« In­ad­mis­sible » se­lon Ma­cio­cia

La Tribune - - FOOTBALL - SÉBASTIEN LA­JOIE sebastien.la­joie@latribune.qc.ca

SHER­BROOKE — Dan­ny Ma­cio­cia est sor­ti de sa ré­serve ha­bi­tuelle pour ré­pli­quer aux pré­ten­tions de l’en­traî­neur-chef Ma­thieu Le­compte (voir autre texte). Le mon­sieur n’était pas content.

« Ce n’est pas dans ma na­ture de com­men­ter ce genre d’his­toires, mais là, c’est ren­du com­plè­te­ment ri­di­cule. Je vais vous faire une cli­nique de foot­ball 101, et c’est gra­tuit, d’ha­bi­tude, les gens paient pour en­tendre ça. Ja­son n’a rien vo­lé du tout. Rien. Dans une équipe de foot­ball, dès jan­vier, tu mets sur pied des concepts se­lon les forces de ton équipe, tu parles de ton iden­ti­té. Au camp d’en­traî­ne­ment, tu veux éta­blir la base de ton uni­té. Il ne faut pas ou­blier qu’on a seule­ment une se­maine de camp avant notre match hors­con­cours », a-t-il lan­cé.

« Et ce plan de match, on l’adapte à l’ad­ver­saire qu’on af­fronte. Si le Vert & Or veut mon ca­hier de jeux du mois d’août, je vais lui don­ner avant le match sa­me­di. Ce n’est rien. Si c’était aus­si simple, le foot­ball, j’au­rais la meilleure job, et la plus fa­cile, en ville! Je n’au­rais pas be­soin d’al­ler tra­vailler tous les jours! »

« Ces af­fir­ma­tions sont com­plè­te­ment ri­di­cules. Voyons, ça me gêne d’avoir à ré­pondre à tout ça. La vé­ri­té, c’est qu’ils sont bles­sés de la si­tua­tion (le dé­part de Ja­son Ho­gan, NDLR), et ils ont le droit de l’être. Ça m’est dé­jà ar­ri­vé, chez les pros ; le gars signe un contrat avec toi, avec un bo­nus de si­gna­ture, et la pre­mière chose que tu ap­prends, c’est qu’il quitte pour al­ler ailleurs! »

« En­suite, vou­lez-vous bien me dire qui a conçu ces contrats? Avec une clause de re­trait fixée au 15 août, alors que le camp com­mence le 10 août. Le pro­blème, il est là. J’ap­pelle ça un contrat à sens unique, tout à l’avan­tage du coach, qui a tout à ga­gner et rien à perdre », a-t-il pré­ci­sé.

« Mais de là à dire qu’on a vo­lé quelque chose, d’avoir le cou­rage de dire qu’on a vo­lé. Mais on a vo­lé quoi au juste, si c’est bien le cas? Rien, du vent. Comme si j’avais le même plan de match pour af­fron­ter Mc­Gill, Con­cor­dia ou La­val. Est-ce que je vais jouer le même plan de match contre Hu­go Ri­chard (quar­tar­rière de Qué­bec) que contre Xa­vier Owens ou un autre quart? Bien sûr que non. Ça me fâche un peu. »

« Je n’ar­rive pas à com­prendre ; on n’a pas be­soin de ce genre d’his­toires dans notre cir­cuit. Estce que j’ac­cuse Pau­lo (Paul-Ed­dy Saint-Vi­lien a quit­té les Ca­ra­bins en mars der­nier et a été em­bau­ché par les Ra­vens de Car­le­ton, NDLR) d’être par­ti avec notre ca­hier de jeux en On­ta­rio? Bien sûr que non. Sû­re­ment qu’il va s’en ins­pi­rer, et y ap­por­ter sa touche per­son­nelle. C’est nor­mal, c’est comme ça. Ce n’est pas un se­cret. »

« Je n’ai rien contre Ma­thieu Le­compte, il veut s’éta­blir dans le mi­lieu, il veut chan­ger la culture à Sher­brooke. Mais ça, c’est non. »

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.