L’Ita­lie doit en­tre­prendre un vi­rage jeu­nesse

La Tribune - - SPORTS - AN­DREW DAMPF

ROME — De­hors la vieille garde! L’équipe na­tio­nale ita­lienne de foot­ball a be­soin d’une sé­rieuse in­jec­tion de jeunes ta­lents à la suite de sa pre­mière ex­clu­sion de la phase fi­nale de la Coupe du monde en 60 ans. Le gar­dien Gian­lui­gi Buf­fon, le dé­fen­seur An­drea Bar­za­gli ain­si que le mi­lieu de ter­rain Da­niele De Rossi — les trois joueurs vain­queur de la Coupe du monde 2006 qui font tou­jours par­tie de la sé­lec­tion — ont an­non­cé leur re­traite in­ter­na­tio­nale à la suite du re­vers de 1-0 au to­tal des buts su­bi aux pieds de la Suède en match éli­mi­na­toire.

Le vé­té­ran dé­fen­seur Gior­gio Chiel­li­ni songe éga­le­ment à la re­traite.

« On doit tous prendre un pas de re­cul afin de re­par­tir sur de nou­velles bases, a dé­cla­ré Chiel­li­ni. Le foot­ball ita­lien vient d’at­teindre le fond du ba­ril. Nous de­vons pro­fi­ter de ce mo­ment pour ef­fec­tuer une re­fonte de l’équipe. »

Le sé­lec­tion­neur, Gian Pie­ro Ven­tu­ra, est as­su­ré de perdre son poste. Plu­sieurs exigent aus­si que le pré­sident de la fé­dé­ra­tion na­tio­nale, Car­lo Ta­vec­chio, dé­mis­sionne. Qui donc doit res­ter au sein de la Squa­dra azur­ra?

La ré­ponse la plus simple à cette ques­tion se trouve de­vant le fi­let, où le jeune par­tant de 18 ans de l’AC Mi­lan, Gian­lui­gi Don­na­rum­ma, de­vrait rem­pla­cer Buf­fon.

À la dé­fense, Leo­nar­do Bo­nuc­ci pour­rait être le der­nier membre du trio « BBC » — com­plé­té par Bar­za­gli et Chiel­li­ni — re­te­nu. Les jeunes Da­niele Ru­ga­ni, Ales­sio Ro­ma­gno­li et Mat­tia Cal­da­ra se­ront sé­rieu­se­ment consi­dé­rés.

Il y a de l’es­poir au mi­lieu de ter­rain éga­le­ment. Même si Mar­co Ver­rat­ti n’a tou­jours pas of­fert une bonne per­for­mance en rem­pla­ce­ment d’An­drea Pir­lo, on s’at­ten­dra à beau­coup du joueur du Pa­ris Saint-Ger­main au cours des pro­chaines an­nées.

On peut éga­le­ment pen­ser au joueur d’ori­gine bré­si­lienne Jor­gin­ho, qui a joué ses pre­mières mi­nutes dans le match re­tour contre la Suède et dé­mon­tré qu’il peut être une op­tion fiable. Ro­ber­to Ga­gliar­di­ni, le mi­lieu très phy­sique de 23 ans de l’In­ter Mi­lan, de­vrait aus­si ob­te­nir plus de temps de jeu.

À SUR­VEILLER

À l’avant, les ta­len­tueux ai­liers Lo­ren­zo In­signe et Ste­phan El Shaa­rawy ap­prochent leur zé­nith, tan­dis qu’au centre, Ci­ro Im­mo­bile et An­drea Be­lot­ti ne sont qu’à la mi-ving­taine. À 27 ans, Ma­rio Ba­lo­tel­li, sou­vent ex­clu de la for­ma­tion, pour­rait en­core contri­buer, sur­tout s’il gagne en ma­tu­ri­té.

Les autres joueurs à sur­veiller sont l’at­ta­quant de la Fio­ren­ti­na Fe­de­ri­co Chie­sa, 20 ans, et ce­lui de Sas­sua­lo, Do­me­ni­co Be­rar­di, qui est âgé de 23 ans. L’ar­rière droit de 23 ans de l’AC Mi­lan An­drea Con­ti, tout comme le mi­lieu de 21 ans de l’AS Ro­ma Lo­ren­zo Pel­le­gri­ni, pour­raient aus­si per­cer la for­ma­tion.

Une grande ques­tion de­meure : qui va rem­pla­cer Ven­tu­ra? On s’at­tend à ce que Ven­tu­ra dé­mis­sionne ou soit congé­dié. Même si son contrat a ré­cem­ment été pro­lon­gé jus­qu’en 2020, l’en­tente conte­nait une clause d’an­nu­la­tion en cas de qua­li­fi­ca­tion ra­tée.

Car­lo An­ce­lot­ti, congé­dié par le Bayern Mu­nich en sep­tembre, est men­tion­né comme rem­pla­çant po­ten­tiel. Ce­lui qui a di­ri­gé la Ju­ven­tus de Tu­rin et l’AC Mi­lan avant de s’exi­ler à Chel­sea, au Pa­ris Saint-Ger­main, au Real Ma­drid et au Bayern, a l’ex­pé­rience en grands clubs que Ven­tu­ra n’avait pas. Reste à voir si An­ce­lot­ti est in­té­res­sé par l’équipe na­tio­nale ou s’il pré­fère tra­vailler en club.

Les autres op­tions sont de pla­cer quel­qu’un de fa­çon in­té­ri­maire afin d’at­ti­rer An­to­nio Conte, qui a ad­mis s’en­nuyer de l’Ita­lie de­puis qu’il est à Chel­sea. Ou peut-être l’en­traî­neur de la Ju­ven­tus, Mas­si­mi­lia­no Al­le­gri, ou du Zé­nith Saint-Pé­ters­bourg, Ro­ber­to Man­ci­ni, une fois leur sai­son ter­mi­née.

Quant à Ta­vec­chio, son sta­tut a été re­mis en doute par le pré­sident du Co­mi­té olym­pique ita­lien, Gio­van­ni Ma­la­go, qui su­per­vise tous les sports au pays.

« Je lui ai de­man­dé quelles étaient ses in­ten­tions. Il m’a dit qu’il de­vait se réunir avec la fé­dé­ra­tion (mer­cre­di), a dit Ma­la­go mar­di. Si j’étais lui, je dé­mis­sion­ne­rais. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.