Ca­thé­ter dans sa crème gla­cée

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS -

mon­tage du pro­duit en cause et qu’au­cun d’entre eux n’avait un état de san­té né­ces­si­tant l’uti­li­sa­tion d’un ca­thé­ter.

Au cours de la jour­née, la Lai­te­rie de Coa­ti­cook de­vrait re­ce­voir la vi­site des ins­pec­teurs de l’Agence ca­na­dienne de l’ins­pec­tion des ali­ments. Pour le mo­ment, au­cun pro­duit Coa­ti­cook n’a été re­ti­ré des ta­blettes. Aus­si, les pro­prié­taires de la Lai­te­rie af­firment qu’il n’y a au­cun dan­ger à consom­mer leurs pro­duits.

UNE POUR­SUITE DANS L’AIR

Au mo­ment de son en­tre­tien avec Le Nou­vel­liste, Mme Ch­ris­tof­fer­son était en dis­cus­sion avec un avo­cat. Elle et sa fa­mille comptent bien in­ten­ter une pour­suite contre l’en­tre­prise de Coa­ti­cook. « On veut sa­voir ce qui est ar­ri­vé », sou­tient-elle.

Mme Ch­ris­tof­fer­son a éga­le­ment men­tion­né qu’elle avait peur pour son beau-fils, et par ri­co­chet pour sa propre fille, puisque les deux jeunes gens de 24 ans viennent tout juste d’avoir un bé­bé. Elle a éga­le­ment in­di­qué que Jean Fran­coeur avait du mal à se re­mettre des évé­ne­ments, à cause de l’am­pleur des consé­quences en­cou­rues. Elle a en­fin ajou­té que les ef­fets né­ga­tifs re­liés à leur trai­te­ment les fai­saient souf­frir.

Au su­jet de la déclaration de la Lai­te­rie, se­lon la­quelle le contrôle ali­men­taire pré­vien­drait une telle si­tua­tion, Mm e Ch­ris­tof­fer­son a dit se sen­tir lé­sée. « C’est pos­sible, le ca­thé­ter était là », a-t-elle sim­ple­ment rap­pe­lé.

Les ins­pec­teurs du mi­nis­tère de l’Agri­cul­ture, des Pê­che­ries et de l’Ali­men­ta­tion du Qué­bec doivent pas­ser chez les Fran­coeur en cours de jour­née pour prendre des échan­tillons du pro­duit en cause. Rap­pe­lons que le ca­thé­ter a été re­trou­vé dans un pot de crème gla­cée Coa­ti­cook de la gamme « La Gour­mande », à sa­veur de pa­canes, cho­co­lat et double ca­ra­mel.

— PHO­TO FRAN­ÇOIS GER­VAIS

En plus de de­voir vivre avec l’in­cer­ti­tude, Carole-Anne Ch­ris­tof­fer­son et son beau-fils, Sa­muel Fran­coeur, de­vront pas­ser des tests men­suels pour s’as­su­rer que leur état de san­té ne se dé­té­riore pas.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.