La SAQ re­tient six pro­duc­teurs

La Tribune - - ACTUALITÉS - JU­LIEN AR­SE­NAULT

MON­TRÉAL — Il de­vrait y avoir au moins 62 tonnes de can­na­bis dans les ré­serves de la So­cié­té des al­cools du Qué­bec (SAQ) lors de la pre­mière an­née où ce pro­duit pour­ra être consom­mé lé­ga­le­ment à des fins ré­créa­tives au Ca­na­da.

La so­cié­té d’État a si­gné des lettres d’in­ten­tion avec six pro­duc­teurs cer­ti­fiés, dont cinq éta­blis à l’ex­té­rieur de la pro­vince, qui sont condi­tion­nelles à l’en­trée en vi­gueur de la loi, qui est pré­vue au cours de l’été.

« Nous avions éva­lué les be­soins à en­vi­ron 50 tonnes, a ex­pli­qué mer­cre­di une porte-pa­role de la SAQ, Lin­da Bou­chard. C’est un mar­ché qui évo­lue ra­pi­de­ment et nous sommes al­lés au-de­là de cette cible pour évi­ter les rup­tures de stock. »

Les dé­tails fi­nan­ciers en­tou­rant la si­gna­ture des lettres d’in­ten­tion entre les six pro­duc­teurs et la so­cié­té d’État ain­si que les cri­tères du pro­ces­sus de sé­lec­tion n’ont pas été dé­voi­lés.

Le plus im­por­tant four­nis­seur se­ra qué­bé­cois étant don­né qu’Hy­dro­po­thi­caire, dont le siège so­cial se trouve à Ga­ti­neau, en Ou­taouais, a si­gné une lettre d’in­ten­tion pour au moins 20 000 ki­los de can­na­bis et de pro­duits dé­ri­vés.

« C’est une im­por­tante com­mande pour nous, a ex­pli­qué son pré­sident-di­rec­teur gé­né­ral, Sé­bas­tien St-Louis, mer­cre­di, au cours d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique. C’est 20 mil­lions de grammes. C’est très peu pro­bable qu’il y ait dé­jà eu une vente illé­gale de cette am­pleur. »

Aphria et Ca­no­py Growth four­ni­ront cha­cune au moins 12 000 ki­los à la so­cié­té d’État. Me­dRe­leaf a conclu une en­tente pour 8000 ki­los. Au­ro­ra Can­na­bis et Til­ray ont été sé­lec­tion­nées pour 5000 ki­los cha­cune.

PRÉ­SENCE QUÉ­BÉ­COISE

Ces six en­tre­prises au­ront le man­dat d’ap­pro­vi­sion­ner les 15 pre­mières suc­cur­sales de la So­cié­té qué­bé­coise du can­na­bis (SQC) — une fi­liale de la SAQ. Outre Hy­dro­po­thi­caire, les géants Ca­no­py Growth et Au­ro­ra Can­na­bis sont éga­le­ment pré­sents au Qué­bec.

« Plus de 42 000 ki­los vont venir du Qué­bec, a ré­pon­du le mi­nistre des Fi­nances, Car­los Lei­tao, dans les cou­loirs de l’As­sem­blée na­tio­nale, lorsque ques­tion­né sur la dé­ci­sion de sé­lec­tion­ner cinq pro­duc­teurs de l’ex­té­rieur du Qué­bec. Je pense que ces lettres d’in­ten­tion concernent mas­si­ve­ment des pro­duc­teurs qué­bé­cois. »

Au fil des an­nées, si les be­soins d’ap­pro­vi­sion­ne­ment aug­mentent, il n’est pas im­pos­sible que la SAQ fasse ap­pel à d’autres joueurs de cette in­dus­trie, a éga­le­ment pré­ci­sé Mme Bou­chard.

Dans l’en­semble, les dé­tails des lettres d’in­ten­tion an­non­cées mer­cre­di cor­res­pondent aux pré­vi­sions de l’ana­lyste Va­han Aja­mian, qui ana­lyse les ac­ti­vi­tés d’en­tre­prises du sec­teur du can­na­bis pour le compte de la firme Bea­con Se­cu­ri­ties.

« Nous nous at­ten­dions à entre cinq et sept pro­duc­teurs sé­lec­tion­nés et Hy­dro­po­thi­caire qui a ob­te­nu la plus grande part, a-t-il ex­pli­qué au cours d’un en­tre­tien té­lé­pho­nique. Les 62 000 ki­los sont lé­gè­re­ment in­fé­rieurs à nos pré­vi­sions. »

PAS EN­CORE DE PRIX

Dans le but de concur­ren­cer le crime or­ga­ni­sé, Qué­bec avait dé­jà évo­qué de vendre le can­na­bis de 7 $ à 9 $ le gramme, mais ne s’est pas pro­non­cé sur un prix dé­fi­ni­tif.

Au pre­mier tri­mestre ter­mi­né le 31 oc­tobre, le prix par gramme gé­né­ré par Hy­dro­po­thi­caire au­près de clients mé­di­caux avait été de 9,12 $. Se­lon M. Aja­mian, il est peu pro­bable que l’en­tre­prise ob­tienne un prix si­mi­laire dans le cadre de sa lettre d’in­ten­tion avec la SAQ.

Quand Hy­dro­po­thi­caire au­ra com­plé­té sa nou­velle usine de 250 000 pieds car­rés, l’en­tre­prise pour­ra pro­duire 25 000 ki­los de ma­ri­jua­na an­nuel­le­ment dès l’été. Elle am­bi­tionne de qua­dru­pler sa pro­duc­tion an­nuelle de can­na­bis sé­ché l’an pro­chain.

« La quan­ti­té de 20 000 ki­los nous semble ap­pro­priée, a dit l’ana­lyste de Bea­con Se­cu­ri­ties, sou­li­gnant que 5000 ki­los pro­duits par la so­cié­té étaient ac­tuel­le­ment des­ti­nés à des fins mé­di­cales.

L’an­nonce d’une en­tente avec la SAQ a fait bon­dir le titre de Hy­dro­po­thi­caire à la Bourse de crois­sance TSX, où l’ac­tion pre­nait 4,29 pour cent, ou 17 cents, en mi­jour­née, pour se né­go­cier à 4,13 $.

Se­lon M. St-Louis, la so­cié­té d’État avait ap­pro­ché l’en­semble des en­tre­prises dé­ten­trices d’une li­cence fé­dé­rale de pro­duc­tion au cours des der­niers mois.

« Les 20 000 ki­los, c’est seule­ment pour la pre­mière an­née, a-t-il dit. Nous nous at­ten­dons à al­ler plus loin en ce qui a trait à l’ap­pro­vi­sion­ne­ment. Dans l’en­semble, le Qué­bec a adop­té une ap­proche ré­flé­chie en concluant des en­tentes avec les plus im­por­tants pro­duc­teurs au pays. »

AR­CHIVES LA PRESSE, IVANOH DE­MERS — PHO­TO

Le plus im­por­tant four­nis­seur se­ra qué­bé­cois étant don­né qu’Hy­dro­po­thi­caire, dont le siège so­cial se trouve à Ga­ti­neau, en Ou­taouais, a si­gné une lettre d’in­ten­tion pour au moins 20 000 ki­los de can­na­bis et de pro­duits dé­ri­vés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.