Di­ver­ti­go re­pousse d’un an son pro­jet

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS - JEAN-FRAN­ÇOIS GUILLET jean-fran­cois.guillet@la­voix­de­lest.ca

BRO­MONT — L’im­plan­ta­tion des mo­dules d’hébertisme ur­bain de Di­ver­ti­go n’au­ra pas lieu en 2018 comme pré­vu sur le site de Bro­mont, mon­tagne d’ex­pé­riences. Le pro­mo­teur der­rière l’ini­tia­tive, Mar­co Pa­try, pré­voit plu­tôt dé­mar­rer les ac­ti­vi­tés l’été sui­vant et en­vi­sage de bo­ni­fier le pro­jet.

Après un blitz de né­go­cia­tions avec plu­sieurs mu­ni­ci­pa­li­tés pour ac­cueillir son pro­jet, no­tam­ment Bro­mont, Gran­by et Coa­ti­cook, Mar­co Pa­try avait ga­gné son pa­ri en of­fi­cia­li­sant le site de Di­ver­ti­go avant la fin sep­tembre 2017. L’homme d’af­faires avait alors mi­sé sur les atouts de Bro­mont, mon­tagne d’ex­pé­riences. Or, le pro­mo­teur a sou­te­nu que des contraintes lo­gis­tiques ont contre­car­ré ses plans. « C’est fou dans des pro­jets comme [Di­ver­ti­go] com­ment on peut être à la mer­ci de choses qui sont hors de notre contrôle. Mau­dite an­née élec­to­rale. Tout était ar­rê­té. Il n’y avait plus de dé­ci­sions [du con­seil mu­ni­ci­pal] qui se pre­naient. J’avais une fe­nêtre d’op­por­tu­ni­té et je l’ai ra­tée à cause de ça », a-t-il fait va­loir.

De son cô­té, le vice-pré­sident de la sta­tion de mon­tagne, Claude Pé­lo­quin, a te­nu des pro­pos plus nuan­cés.

« Les de­mandes [de per­mis] n’ont pas en­core été faites au­près de la Ville, a-t-il pré­ci­sé. L’agen­da fai­sait en sorte que le per­mis au­rait pu être dé­li­vré en dé­cembre. [...] On a conve­nu [avec M. Pa­try] que la [re­quête] al­lait être faite au prin­temps pour com­men­cer les tra­vaux après la sai­son du parc aqua­tique. L’ou­ver­ture est pré­vue en mai 2019. [...] Je pense que c’est une sage dé­ci­sion dans les cir­cons­tances. »

M. Pé­lo­quin dit par ailleurs avoir été « sur­pris des dé­lais d’ins­tal­la­tion » des mo­dules d’hébertisme. « On croyait qu’un mois suf­fi­rait. Mais il semble que ça pren­dra un peu plus de deux mois. »

VA­LEUR AJOU­TÉE

Si tout se passe comme pré­vu, les in­fra­struc­tures doivent être éri­gées « dans la mon­tagne près de la piste Vic­to­ria­ville, dans le sec­teur Mont So­leil tout près du parc aqua­tique », a pré­ci­sé M. Pa­try. No­tons qu’un site d’une su­per­fi­cie de 30 000 pieds car­rés (150 pieds sur 200) est né­ces­saire à l’im­plan­ta­tion des mo­dules d’hébertisme.

Bien qu’il soit dé­çu de de­voir re­pous­ser d’un an le lan­ce­ment de son pro­jet à Bro­mont, dont le bud­get est es­ti­mé à 700 000 $, Mar­co Pa­try voit un as­pect po­si­tif dans la tan­gente qu’a pris le dos­sier. « Ça m’a per­mis de re­voir le de­si­gn des jeux et même pos­si­ble­ment d’en ajou­ter un nou­veau qui se­rait unique au Qué­bec », a-t-il men­tion­né, sou­li­gnant en ce sens être en né­go­cia­tion avec avec un four­nis­seur fin­lan­dais.

Le pro­mo­teur dit pour­suivre ses dé­marches pour faire pro­gres­ser son pro­jet de longue ha­leine. « On est en train de fi­na­li­ser les dé­tails du bail [avec Bro­mont, mon­tagne d’ex­pé­riences]. Le fi­nan­ce­ment est presque com­plé­té. Ça suit son cours. »

— IMAGE FOUR­NIE PAR DI­VER­TI­GO

On voit ici le plan des in­fra­struc­tures d’hébertisme Di­ver­ti­go, dont l’im­plan­ta­tion était en­vi­sa­gée à l’ori­gine à Ma­gog. Si tout se dé­roule comme pré­vu, l’ou­ver­ture de­vrait avoir lieu à Bro­mont en mai 2019.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.