En­vo­lée royale au CINLB

La Voix de l'Est - - LA UNE - JONATHANGAGNON jo­na­than.ga­gnon@la­voix­de­lest.ca

GRAN­BY — Les or­ga­ni­sa­teurs du Fes­ti­val du monarque de Gran­by au­ront eu la main heu­reuse en re­por­tant l’évé­ne­ment d’une se­maine. Pas moins de 350 pa­pillons ont été re­lâ­chés lors de la tra­di­tion­nelle en­vo­lée, te­nue dans des condi­tions idéales di­manche après-mi­di au Centre d’in­ter­pré­ta­tion de la na­ture du lac Boi­vin (CINLB). Le sta­tion­ne­ment du parc étant plein à cra­quer, des voi­tures étaient ga­rées de part et d’autre de la rue Drum­mond.

« C’est sûr qu’on a dé­pas­sé les 2000 (per­sonnes), même si je ne peux pas don­ner les chiffres exacts pour le mo­ment. Les autres an­nées, on avait du mal à at­tendre 1500 parce que la mé­téo était moins bonne. (...) Je pense même qu’on est pas loin des 2500 », a rap­por­té Lau­rence Ca­vitte, res­pon­sable de l’é du c a t i o n au CINLB.

Il est vrai que l’ob­jec­tif an­non­cé était de 3000 vi­si­teurs, et que cer­tains ex­po­sants se sont re­ti­rés après le chan­ge­ment de date. N’em­pêche que Mme Ca­vitte par­lait tout de même d’une édi­tion des plus réus­sies. « On avait une belle va­rié­té de kiosques, dont cer­tains plus édu­ca­tifs avec M. (Georges) Bros­sard et (l’au­teur et confé­ren­cier) Mi­chel Le­boeuf. Je suis contente parce que [M. Le­boeuf] est vrai­ment un mon­sieur très humble, mais en même temps c’est aus­si une ré­fé­rence en en­to­mo­lo­gie », s’est-elle ré­jouie.

Par­mi les autres ac­ti­vi­tés of­fertes, des ral­lyes ont no­tam­ment été te­nus dans les sen­tiers du CINLB. Rap­pe­lons que con­trai­re­ment aux an­nées pré­cé­dentes, l’or­ga­ni­sa­tion a choi­si de te­nir le Fes­ti­val sur une seule jour­née plu­tôt que deux.

SOUS LE SIGNE DE L’ES­POIR

Comme l’a sou­li­gné l’éle­veur Dave Cler­mont, une lé­gende amé­rin­dienne veut que si on confie un sou­hait à un monarque, ce­lui-ci le trans­met en­suite au « Grand Ma­ni­tou ». C’est donc sous le signe de l’es­poir que s’est dé­rou­lée la po­pu­laire en­vo­lée, pré­sen­tée comme « la plus grosse en Amé­rique du Nord».

Ga­brielle Ca­ron s’était dé­pla­cée en com­pa­gnie de sa fa­mille élar­gie. Son fils Ar­naud sui­vait d’un re­gard émer­veillé le vol gra­cieux des mo­narques, qui pren­dront bien­tôt le che­min du Mexique. « Il était très éner­vé ! », confirme sa mère, une ré­si­dante de Rox­ton Pond.

Son­dés par La Voix de l’Est, plu­sieurs ha­bi­tués du Fes­ti­val ont ob­ser­vé une foule net­te­ment plus im­por­tante cette an­née. « C’est pro­ba­ble­ment à cause de la belle tem­pé­ra­ture », es­time une Gran­byenne, qui pré­fère ne pas être iden­ti­fiée. Son fils Jé­ré­mie a quant à lui pris la pose en com­pa­gnie du cé­lèbre Georges Bros­sard. « C’est la plus grosse édi­tion ! », a lan­cé le cha­ris­ma­tique en­to­mo­lo­giste aux re­pré­sen­tants de la presse.

M. Bros­sard a d’ailleurs gé­né­ré un af­flux constant de cu­rieux, pe­tits et grands, de­vant son kiosque. Il s’est fait un plai­sir d’ex­hi­ber scor­pions et autres arai­gnées.

ÉTUDE PANAMÉRICAINE

L’en­vo­lée de di­manche s’ins­crit dans le cadre d’une vaste étude por­tant sur la mi­gra­tion des mo­narques en Amé­rique du Nord. « Tous les pa­pillons qui sont dans nos en­ve­loppes ont une pe­tite éti­quette, un tag pro­ve­nant d’une fon­da­tion qui s’ap­pelle Mo­narch Watch. Cha­cun de ces tags- là a un nu­mé­ro de sé­rie par­ti­cu­lier. (...) Plu­sieurs en­to­mo­lo­gistes et pas­sion­nés de mo­narques sont sur la voie de mi­gra­tion et peuvent ré­per­to­rier ces pa­pillons-là », a ex­pli­qué Dave Cler­mont.

Le pro­prié­taire de la ferme de pa­pillons Gaia Na­ture as­sure que le monarque se porte très bien sur notre conti­nent. « C’est cy­clique. Il y a des temps où on en voit moins, d’autres où on en voit plus. Mais là, il y a eu de très bonnes condi­tions au prin­temps. Tous les mi­gra­teurs ve­nant du Sud ont pro­fi­té des mêmes condi­tions cli­ma­tiques, de la même cha­leur. Même si on se dit que ça n’a pas été un bel été, pour eux (les pa­pillons), ça en a été un bon. »

Puisque leur pé­riode de mi­gra­tion s’étend du dé­but sep­tembre à la fin no­vembre, M. Cler­mont pré­cise que les mo­narques ne de­vraient pas être em­bê­tés par la sé­rie d’ou­ra­gans qui s’abat pré­sen­te­ment sur les Ca­raïbes et le sud des États-Unis.

Le jeune Jé­ré­mie a pris la pose en com­pa­gnie du cé­lèbre en­to­mo­lo­giste Georges Bros­sard.

— PHO­TOS CA­THE­RINE TRU­DEAU

Pas moins de 350 mo­narques ont été re­lâ­chés lors de la tra­di­tion­nelle en­vo­lée di­manche après-mi­di.

La res­pon­sable de l’édu­ca­tion au CINLB, Lau­rence Ca­vitte

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.