TO­RON­TO

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS -

— Le pro­gramme de Sears Ca­na­da consis­tant à dis­tri­buer des mil­lions de dol­lars en primes à cer­tains de ses hauts di­ri­geants — alors que le grand dé­taillant n’a pas ver­sé d’in­dem­ni­té de dé­part à ses em­ployés re­mer­ciés — a été ac­cueilli dans l’in­cré­du­li­té, ven­dre­di.

Sears Ca­na­da a ob­te­nu la per­mis­sion de la cour pour le ver­se­ment de primes de ré­ten­tion to­ta­li­sant 9,2 mil­lions $ dans le cadre d’un com­pro­mis conclu avec ses em­ployés re­trai­tés qui ver­ra l’en­tre­prise conti­nuer à ef­fec­tuer cer­tains paie­ments liés aux avan­tages so­ciaux et au ré­gime de re­traite jus­qu’au 30 sep­tembre.

Ken Ea­dy, qui a tra­vaillé pen­dant 30 ans chez Sears avant de prendre sa re­traite, a mal ac­cueilli l’an­nonce du ver­se­ment des primes.

« Voir des gens être re­mer­ciés après 30 ou 40 ans de ser­vice, sans pré­avis rai­son­nable, ou sans in­dem­ni­té, et puis voir ces gens être payés des mil­lions de dol­lars en primes pour res­ter semble si dés­équi­li­bré et si dé­rai­son­nable que c’est in­ac­cep­table », a es­ti­mé ce­lui qui tra­vaille main­te­nant au sein de l’as­so­cia­tion in­dé­pen­dante des re­trai­tés du grand dé­taillant.

Sears Ca­na­da avait ini­tia­le­ment de­man­dé à la cour la per­mis­sion d’in­ter­rompre im­mé­dia­te­ment les contri­bu­tions spé­ciales au ré­gime de re­traite, ain­si que les paie­ments des avan­tages liés aux soins de san­té et aux soins den­taires et les primes d’as­su­rance vie pos­té­rieures à la re­traite en rai­son d’un im­por­tant manque de li­qui­di­tés.

Dans son ap­pro­ba­tion des primes de 9,2 mil­lions $, le juge Glenn Hai­ney a écrit que les dé­tails de ces paie­ments de­vraient res­ter confi­den­tiels.

— PHO­TO AR­CHIVES LE SO­LEIL

Sears Ca­na­da a an­non­cé en juin qu’elle avait l’in­ten­tion de fer­mer 59 ma­ga­sins à tra­vers le pays et de sup­pri­mer en­vi­ron 2900 em­plois.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.