Des primes aux pa­trons qui font ré­agir

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS -

Mais la so­cié­té a es­ti­mé, lors­qu’elle a de­man­dé en juin la pro­tec­tion de la cour contre ses créan­ciers, qu’elle de­vrait payer 7,6 mil­lions $ pour cer­tains em­ployés clés du siège so­cial et 1,6 mil­lion $ pour les gé­rants des ma­ga­sins qui se­ront fer­més dans le cadre de la re­struc­tu­ra­tion.

Se­lon le porte-pa­role de Sears Ca­na­da, Joel Shaf­fer, de tels paie­ments sont ha­bi­tuels dans les pro­cé­dures de pro­tec­tion contre les créan­ciers, et visent à pré­ser­ver le mo­ral de cer­tains em­ployés clés en re­gard de cer­tains in­di­ca­teurs de per­for­mance. Les paie­ments jouent ain­si un rôle de sou­tien afin de s’as­su­rer de la meilleure is­sue pos­sible pour l’en­tre­prise et les dé­ten­teurs de parts, a-t-il ajou­té, et leur ab­sence pour­rait em­pi­rer la si­tua­tion.

En plus d’ap­prou­ver l’en­tente entre l’en­tre­prise et ses an­ciens em­ployés, le juge Hai­ney a au­to­ri­sé Sears Ca­na­da à en­ta­mer im­mé­dia­te­ment le pro­ces­sus de vente et de sol­li­ci­ta­tion vi­sant à ob­te­nir des pro­po­si­tions pour l’ac­qui­si­tion de l’en­tre­prise ou de cer­tains de ses ac­tifs, ou en­core pour in­ves­tir dans ceux-ci.

Sears Ca­na­da a an­non­cé en juin qu’elle avait l’in­ten­tion de fer­mer 59 ma­ga­sins à tra­vers le pays et de sup­pri­mer en­vi­ron 2900 em­plois, sans in­dem­ni­té, dans le cadre de sa re­struc­tu­ra­tion sous la pro­tec­tion de la Loi sur les ar­ran­ge­ments avec les créan­ciers des com­pa­gnies (LACC).

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.