Va­po­ter peut-il ai­der ?

La Voix de l'Est - - SECTION SANTÉ - KA­RINE BLANCHARD ka­rine.blanchard@la­voix­de­lest.ca

La nou­velle an­née est bien entamée. Elle est sou­vent ac­com­pa­gnée de ré­so­lu­tions de toutes sortes; bou­ger plus, perdre les ki­los en trop et, pour cer­tains, ces­ser de fu­mer. Quand on dé­cide d’écra­ser pour de bon, di­verses op­tions sont dis­po­nibles pour vous of­frir un coup de pouce, comme le

ou l’usage de pro­duits phar­ma­co­lo­giques. Qu’en est-il de la ci­ga­rette élec­tro­nique? Est-ce une op­tion à consi­dé­rer?

«C’est sûr que c’est moins pire que les pro­duits de dé­gra­da­tion de la ci­ga­rette que tu as dans tes pou­mons, mais on ne parle pas d’un ar­rêt ta­ba­gique», af­firme la doc­teure Ch­ris­tiane La­berge, porte-pa­role du gagne.

Ob­jec­ti­ve­ment, dit-elle, les spé­cia­listes af­firment que la ci­ga­rette élec­tro­nique contient moins de pro­duits dom­ma­geables pour le coeur et les pou­mons que la ci­ga­rette. Une étude réa­li­sée par l’Uni­ver­si­té de Mont­réal en 2017 a tou­te­fois dé­mon­tré que six pro­duits par­mi les neuf sou­mis à des ana­lyses conte­naient de la ni­co­tine alors qu’ils ne de­vaient pas en avoir.

Autre piste de ré­flexion: va­po­ter pré­serve l’ha­bi­tude de fu­mer, ce qu’on cherche à éli­mi­ner quand on veut ban­nir la ci­ga­rette de sa vie. «Le fait de va­po­ter va gar­der chez l’in­di­vi­du l’ha­bi­tude de sor­tir pour al­ler fu­mer, l’ha­bi­tude de ti­rer sur un tube qui fait de la boucane», illustre la doc­teure.

Le Dé­fi j’ar­rête, j’y gagne, qui a dé­bu­té le 5 fé­vrier, abonde dans le même sens. La ci­ga­rette élec­tro­nique peut être une aide à la ces­sa­tion afin de sup­por­ter cer­tains types de fu­meurs. Il est tou­te­fois Dé­fi j’ar­rête, j’y conseillé de consul­ter un mé­de­cin ou un phar­ma­cien avant de l’uti­li­ser. Pour­quoi? À l’heure ac­tuelle, au­cune norme de contrôle de ces pro­duits n’existe sur le mar­ché.

DES AL­TER­NA­TIVES

La meilleure mé­thode pour ces­ser de fu­mer est celle choi­sie par le fu­tur ex-fu­meur, ex­plique doc­teure La­berge. «On es­saie d’adap­ter la mé­thode à ce qui te res­semble, dit-elle. Si tu consultes au ni­veau mé­di­cal, tu dois sa­voir quel genre de fu­meur tu es.»

Dif­fé­rents sup­ports phar­ma­co­lo­giques existent et peuvent sou­te­nir les fu­meurs dans leur dé­marche. Le Cham­pix et le Zy­ban sont des mé­di­ca­ments sur or­don­nance qui ne contiennent pas de ni­co­tine, mais qui agissent sur les zones du cer­veau sti­mu­lées par la ni­co­tine.

Des thé­ra­pies de rem­pla­ce­ment de la ni­co­tine sont éga­le­ment en vente sous forme de timbres, de gommes, de pas­tilles, d’in­ha­la­teur ou de va­po­ri­sa­teur buc­cal. Elles aident le corps à s’ha­bi­tuer à vivre sans ta­bac en ré­dui­sant gra­duel­le­ment les doses de ni­co­tine.

Lors du dé­fi qui se dé­roule à l’échelle pro­vin­ciale, 50 % des par­ti­ci­pants ar­rêtent en uti­li­sant des pro­duits phar­ma­co­lo­giques et l’autre moi­tié cessent sans uti­li­ser le moindre ou­til. Au terme des six se­maines que dure le dé­fi, 66% ont écra­sé pour de bon. Au bout d’un an, 30 % sont tou­jours d’ex­fu­meurs, ex­plique la porte-pa­role.

— FOURNIE PAR LE DÉ­FI J’AR­RÊTE, J’Y GAGNE

Va­po­ter pré­serve l’ha­bi­tude de fu­mer, ex­plique la doc­teure Ch­ris­tiane La­berge, porte-pa­role du Dé­fi j’ar­rête, j’y gagne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.