Jo­ce­lyn Du­puis pour la conti­nui­té

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS - ISABEL AUTHIER isabel.authier@la­voix­de­lest.ca

GRAN­BY — C’est dans la cour ar­rière de sa ré­si­dence du dis­trict 4, où il ha­bite de­puis 11 ans, que le conseiller mu­ni­ci­pal sor­tant Jo­ce­lyn Du­puis a lan­cé sa cam­pagne élec­to­rale, lun­di ma­tin. Fier de son bi­lan, le Gran­byen pro­pose aux élec­teurs d’op­ter pour la conti­nui­té. C’est d’ailleurs le slo­gan qu’il a adop­té pour sol­li­ci­ter un se­cond man­dat au­près de ses conci­toyens. «Je suis prêt. Je com­mence mon porte-à-porte ce ma­tin ! Je n’ai pas pris de va­cances cet été pour faire cam­pagne », a lan­cé M. Du­puis, en in­sis­tant sur son sta­tut de « gars or­di­naire qui ne cherche pas à être à l’avant-plan ».

« Je tra­vaille comme jour­na­lier de­puis 15 ans chez les Ali­ments Ul­ti­ma. Comme la plu­part des gens, je pars le ma­tin avec ma boîte à lunch. »

Ce­la ne l’a pas em­pê­ché, ajou­tet-il du même souffle, de me­ner de front d’im­por­tants dos­siers mu­ni­ci­paux. À titre de pré­sident du co­mi­té des fi­nances de la Ville de Gran­by, il es­time que la Ville a gé­ré sai­ne­ment et avec ri­gueur les de­niers pu­blics. « Notre Ville est en plein contrôle de ses fi­nances», as­sure-t-il.

Il rap­pelle éga­le­ment le tra­vail ac­com­pli en ma­tière de re­la­tions de tra­vail, la Ville ayant no­tam­ment conclu des en­tentes à long terme avec ses po­li­ciers et pompiers. M. Du­puis a pris part aux né­go­cia­tions comme pré­sident du co­mi­té des res­sources hu­maines de la mu­ni­ci­pa­li­té.

Au cha­pitre des réa­li­sa­tions dans son dis­trict, l’homme men­tionne entre autres la créa­tion du lien cy­clable entre les rues de la Roche et Al­fred-Pel­land, le re­dres­se­ment de la courbe dans la rue Le Cor­bu­sier et la trans­for­ma­tion de la rue Sainte-Cé­cile en sens unique.

« Je consi­dère vrai­ment avoir contri­bué à l’es­sor de notre ville », af­firme-t-il.

PAS DE PRO­MESSES

Mal­gré ce­la, Jo­ce­lyn Du­puis pro­met... qu’il ne fe­ra pas de pro­messes. Le rôle du conseiller mu­ni­ci­pal, croit-il, est ce­lui d’un re­pré­sen­tant des ci­toyens, qui se doit d’être pré­sent pour eux, de se dé­pla­cer et de les écou­ter.

Le can­di­dat as­sure par ailleurs que son au­then­ti­ci­té, sa per­sé­vé­rance et son goût du dé­fi font de lui l’homme de la si­tua­tion.

D’au­tant plus, ajoute-t-il, qu’il pos­sède dé­sor­mais quatre ans d’expérience en po­li­tique mu­ni­ci­pale. « Je suis plus ex­pé­ri­men­té, j’ai plus de res­sources et je connais main­te­nant les rouages. J’ai plus de sa­gesse aus­si ! Mais j’en ai en­core à ap­prendre. »

Bien que l’am­biance au sein du conseil ac­tuel soit « quel­que­fois difficile », il in­siste : « Je tra­vaille beau­coup en équipe. »

In­ter­ro­gé sur les dos­siers qui pour­raient l’in­té­res­ser au cours d’un se­cond man­dat, M. Du­puis avance qu’il se­rait par­tant pour le co­mi­té de sé­cu­ri­té pu­blique, qui se­ra lais­sé libre par le dé­part an­non­cé du conseiller sor­tant Joël Des­ma­rais. « Mais ce n’est pas moi, c’est le maire qui dé­ci­de­ra... »

À ce jour, Jo­ce­lyn Du­puis n’a au­cun ad­ver­saire connu. Il pro­met néan­moins de co­gner à chaque porte de son dis­trict d’ici au scru­tin du 5 no­vembre.

— PHO­TO JANICK MAROIS

Jo­ce­lyn Du­puis sol­li­cite un se­cond man­dat dans son dis­trict.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.