En­quête pré­li­mi­naire pour un proxé­nète pré­su­mé

La Tribune - - ACTUALITÉS - RE­NÉ-CHARLES QUIRION rene-charles.quirion@la­tri­bune.qc.ca

SHER­BROOKE — Ke­vin Gre­nier-La­chance su­bi­ra son en­quête sur re­mise en li­ber­té le 11 jan­vier 2019.

L’in­di­vi­du est ac­cu­sé de proxé­né­tisme et de di­verses ac­cu­sa­tions qui y sont re­liées.

Un té­moin ci­vil et un en­quê­teur se­ront en­ten­dus lors de cette étape préa­lable au pro­cès.

L’in­di­vi­du de 24 ans de Magog est ac­cu­sé d’avoir ame­né une per­sonne à of­frir des ser­vices sexuels contre ré­tri­bu­tion entre le 22 mars et le 6 avril 2017 à Qué­bec et Sher­brooke.

Gre­nier-La­chance au­rait entre autres ser­vi d’en­tre­met­teur pour pré­sen­ter deux jeunes femmes au proxé­nète Ma­thieu La­rin qui a été condam­né à cinq ans et de­mi de pri­son.

L’ac­cu­sé doit main­te­nant ré­pondre d’ac­cu­sa­tions d’avoir fait de la pu­bli­ci­té pour of­frir des ser­vices sexuels moyen­nant ré­tri­bu­tion et d’avoir ame­né une per­sonne à of­frir des ser­vices sexuels moyen­nant ré­tri­bu­tion.

Ke­vin Gre­nier-La­chance au­rait pré­sen­té l’une des vic­times à Ma­thieu La­rin. La jeune femme a ac­cep­té dans un pre­mier temps de faire des mas­sages éro­tiques qui étaient dans la réa­li­té des ser­vices d’es­corte dans la ré­gion de Qué­bec.

Le proxé­nète Ma­thieu La­rin avait pris un contrôle sur la vie sexuelle de quatre jeunes femmes, dont une mi­neure, qui se pros­ti­tuaient pour son compte prin­ci­pa­le­ment à Sher­brooke.

Une ac­cu­sa­tion de tra­fic de stu­pé­fiants entre avril et juillet 2017 a aus­si été dé­po­sée contre Gre­nier-La­chance.

La pro­cu­reure aux pour­suites cri­mi­nelles Me Ge­ne­viève Cré­peau re­pré­sente le mi­nis­tère pu­blic, alors que Me Chris­tian Ray­mond dé­fend l’ac­cu­sé.

Ke­vin Gre­nier-La­chance avait été re­mis en li­ber­té sous condi­tions en sep­tembre 2017 à la suite de sa pre­mière com­pa­ru­tion.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.