Au Ca­na­da pour at­ti­rer l’at­ten­tion

La Tribune - - PHOENIX DE SHERBROOKE - JÉ­RÔME GAUDREAU je­rome.gaudreau@latribune.qc.ca

SHER­BROOKE — Si Oli­ver Oku­liar et Ta­ro Jentzsch ont dé­ci­dé de quit­ter l’Eu­rope, leur fa­mille et leurs amis, ce n’est que pour une seule rai­son : at­ti­rer l’at­ten­tion des re­cru­teurs de la LNH.

Les deux nou­veaux joueurs eu­ro­péens du Phoe­nix de Sher­brooke ont lais­sé der­rière eux leur vie en Ré­pu­blique tchèque et en Al­le­magne afin de pour­suivre leur dé­ve­lop­pe­ment à des mil­liers de ki­lo­mètres de la mai­son.

Pas parce qu’il n’y a pas de bonnes ligues de ho­ckey dans leur ré­gion. Bien au contraire. Mais sim­ple­ment parce qu’il n’y a pas au­tant de re­cru­teurs pro­fes­sion­nels par chez eux.

« Je jouais avec des joueurs plus vieux en Ré­pu­blique tchèque : ils sont très bons, mais en jouant dans la LHJMQ, je pro­fite d’une bien meilleure vi­si­bi­li­té, ad­met Oli­ver Oku­liar. Tous les jeunes joueurs de ho­ckey rêvent à la LNH. Moi aus­si! Ce se­rait mon rêve de jouer chez les pro­fes­sion­nels, que ce soit ici ou dans la KHL. »

« Je connais quelques joueurs de la Ligue de l’On­ta­rio et on ne m’a dit que de bons mots sur le ca­libre ju­nior ma­jeur au Ca­na­da, sou­ligne l’Al­le­mand Ta­ro Jentzsch. Pour ma part, je trouve que les joueurs sont plus ra­pides ici. Je ne sais pas si c’est à cause de la sur­face de jeu qui est plus pe­tite, mais j’ai dû m’adap­ter au rythme de jeu lors du camp d’en­traî­ne­ment du Phoe­nix. »

LE STYLE DE JEU NORD-AMÉ­RI­CAIN

Bien sûr, tout est dif­fé­rent pour Oku­liar et Jentzsch.

« Je dois ap­prendre l’an­glais ra­pi­de­ment. Je suis ca­pable de bien com­prendre et de me faire com­prendre, mais c’est une bar­rière im­por­tante. C’est la chose que je trouve le plus dif­fi­cile. Si­non, ce n’est pas la pre­mière fois que je m’éloigne de ma fa­mille pour jouer au ho­ckey, donc ça va de ce cô­té », sou­ligne le Tchèque, Oli­ver Oku­liar.

« J’ai trou­vé le camp dif­fi­cile, avance l’Al­le­mand. Mais j’ai ap­pris beau­coup en peu de temps et je veux être prêt pour le dé­but de la sai­son afin d’ai­der notre jeune équipe à faire les séries et à at­teindre ses buts. »

« Ta­ro a un ex­cellent sens du ho­ckey, es­time l’en­traî­neur Sté­phane Ju­lien. Il est bien po­si­tion­né dé­fen­si­ve­ment. Il de­vra s’adap­ter à la pe­tite sur­face. Je sais ce que c’est, je l’ai vé­cu en Al­le­magne. Of­fen­si­ve­ment, il peut s’amé­lio­rer en pre­nant entre autres plus de force et plus de poids. Nos deux Eu­ro­péens de­vront prendre de l’ex­pé­rience ra­pi­de­ment, parce que la sai­son com­mence dans une se­maine. J’aime leur at­ti­tude et leur com­por­te­ment. Ça au­gure bien. »

Les at­tentes semblent plus grandes du cô­té du Tchèque.

« Oli­ver a eu un très bon dé­but de camp et par la suite, ce fut plus dif­fi­cile un peu, pour­suit le pi­lote du Phoe­nix. L’ef­fort est là. Après les deux pre­mières se­maines, les équipes pré­sen­taient un ali­gne­ment plus com­plet et Oli­ver doit s’ha­bi­tuer au style de jeu en bou­geant un peu plus ses pieds. Il est ha­bi­tué aux grandes glaces. Il a un bon lan­cer. Il a ob­te­nu sa part de points du­rant le camp et je lui trou­ve­rai cer­tai­ne­ment un rôle qui lui convient au sein de l’équipe. »

— PHOTO SPECTRE MÉ­DIA, AN­DRÉ VUILLEMIN

Ta­ro Jentzsch et Oli­ver Oku­liar se plaisent bien à Sher­brooke et semblent s’être bien in­té­grés à leur nou­velle for­ma­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.