An­drew Ran­ger

Une course à ou­blier

La Voix de l'Est - - LA UNE - MI­CHEL TASSÉ mi­chel.tasse@la­voix­de­lest.ca

TO­RON­TO—An­drewRan­ger­vou­lait faire de son 100e dé­part en sé­rie­ca­na­dien­ne­deNASCAR,sa­me­di après-mi­di­dans­les­rues­du­cen­tre­ville de To­ron­to, quelque chose de mé­mo­rable.Mais­voi­là,sa­cour­sea plu­tôt tour­né au cau­che­mar. Ran­ger me­nait au cin­quième tour lors­qu’Alex Ta­glia­ni a ten­té un dé­pas­se­ment dans un vi­rage. La voi­ture no 18 a heur­té la nu­mé­ro 27 et le Gran­byen a dû ren­trer aux puits. Il a per­du trois tours et a fi­na­le­ment ré­col­té une très dé­ce­vante 15e place.

« Je n’en re­viens pas !a lan­cé Ran­ger, du feu dans les yeux. C’est pas com­pli­qué, j’avais tout pour ga­gner en fin de se­maine. Et tout al­lait bien jus­qu’à ce que Ta­glia­ni me rentre de­dans. Pour­quoi a-t-il fait ça ? Pour­quoi ? Pour­tant, c’est un pi­lote d’ex­pé­rience, un vieux pro. Je ne com­prends rien, rien, rien ! »

Ke­vin La­croix a triom­phé. Le pi­lote de Saint-Eus­tache a rem­por­té les trois épreuves dis­pu­tées sur cir­cuit rou­tier (Bow­man­ville, Mi­ra­bel et To­ron­to) cette sai­son. La ven­geance était douce au coeur de ce­lui qui a été cri­ti­qué so­li­de­ment à la suite de son com­por­te­ment en piste sur le Cir­cuit ICAR.

« Une per­for­mance comme celle-là donne confiance et en­lève de la pres­sion en même temps, a-t-il men­tion­né. Je ne sais pas, on di­rait que je réus­sis tou­jours à ti­rer le meilleur de la voi­ture sur les grandes scènes comme ici et Trois-Ri­vières (où il a rem­por­té les deux der­niers Grands Prix). Je suis très content ! »

Louis-Phi­lippe Du­mou­lin a fi­ni deuxième, de­van­çant Adam An­dret­ti qui en était à son pre­mier dé­part en sé­rie Pin­ty’s. Alex Lab­bé et Jean-Fran­çois Du­mou­lin ont com­plé­té le top 5.

En pas­sant, cet An­dret­ti est bel et bien membre de la cé­lèbre fa­mille de cou­reurs au­to­mo­biles.

Le Shef­for­dois Mar­tin Cô­té a quant à lui aban­don­né après s’être re­trou­vé dans le mur au hui­tième tour. Un mau­vais ajus­te­ment de freins lui au­rait joué des tours.

«QU’ANDREWREGARDE LA RE­PRISE»

Ran­ger ne ces­sait de ho­cher la tête, seul dans son coin après la course. Non, il ne l’a pas trou­vé drôle.

« Ta­glia­ni est tou­jours en train de cri­ti­quer les autres pi­lotes parce qu’il trouve que ça brasse trop. Mais il est le pre­mier à bras­ser. Ce n’est pas la pre­mière fois qu’il me fait de la mi­sère. Je ne sais pas com­ment il se sent pré­sen­te­ment après m’avoir sor­ti comme ça. Moi, en tout cas, je me sen­ti­rais mal en mau­dit ! »

Ta­glia­ni, qui a fi­ni 14e, avait en­vie de se dé­fendre lors­qu’on l’a ren­con­tré.

«An­drew est un pi­lote que je res­pecte énor­mé­ment et je ne vou­lais cer­tai­ne­ment pas le sor­tir, a-t-il com­men­cé par ex­pli­quer. J’ai ten­té un dé­pas­se­ment, il a conti­nué à rou­ler comme s’il ne m’avait pas vu et je n’ai pas pu frei­ner parce que je m’étais trop com­mis. Qu’An­drew re­garde la re­prise et il ver­ra que je n’ai ja­mais, ja­mais vou­lu lui ren­trer de­dans.»

Ta­glia­ni a néan­moins été pu­ni pour son geste.

« Ke­vin La­croix, lui, n’a ja­mais été pu­ni pour ses agis­se­ments à Mi­ra­bel ! », a-t-il rap­pe­lé.

Ta­glia­ni n’a pas dit s’il avait l’in­ten­tion de com­mu­ni­quer avec Ran­ger pour s’ex­pli­quer.

« Ça ne chan­ge­ra rien any­way. Mon week-end est à l’eau à cause de lui », a conclu Ran­ger, tou­jours en fu­rie.

— PHO­TO MAT­THEW MANOR, NASCAR

Pen­dant qu’An­drew Ran­ger était en fu­rie, Ke­vin La­croix, en­tou­ré de Louis-Phi­lippe Du­mou­lin (à gauche) et d’Adam An­dret­ti, fai­sait la fête sur le po­dium.

— PHO­TO MAT­THEW MANOR, NASCAR

La voi­ture abî­mée, An­drew Ran­ger est tout de même re­ve­nu en piste à la suite de son ac­cro­chage avec Alex Ta­glia­ni.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.