Prin­temps tar­dif: im­pact chez les com­mer­çants

La Tribune - - ACTUALITÉS - TOM­MY BRO­CHU tbro­chu@la­tri­bune.qc.ca

SHER­BROOKE — L’ar­ri­vée tar­dive du prin­temps n’af­fecte pas trop les com­merces sai­son­niers. Les agences de voyages et les crè­me­ries sont ca­pables de ti­rer leur épingle du jeu même si l’hi­ver ne semble pas vou­loir s’en al­ler de si­tôt.

La pro­prié­taire de l’Agence de voyages Mer­cedes, Mer­cedes Be­cer­ra, avoue que les gens aiment voya­ger au prin­temps. « Le mois d’avril est ha­bi­tuel­le­ment très bon en ma­tière de voyages, mais cette an­née, c’est en­core meilleur. Je pense que la mé­téo nous aide. S’il neige, ça sti­mule en­core plus les gens. Quelques flo­cons in­citent les Qué­bé­cois à par­tir », af­firme-t-elle.

« C’est la meilleure pé­riode pour les prix, car par­tir au prin­temps coûte moins cher que par­tir en hi­ver », pour­suit Mme Be­cer­ra.

Les Sher­broo­kois ont de nou­velles des­ti­na­tions pré­fé­rées. « En Eu­rope, c’est la Croa­tie. Le Por­tu­gal est aus­si très po­pu­laire. Les îles mé­di­ter­ra­néennes sont aus­si pri­sées », ana­lyse la pro­prié­taire de l’Agence de voyages Mer­cedes.

Du cô­té de la Bou­tique du voyage, la pro­prié­taire, Marthe Le­cours, ne voit pas de dif­fé­rence par rap­port aux der­nières an­nées. « Chez nous, c’est une sai­son nor­male. Les gens pré­parent leurs voyages d’été ou d’au­tomne. Les gens partent sou­vent en Eu­rope ou en Asie », af­firme-t-elle.

Se­lon elle, les Sher­broo­kois pro­fitent du congé pas­cal pour al­ler vi­si­ter les pays chauds. « Les gens aiment bien par­tir dans le temps de Pâques, car ils peuvent éco­no­mi­ser des jours de va­cances. De plus, il fait plus chaud dans le Sud lors du prin­temps », com­mente Mme Le­cours.

PAS D’IN­CI­DENCE SUR LA CRèME GLA­CéE

La Crè­me­rie de l’Est, qui est ou­verte de­puis le 24 mars, connait un bon dé­but de sai­son, se­lon le pro­prié­taire Claude Ma­heu. « Les af­faires vont bien. Il ne fait pas beau et c’est plate, mais mal­gré la tem­pé­ra­ture, ça va bien. Avec la neige qu’il an­nonce en fin de se­maine, on va peut-être prendre du re­cul. Ac­tuel­le­ment, si je com­pare à l’an der­nier, c’est mieux.»

L’ar­ri­vée d’une crème gla­cée molle à la mode contri­bue au suc­cès de l’en­tre­prise. « On a dé­mar­ré un nou­veau pro­duit le 11 avril. C’est une crème gla­cée vé­gane, sans lac­tose, sans gras, sans glu­ten, sans cho­les­té­rol et faible en ca­lo­ries. C’est un pro­duit qu’on a dé­cou­vert cet hi­ver, donc on a ache­té une nou­velle ma­chine. C’est une clien­tèle qui est ci­blée. En deux jours, 400 per­sonnes de plus nous suivent sur Fa­ce­book de­puis cette an­nonce et une per­sonne sur deux com­mande ce pro­duit », ré­sume M. Ma­heu.

UN PEU PLUS DIF­FI­CILE POUR CER­TAINS CENTRES JAR­DIN

Ce­pen­dant, les com­merces comme Jar­din flo­ral res­sentent le prin­temps qui se fait tar­dif, se­lon le gé­rant Claude Pé­pin. « C’est à se de­man­der ce qu’est le ré­chauf­fe­ment de la pla­nète. L’an der­nier, nous étions fonc­tion­nels le 7 avril, alors que cette an­née, nous sommes loin de l’être. On est un gros trois se­maines en ar­rière. Comme il a plu cet hi­ver, l’eau a pas­sé sous la toile et ça a fait ge­ler cer­tains vé­gé­taux. Ils sont pris dans la glace. Il va y avoir un im­pact quelque part », pré­vient M. Pé­pin.

Est-il pos­sible de se pré­pa­rer à ces prin­temps tar­difs? « Il peut y avoir des gestes po­sés, mais ils sont oné­reux, ajoute M. Pé­pin. Chauf­fer les serres, ça coûte 750 $ par se­maine. Les al­ter­na­tives ne sont pas très larges. »

Aux Serres Saint-Élie, c’est l’ef­fet contraire qui se fait sen­tir, se ré­jouit la co­pro­prié­taire, Mé­la­nie Gré­goire. « Les gens viennent prendre une bouf­fée de prin­temps. Ils se pré­parent et rêvent à l’été. Ils se pro­curent des fleurs d’in­té­rieur. Ça re­tarde un peu notre dé­but de sai­son, mais ça n’a pas d’im­pact sur l’acha­lan­dage du mois d’avril. Au tra­vers les an­nées, on a in­ves­ti pour faire face à des prin­temps comme ceux-là », com­mente-t-elle.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.