâ­tis­se­rie du même nom. Là, de­vant l’étal de ter­rines et de rillettes, San­dra Fon­taine de Ducs de Mon­tri­chard, ar­ti­sans du ca­nard.

« Les pro­duits lo­caux sont faits par des voi­sins, des gens de la communauté, on aime les avoir en ma­ga­sin, ex­plique Éric Bouchard du IGA Saint-Élie. Ce nou­vel af­fi­chage, ça per­met de les iden­ti­fier, d’ex­pli­quer le pro­duit, de lui don­ner une iden­ti­té et un vi­sage humain. »

Il y a un humain der­rière chaque pro­duit que l’on consomme, note dans le même souffle San­dra Fon­taine de Ducs de Mon­tri­chard. Quand on connaît ces hu­mains, c’est un lien de plus avec le pro­duit. C’est un peu ache­ter ce que nous sommes. »

Et ce ne sont pas que de belles pa­roles. Ça fait quelques an­nées dé­jà que les Créa­teurs de sa­veurs gagnent les ta­blettes des épi­ce­ries de la ré­gion, avec plus ou moins de suc­cès il est vrai se­lon les ban­nières. Et ça fait plus long­temps en­core que les consom­ma­teurs sont en quête de leurs pro­duits lo­caux lors­qu’ils se re­trouvent der­rière leur pa­nier d’épi­ce­rie. Sou­vent on trouve, à cer­tains en­droits on cherche plus qu’on trouve, des fois on de­mande, les ré­ponses ne sont pas tou­jours claires, mais on de­mande, on re­de­mande et on re­de­mande en­core.

Du lo­cal, épi­cier, en­core plus de lo­cal s’il-vous-plaît, à vous et vos mai­sons-mères. Of­frez­nous en­core da­van­tage de lo­cal, puis­qu’il nous plaît.

Il nous plaît de man­ger fruits et lé­gumes qui n’ont pas par­cou­ru 3000 ki­lo­mètres et qui ne vont pas se dé­com­po­ser dans le sac pen­dant le tra­jet entre l’épi­ce­rie et la mai­son, il nous plaît que le pâ­tis­sier, le bou­lan­ger ou le fro­ma­ger fasse tra­vailler les gens de sa communauté, que le lait de Mas­sa­wip­pi, Hat­ley et Ayer’s Cliff se re­trouve dans La Pinte, que les pommes du coin ne tombent ja­mais trop loin de l’arbre.

Alors voi­là, do­ré­na­vant, chez IGA de Saint-Élie et de Cook­shire, ailleurs éven­tuel­le­ment, vous pour­rez dé­ni­cher les sou­rires des pro­duc­teurs d’ici, faire le lien entre leurs bi­nettes et leurs pro­duits. On ap­pel­le­ra ça, si le coeur vous en dit, mettre un vi­sage sur ce qui nous nour­rit. Une bonne idée, n’est-il pas?

Et si ja­mais vous tom­bez sur un ket­chup aux fruits de ma­lade, faites-moi signe, je vous en prie.

— PHOTO SPECTRE MÉ­DIA, RE­NÉ MAR­QUIS

Par­mi les pro­duc­teurs de la ré­gion dont les sou­rires et pro­duits se re­trou­ve­ront sur des af­fiches chez les épi­ciers IGA de Cook­shire et Saint-élie, Ri­chard Du­quette de la Pâ­tis­se­rie Du­quette et San­dra Fon­taine des Ducs de Mon­tri­chard.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.