Une an­née re­cord en 2017

La Voix de l'Est - - AFFAIRES - PIERRE SAINT-AR­NAUD

MON­TRÉAL — Agro­pur a réa­li­sé une an­née re­cord en 2017 et se lance dans le fi­nan­ce­ment de l’in­no­va­tion spé­cia­li­sée avec la Caisse de dé­pôt et pla­ce­ment du Qué­bec (CDPQ).

La di­rec­tion de la co­opé­ra­tive lai­tière avait d’ex­cel­lentes nouvelles pour ses membres réunis en as­sem­blée gé­né­rale, mer­cre­di à Mon­tréal, alors qu’elle a pré­sen­té des ré­sul­tats fai­sant état d’un ex­cé­dent d’ex­ploi­ta­tion de 444,1 mil­lions $ pour l’exer­cice pre­nant fin le 1er no­vembre 2017, soit une aug­men­ta­tion de 7,9 % par rap­port à l’an­née pré­cé­dente.

Les membres avaient de quoi se ré­jouir, puisque ce­la s’est tra­duit par le ver­se­ment d’une ris­tourne de 65,2 mil­lions $, en hausse de 8,5 % par rap­port à l’exer­cice 2016.

Le tout dé­coule d’un chiffre d’af­faires de 6,4 mil­liards $ du­rant l’an­née, une aug­men­ta­tion de 7,7 % par rap­port à l’an­née pré­cé­dente.

Agro­pur, qui a connu une forte crois­sance au cours des der­nières an­nées, a com­plé­té du­rant l’exer­cice les ac­qui­si­tions d’Ali­ments Ul­ti­ma et des ac­tifs de pro­duits gla­cés de Scots­burn Coo­pe­ra­tive Ser­vices. Son chef de la di­rec­tion, Ro­bert Coal­lier, a confié que l’on n’écar­tait pas la pos­si­bi­li­té de nouvelles ac­qui­si­tions à l’ave­nir.

FONDS D’INVESTISSEMENT

Les di­ri­geants de la co­opé­ra­tive ont par ailleurs pro­fi­té de l’oc­ca­sion pour an­non­cer un par­te­na­riat avec la Caisse de dé­pôt et pla­ce­ment du Qué­bec pour la créa­tion de ce qu’ils ont qua­li­fié de « pla­te­forme de co-investissement » pour les en­tre­prises in­no­vantes dans le do­maine.

Il s’agit en fait d’un fonds d’investissement de 40 mil­lions $, fi­nan­cé à parts égales par Agro­pur et la Caisse, des­ti­né aux en­tre­prises oeu­vrant dans les nouvelles tech­no­lo­gies à toutes les étapes de l’in­dus­trie, de la pro­duc­tion à l’em­bal­lage et à la mise en mar­ché en pas­sant par la trans­for­ma­tion.

« On re­trouve dans cette as­so­cia­tion le meilleur de deux mondes, c’est-à-dire une connais­sance très ap­pro­fon­die du sec­teur lai­tier à tra­vers Agro­pur et une connais­sance très ap­pro­fon­die du sec­teur fi­nan­cier et de l’investissement à tra­vers la Caisse de dé­pôt et pla­ce­ment du Qué­bec », a dit M. Coal­lier.

«AS­SEZ, C’EST AS­SEZ»

La pro­tec­tion de la ges­tion de l’offre ca­na­dienne dans le sec­teur lai­tier de­meure tou­te­fois la seule ombre au ta­bleau pour le géant de la trans­for­ma­tion lai­tière.

No­tant que le re­nou­vel­le­ment de l’Ac­cord de libre-échange nor­da­mé­ri­cain (ALÉNA) est tou­jours en dis­cus­sion, le pré­sident d’Agro­pur, Re­né Mo­reau, a re­con­nu qu’il « sub­siste en­core beau­coup d’in­cer­ti­tude à ce stade-ci ».

« Notre gou­ver­ne­ment doit pro­té­ger plus que jamais le système de ges­tion de l’offre ca­na­dien et dé­fendre notre in­dus­trie », a-t-il in­sis­té, sou­li­gnant que les conces­sions qui ont cé­dé 2 % du mar­ché du fro­mage aux Eu­ro­péens et l’oc­troi d’un autre 3,25 % avec le Par­te­na­riat trans­pa­ci­fique (TPP) étaient une limite à ne plus fran­chir.

« Nous, on a as­sez contri­bué. As­sez, c’est as­sez dans les conces­sions », a dé­cla­ré M. Mo­reau de­vant la presse.

Il a de plus fait va­loir que le 3,25 % oc­troyé dans le TPP était des­ti­né aux États-Unis, qui se sont re­ti­rés de cet ac­cord à la suite de l’élec­tion de Do­nald Trump.

Ré­cla­mant une in­tran­si­geance ab­so­lue face aux États-Unis en ma­tière de ges­tion de l’offre dans la re­né­go­cia­tion de l’ALÉNA, Re­né Mo­reau a lais­sé tom­ber que « si les États-Unis veulent avoir le 3,25 %, ils n’ont qu’à joindre le TPP ».

« Les né­go­cia­teurs ca­na­diens ont dit que (le 3,25 % du TPP) était la der­nière conces­sion que l’on fe­rait. (...) On es­père que ça va être vrai », a-t-il sou­hai­té.

PRESSE — P⋆OTO ARC⋆IVES LA

Le chef de la di­rec­tion d’Agro­pur, Ro­bert Coal­lier

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.