ENTRE L’OMBRE ET LA LUMIÈRE

La Voix de l'Est - - LA UNE - CYNTHIA LAFLAMME cynthia.laflamme@la­voix­de­lest.ca

GRANBY — Entre l’ombre et la lumière, Noctambule donne une vi­sion bien dif­fé­rente du Zoo de Granby. La nou­velle ani­ma­tion mul­ti­mé­dia met en va­leur l’ar­chi­tec­ture que les vi­si­teurs re­marquent peu en jour­née et montre sous un nou­vel éclai­rage les ani­maux de l’Asie ain­si que l’at­trac­tion Di­no­zoo.

Man­da­té à la fin de l’hi­ver der­nier pour conce­voir la nou­velle at­trac­tion au­tom­nale, l’homme de théâtre Mar­tin Gou­geon a vou­lu pro­po­ser une i mmer­sion dans ces deux uni­vers. Si quelques pe­tits ajus­te­ments sont à faire, le man­dat est réus­si, sur­tout que les dé­lais étaient très courts, dit-il.

« On a mis ça en branle à par­tir d’avril pour trou­ver un concept, des idées. On est par­ti d’une page blanche. On joue beau­coup avec l’ombre et la lumière. On met en lumière les ani­maux, mais en même temps on montre l’ombre der­rière la lumière, comme la dé­fo­res­ta­tion. On l’évoque dans le par­cours de fa­çon sub­tile. On est très fier, il y a des belles sta­tions avec de la vi­déo et des hu­mains. Je trouve ça le fun. »

Huit bio­lo­gistes du parc zoo­lo­gique in­forment les vi­si­teurs et quatre co­mé­diens s’as­surent de l’ani­ma­tion. Si les ha­bi­tats sont éclai­rés par une lumière bleu­tée rap­pe­lant la lueur de la lune, les sen­tiers le sont de plu­sieurs cou­leurs et les élé­ments ar­chi­tec­tu­raux sont réel­le­ment mis en va­leur. C’est no­tam­ment le cas de l’arche de la ré­serve na­tu­relle de Wo­long et ses deux sculp­tures, de la mai­son des pan­das roux ou en­core du nou­veau do­jo d’ori­ga­mi re­peint en blanc pour les be­soins de la cause.

Dans ce do­jo, une co­mé­dienne ra­conte une his­toire tou­chante à pro­pos d’une en­fant d’Hi­ro­shi­ma at­teinte de leu­cé­mie et qui conce­vait des grues en ori­ga­mi. Les grues qui se­ront créées par l’ani­ma­trice tout au long de l’au­tomne de­vraient être en­voyées à Hi­ro­shi­ma. C’est du moins le sou­hait du concep­teur.

Juste à cô­té, l’illu­mi­na­tion du car­rou­sel du tigre dé­pend à 100 % de la par­ti­ci­pa­tion du pu­blic.

Le géo­dôme a de son cô­té été trans­for­mé — le grand-duc d’Eu­rope a été dé­mé­na­gé tem­po­rai­re­ment — et fait main­te­nant ré­fé­rence au so­leil le­vant, sym­bole du Ja­pon. À l’in­té­rieur de cette pièce de ré­sis­tance, un écran pré­sente une vi­déo créée à par­tir d’images d’ani­maux d’Asie cap­tés au Zoo de Granby.

RESPECT DES ANI­MAUX

L’équipe de Mar­tin Gou­geon a sur­tout tra­vaillé dans la sec­tion de l’Asie et en col­la­bo­ra­tion étroite avec le Zoo. Avant de po­ser un éclai­rage dans un ha­bi­tat, une au­to­ri­sa­tion était né­ces­saire.

« On l’a tou­jours fait de fa­çon res­pec­tueuse pour l’es­pèce ani­male, ex­plique Be­noit Cha­bot, di­rec­teur du dé­ve­lop­pe­ment des af­faires, tou­jours en lien avec notre mis­sion du bien-être ani­mal et de la conser­va­tion. Il y a quelques élé­ments lu­mi­neux dans les ha­bi­tats pour qu’on puisse les ad­mi­rer, mais sans les agres­ser. Il se pour­rait que des soirs il y ait des ani­maux qu’on ne voit pas. »

« On au­rait eu plus de dif­fi­cul­tés à le faire dans la sa­vane, en Afrique, parce que ce sont de grands es­paces et il au­rait été dif­fi­cile d’éclai­rer de fa­çon ef­fi­cace les ha­bi­tats. L’Asie est plus im­mer­sive, il y a plus d’arbres », fait-il éga­le­ment va­loir.

Se­lon M. Cha­bot, Noctambule est un pro­jet à 95 % gran­byen. Une tren­taine de per­sonnes ont tra­vaillé avec Mar­tin Gou­geon, une tren­taine d’autres du cô­té du Zoo ont contri­bué au suc­cès du pro­jet.

Les deux hommes ne peuvent pas­ser sous si­lence le tra­vail de l’au­teur-com­po­si­teur-in­ter­prète Ch­ris­tian Mor­ri­sette qui a dû com­po­ser avec de nom­breuses contraintes.

Le concep­teur et di­rec­teur ar­tis­tique Mar­tin Gou­geon a par ailleurs in­té­gré des élé­ments de sen­si­bi­li­sa­tion à tra­vers l’ex­pé­rience noc­turne comme des pro­jec­tions de textes au sol.

Pour pou­voir pro­fi­ter de l’ex­pé­rience mul­ti­mé­dia, tous les conti­nents du Zoo de­meu­re­ront ou­verts jus­qu’à 19 h 30 en sep­tembre et 18 h 30 en oc­tobre. C’est à ces heures que Noctambule com­men­ce­ra chaque ven­dre­di, sa­me­di et di­manche. Un sup­plé­ment est de­man­dé pour ce vo­let à l’en­trée.

Une co­mé­dienne ra­conte une his­toire tou­chante sur une en­fant d’Hi­ro­shi­ma dans le nou­veau do­jo d’ori­ga­mi.

— PHOTOS JULIE CATUDAL

Cer­taines in­for­ma­tions sur les ani­maux de l’Asie sont pro­je­tées au sol ou sur les bâ­ti­ments.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.