DES­TI­NA­TION: GROENLAND

Une adepte de plein air de Gran­by en ex­pé­di­tion au pro­fit d’Opé­ra­tion En­fant So­leil

La Voix de l'Est - - LA UNE - KA­RINE BLAN­CHARD ka­rine.blan­chard@la­voix­de­lest.ca

GRAN­BY — Le plein air, c’est un mode de vie pour Fran­ces­ca Per­ron. Et la Gran­byenne, mère de deux en­fants, a tou­jours été at­ti­rée par les pays nor­diques. C’est en vi­sion­nant une vi­déo où le plein air et la dé­cou­verte des gla­ciers étaient réunis dans le cadre de l’Opé­ra­tion Groenland qu’elle a dé­ci­dé de se lan­cer dans cette aven­ture au pro­fit d’Opé­ra­tion En­fant So­leil.

Âgée de 40 ans, Fran­ces­ca Per­ron a eu la pi­qûre pour le plein air il y a quelques an­nées. Ce be­soin de « sor­tir », de prendre l’air, est ra­pi­de­ment un in­con­tour­nable pour elle. « C’est thé­ra­peu­tique pour moi », lance-t-elle tout sou­rire.

Après six mois d’en­traî­ne­ment, no­tam­ment à gra­vir quelques mon­tagnes, elle a par­ti­ci­pé à l’as­cen­sion du mont Wa­shing­ton. « C’était énorme pour moi ! », dé­crit-elle. Ce pé­riple a mar­qué le dé­but de plu­sieurs grandes sor­ties en mon­tagne.

Elle s’est en­suite mise à cou­rir en par­ti­ci­pant à dif­fé­rents dé­fis, no­tam­ment un par­cours de 180 ki­lo­mètres à réa­li­ser en équipe pen­dant un week-end. À elle seule, elle a fran­chi une cin­quan­taine de ki­lo­mètres ! Puis le cam­ping d’hi­ver est ar­ri­vé dans sa vie.

Par ha­sard, à l’été 2016, elle est tom­bée sur une vi­déo dif­fu­sée par la chaîne Éva­sion sur Fa­ce­book à pro­pos d’une pre­mière Opé­ra­tion Groenland de deux se­maines au pro­fit d’Opé­ra­tion En­fant So­leil.

Après deux se­maines de ré­flexion et une dis­cus­sion avec ses pa­rents, elle a contac­té la res­pon­sable par té­lé­phone afin de se ren­sei­gner. « Elle a dit qu’il res­tait une place et qu’en­suite, je se­rais sur la liste d’at­tente, ra­conte la femme à l’em­ploi d’un ca­bi­net de comp­tables à Gran­by. J’ai dit : “OK, je la prends ! ”. Après j’ai ap­pe­lé mes pa­rents en pleu­rant pour leur dire que j’avais dit oui ! »

La pré­pa­ra­tion pour ce grand voyage s’est alors mise en branle.

GLA­CIERS DE KARALE

En com­pa­gnie de 25 autres par­ti­ci­pants et de quatre guides, dont l’aven­tu­rier Frédéric Dion, Fran­ces­ca Per­ron s’en­vo­le­ra le 22 juillet. Elle se pro­mè­ne­ra en kayak à tra­vers les gla­ciers de Karale pen­dant cinq jours, à rai­son de cinq à six heures quo­ti­dien­ne­ment.

Son pé­riple la condui­ra aus­si aux ai­guilles gra­ni­tiques de Sto­re­bror qu’elle ex­plo­re­ra pen­dant cinq jours à pied avec ses ca­ma­rades. « Les pays nor­diques m’ont tou­jours fas­ci­née. Je trouve ça mys­té­rieux. Je trouve que c’est d’une beau­té in­croyable », dit-elle, les yeux brillants. Pen­dant tout le sé­jour, le groupe fe­ra du cam­ping. Le mer­cure de­vrait os­cil­ler entre cinq et 15 de­grés Cel­sius.

Certes, des pay­sages à cou­per le souffle mar­que­ront ce voyage, mais a-t-elle des craintes face à cette ex­pé­di­tion ?

Spon­ta­né­ment, elle avoue que la por­tion kayak est celle où elle se sent moins à l’aise. « La guide a ex­pli­qué que c’est su­per stable, qu’il faut vrai­ment vou­loir le faire cha­vi­rer pour cha­vi­rer, dit Mme Per­ron. Il y a un risque quand même. Les ours po­laires, l’eau froide... Tu es cou­pé du monde deux se­maines et c’est la com­mu­ni­ca­tion sa­tel­lite seule­ment en cas d’ur­gence. »

Son man­tra pour af­fron­ter ses craintes ?

« Ça va bien al­ler ! Ça va bien al­ler ! », dit-elle en ri­go­lant à quelques oc­ca­sions pen­dant l’en­tre­vue.

En plus de se pré­pa­rer phy­si­que­ment, la Gran­byenne de­vait amas­ser des dons to­ta­li­sant 2400 $. « Tu te rends compte que tu as une fa­mille et des amis in­croyables. Ils m’ont ap­puyée, m’ont or­ga­ni­sé dif­fé­rentes choses. Je suis ren­due à plus de 4000 $ », se ré­jouit-elle. Tout le groupe de par­ti­ci­pants a ré­col­té à ce jour plus de 102 000 $.

L’ar­gent amas­sé est re­mis à Opé­ra­tion En­fant So­leil qui vient en aide aux en­fants ma­lades, une cause qui l’in­ter­pelle. « Je suis vrai­ment chan­ceuse. Mes deux en­fants sont en san­té, mes ne­veux sont en san­té », dit la mère de fa­mille, qui se sent pri­vi­lé­giée à cet égard. Un membre de sa fa­mille, une cou­sine, n’a pas eu la même chance. Un de ses en­fants a été très ma­lade pen­dant deux ans. C’est pour lui et tous les autres en­fants que Fran­ces­ca Per­ron par­ti­cipe à ce dé­fi.

Son aven­ture se pro­lon­ge­ra alors que des membres de sa fa­mille, dont ses fils âgés de 12 ans et 18 ans, iront la re­joindre pour un sé­jour d’une semaine.

Les per­sonnes in­té­res­sées à faire un don peuvent se rendre sur le site Web d’Opé­ra­tion En­fant So­leil, dans l’on­glet Opé­ra­tion Groenland.

— PHO­TO TI­RÉE DU SITE WEB OPERATIONGROENLAND.COM

Les par­ti­ci­pants pour­ront dé­cou­vrir des pay­sages à cou­per le souffle.

—PHO­TO JANICK MAROIS

Fran­ces­ca Per­ron par­ti­ci­pe­ra à l’Opé­ra­tion Groenland, un pé­riple de deux se­maines à pied et en kayak, au pro­fit d’Opé­ra­tion En­fant So­leil.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.