R Mi­grants : dans la cour d’Ot­ta­wa

La Tribune - - OPINION - BRI­GITTE ÉDI­TO­RIA­LISTE BRE­TON opi­nion@le­so­leil.com bbre­ton@le­so­leil.com

épondre à ses en­ga­ge­ments hu­ma­ni­taires et s’as­su­rer de dis­pen­ser un ni­veau de ser­vices conve­nables aux de­man­deurs d’asile qui risquent d’af­fluer de nou­veau au Qué­bec cet été n’est pas l’unique ob­jec­tif du gou­ver­ne­ment Couillard dont quatre mi­nistres ont in­ter­pel­lé lun­di le gou­ver­ne­ment fé­dé­ral. Les li­bé­raux veulent aus­si pré­ve­nir les coups de l’op­po­si­tion et évi­ter de faire les frais de ce dos­sier chaud à quelques mois des élec­tions. Ils di­rigent les tirs vers Ot­ta­wa.

C’est en ef­fet au gou­ver­ne­ment fé­dé­ral qu’in­combe la res­pon­sa­bi­li­té de gé­rer les fron­tières et les de­mandes d’asile. Le gou­ver­ne­ment Couillard élève en­fin le ton de­vant ce­lui de Jus­tin Tru­deau qui a fait preuve d’in­sou­ciance et d’im­pro­vi­sa­tion dans ce dos­sier.

C’est une chose de « twit­ter » Bien­ve­nue au Ca­na­da comme l’a fait l’an der­nier M. Tru­deau et de ré­pé­ter que le Ca­na­da est un pays ou­vert et ac­cueillant. C’en est une autre de faire face à une ar­ri­vée mas­sive de mi­grants sur le che­min Rox­ham en Mon­té­ré­gie, de com­bler leurs be­soins d’hé­ber­ge­ment, de san­té, d’édu­ca­tion et de leur ac­cor­der des per­mis de tra­vail tem­po­raires en at­ten­dant de trai­ter leur de­mande, puis par la suite, de s’as­su­rer de l’in­té­gra­tion réus­sie de ceux qui pour­ront res­ter ici.

Sou­hai­tons que Qué­bec ne se dé­gon­fle­ra pas et qu’il ne se lais­se­ra pas ber­ner par de vagues pro­messes à la ren­contre de mercredi du groupe de tra­vail in­ter­gou­ver­ne­men­tal spé­cial sur la migration ir­ré­gu­lière.

Le gou­ver­ne­ment Couillard de­vra éga­le­ment pré­ci­ser ce qu’il ad­vien­dra des mi­grants ir­ré­gu­liers lorsque ses centres d’hé­ber­ge­ment tem­po­raires se­ront oc­cu­pés à 85 %. L’an der­nier, il avait ou­vert le Stade olym­pique pour eux, mais cette an­née, son mi­nistre de l’Im­mi­gra­tion dit qu’il avi­se­ra Ot­ta­wa qu’il n’a plus de place. Mais en­core?

Qué­bec veut le paie­ment d’une fac­ture de 146 mil­lions $ qu’il a trans­mise à Ot­ta­wa en mars, et il lui ré­clame aus­si, et avec rai­son, un nou­veau plan de match.

Con­trai­re­ment à l’an pas­sé, les mi­grants ne se­raient pas des Haï­tiens qui quittent les ÉtatsU­nis à la suite d’une dé­ci­sion du pré­sident Trump. Da­vid Heur­tel in­dique que bon nombre de de­man­deurs d’asile qui se sont pré­sen­tés ces der­niers mois sont d’une dou­zaine de pro­ve­nances et que leur de­mande n’est pas liée à la fin des sta­tuts tem­po­raires spé­ciaux aux États-Unis. Il évoque même la pos­si­bi­li­té d’un ré­seau de pas­seurs de mi­grants.

Rai­son de plus, pour les li­bé­raux, de ne pas se faire prendre de court par l’op­po­si­tion avec ce dos­sier et de ne pas sus­ci­ter la mé­fiance de ci­toyens qui es­timent que le Qué­bec ac­cueille dé­jà trop « d’étran­gers ».

Les mi­nistres qué­bé­cois ont par­lé lun­di de sa­tu­ra­tion des ser­vices. Face à une hausse de 700 % des de­mandes d’asile en sol qué­bé­cois ce­la est fort pos­sible. On ne peut tou­te­fois s’em­pê­cher de pen­ser que le gou­ver­ne­ment Couillard veut évi­ter de su­bir les mêmes cri­tiques que l’été der­nier lors de l’ar­ri­vée des mi­grants haï­tiens.

Le chef pé­quiste Jean-Fran­çois Li­sée par­lait des « in­vi­tés de Jus­tin Tru­deau ». Il de­man­dait com­bien coû­te­rait l’ac­cueil de ces mil­liers de per­sonnes alors que le Qué­bec man­quait de fonds pour don­ner un deuxième bain aux ma­lades des centres d’hé­ber­ge­ment de soins de longue du­rée.

Fran­çois Le­gault, le chef de la CAQ, af­fir­mait pour sa part que le Qué­bec ne de­vait pas de­ve­nir une pas­soire et que le Qué­bec n’avait pas la ca­pa­ci­té fi­nan­cière d’ac­cueillir « ces gens-là ».

Les risques de dé­ra­page et de ré­cu­pé­ra­tion par­ti­sane en ali­men­tant les peurs d’une par­tie de la po­pu­la­tion sont bien réels. Au Qué­bec comme ailleurs au Ca­na­da.

Le gou­ver­ne­ment Tru­deau se ren­drait à lui aus­si un grand ser­vice s’il ré­pon­dait po­si­ti­ve­ment aux do­léances du gou­ver­ne­ment Couillard et as­su­mait plei­ne­ment ses res­pon­sa­bi­li­tés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.