UNE PLAINTE DÉPOSÉE AU DGE

La Voix de l'Est - - LA UNE - MARIE-FRANCE LÉTOURNEAU marie-france.le­tour­neau@la­voix­de­lest.ca

GRANBY — Une plainte au­rait ré­cem­ment été déposée contre l’Union des citoyens de Granby (UCG) au Di­rec­teur général des élections du Qué­bec (DGEQ), a ap­pris La Voix de l’Est.

Fon­dé en 2015 par Syl­vie Ro­bi­doux, l’UCG s’est don­né pour man­dat « d’amé­lio­rer la qua­li­té de vie des citoyens tout en se don­nant une ville plus trans­pa­rente, comme d’autres au Qué­bec », peut-on lire sur son site In­ter­net.

L’or­ga­nisme est sur­tout ac­tif sur Fa­ce­book par l’en­tre­mise de sa fon­da­trice. Mais il est ar­ri­vé au cours des der­niers mois qu’un ca­mion, mu­ni d’un écran plat aux cou­leurs de l’UCG, soit pré­sent à l’hô­tel de ville du­rant les séances du conseil mu­ni­ci­pal.

Le ci­toyen à l’ori­gine de la plainte, dont l’iden­ti­té n’a pas été ré­vé­lée, sou­ligne ce­pen­dant que le re­grou­pe­ment de citoyens sol­li­cite des dons sur son site web, no­tam­ment en ar­gent comp­tant, alors qu’il n’est pas une or­ga­ni­sa­tion of­fi­ciel­le­ment re­con­nue. Vé­ri­fi­ca­tion faite au­près du Re­gistre des en­tre­prises, le nom de l’Union des citoyens de Granby a bien été ré­ser­vé, mais les dé­marches n’ont pas été pous­sées plus loin.

PAS NEUTRE

Autre mo­tif sou­le­vé dans la plainte: «ce re­grou­pe­ment n’est pas neutre et fa­vo­rise un ou des can­di­dats en vue de l’élec­tion mu­ni­ci­pale 2017 qui par­tagent les mêmes va­leurs que l’UCG, dont le can­di­dat à la mai­rie Yves Bé­lan­ger», peut-on lire dans le do­cu­ment.

Une pu­bli­ca­tion de l’or­ga­nisme af­firme ef­fec­ti­ve­ment que les en­ga­ge­ments de M. Bé­lan­ger re­joignent en par­tie le man­dat de l’UCG, entre autres pour la dif­fu­sion des séances pré­pa­ra­toires des élus. En contre­par­tie, le re­grou­pe­ment af­firme, au su­jet du maire sor­tant et à nou­veau can­di­dat, Pas­cal Bo­nin, qu’il y a « beau­coup d’in­sa­tis­fac­tion de la part des citoyens et des com­mer­çants de Granby, plu­sieurs pro­messes non te­nues et sur­tout plus de dé­penses que l’ex-ad­mi­nis­tra­tion mu­ni­ci­pale ».

La plainte ache­mi­née au DGEQ fait en outre va­loir qu’il n’est pas as­su­ré que la pré­si­dente d’élec­tion de la Ville, Me Ca­the­rine Bou­chard, a ap­prou­vé le re­grou­pe­ment de citoyens à ef­fec­tuer des dé­penses élec­to­rales.

Me Bou­chard a ce­pen­dant re­fu­sé d’éla­bo­rer sur la plainte, ar­guant que les ques­tions de fi­nan­ce­ment élec­to­ral re­lèvent du DGEQ. Mais une porte-pa­role du DGEQ a pour sa part lais­sé sa­voir que le dé­pôt de plaintes n’est ja­mais « confir­mé ni in­fir­mé ». Ain­si, im­pos­sible de sa­voir s’il y au­ra une suite et, dans l’af­fir­ma­tive, quelle forme elle pour­rait prendre.

PAS CRÉDIBLE

Jointe ven­dre­di, la fon­da­trice de l’UCG a af­fir­mé ne pas avoir été avi­sée qu’une plainte au­rait été déposée contre son re­grou­pe­ment de citoyens. Mais d’em­blée, elle n’a pas ju­gé « crédible » la dé­marche, car le plai­gnant ne sou­haite pas être iden­ti­fié.

« Je pense que la libre ex­pres­sion au­jourd’hui, ça existe. Si quel­qu’un fait une plainte, il donne ses co­or­don­nées et son nom. Et là, on peut faire de quoi. Mais je pense que ce n’est pas sé­rieux. Qui te dit que ce n’est pas quel­qu’un qui est dé­jà sur le conseil (mu­ni­ci­pal) pré­sen­te­ment qui fait une plainte ? » a lais­sé tom­ber Syl­vie Ro­bi­doux, qui es­time que les « ar­ticles » pu­bliés par l’UCG sont « neutres ».

Mme Ro­bi­doux se fait plus éva­sive au su­jet des dons sol­li­ci­tés. « Per­sonne ne sait s’il y a des dons ou pas », a-t-elle lais­sé tom­ber.

La fon­da­trice de l’UCG re­fuse par ailleurs d’ex­pli­quer à quoi pour­raient ser­vir ces dons. « S’il y a une plainte, le di­rec­teur général des élections va faire le sui­vi », af­firme-t-elle.

Sur son site web, l’Union des citoyens de Granby in­dique que les contri­bu­tions lui per­mettent « d’agir et d’of­frir plus de ser­vices à nos citoyens et ci­toyennes de Granby ». Outre les dons mo­né­taires qu’il est pos­sible d’ache­mi­ner à une boîte pos­tale à Granby, d’autres formes de sou­tien sont aus­si ac­cep­tées, tels les « ser­vices d’im­pres­sion en par­te­na­riat de sou­tien com­mer­cial », ain­si que « la lo­ca­tion d’es­pace de salle, d’es­pace com­mer­cial pour les ac­ti­vi­tés de col­lectes de fonds en par­te­na­riat de sou­tien com­mer­cial ».

En 2015, Syl­vie Ro­bi­doux avait af­fir­mé à La Voix de l’Est qu’un conseil d’ad­mi­nis­tra­tion se­rait for­mé et dû­ment iden­ti­fié. Elle di­sait at­tendre, à l’époque, des ré­ponses « de citoyens as­sez im­por­tants» de Granby. Mais, pour l’heure, le re­grou­pe­ment conti­nue à être as­so­cié prin­ci­pa­le­ment à sa fon­da­trice.

— PHOTO JULIE CATUDAL

Une plainte au­rait ré­cem­ment été déposée contre l’Union des citoyens de Granby, ac­tive prin­ci­pa­le­ment sur In­ter­net, au Di­rec­teur général des élections du Qué­bec.

— PHOTO ARCHIVES LA VOIX DE L’EST

Il est ar­ri­vé au cours des der­niers mois qu’un ca­mion, mu­ni d’un écran plat aux cou­leurs de l’UCG, soit pré­sent à l’hô­tel de ville du­rant les séances du conseil mu­ni­ci­pal.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.