Ho­ckey-balle

Un pre­mier pro­gramme de sport-études voit le jour dans la ré­gion

La Voix de l'Est - - LA UNE - KA­RINE BLAN­CHARD ka­rine.blan­chard@la­voix­de­lest.ca

GRAN­BY — La po­pu­la­ri­té du ho­ckey-balle ne s’es­souffle pas. Au contraire. Ce sport est si po­pu­laire que l’école se­con­daire Haute-Ville de Gran­by offre main­te­nant la chance aux élèves de pou­voir le pra­ti­quer dans le cadre d’un pro­gramme sport-études grâce à un par­te­na­riat avec le centre spor­tif Pile ou Face.

« C’est un sport qui est en ef­fer­ves­cence. On es­saie de ré­pondre aux be­soins des jeunes. On avait beau­coup de de­mandes et on a ten­té l’aven­ture avec cette ac­ti­vi­té-là, in­dique Ga­briel Bros­seau, di­rec­teur ad­joint à l’école se­con­daire Haute-Ville et res­pon­sable des pro­grammes Op­tion Plus, dont ce­lui du ho­ckey-balle. À Gran­by, c’est très po­pu­laire. Les gens qui l’or­ga­nisent sont bien struc­tu­rés, bien or­ga­ni­sés, donc on les a comme par­te­naires pour of­frir cette ac­ti­vi­té à nos élèves. »

Ce par­te­naire, c’est le centre spor­tif Pile ou Face de Gran­by. En of­frant ce pro­gramme, les pro­prié­taires du centre qui dis­pose de six sur­faces, dont une in­té­rieure, croient être les pre­miers, à tout le moins dans la ré­gion, à of­frir une for­ma­tion de ho­ckey-balle dans un cadre sco­laire.

« C’est ins­pi­rant de pou­voir for­mer des jeunes qui n’ont ja­mais joué ou ceux qui ont une pas­sion et qui en mangent, es­time Sé­bas­tien Houle, l’un des pro­prié­taires du centre spor­tif Pile ou Face. L’école nous a fait confiance et le ré­sul­tat est su­per. Les kids tripent vrai­ment ! »

BIEN PLUS QUE DES PAR­TIES

Le nou­veau pro­gramme — l’école Haute-Ville offre 11 pro­grammes Op­tions Plus — est of­fert de­puis la ren­trée sco­laire. Dix-sept des 20 places dis­po­nibles ont trou­vé pre­neur au­près des étu­diants de tous les ni­veaux, du se­con­daire un à cinq. Le groupe est com­po­sé de sept filles et 10 gar­çons. « On vou­lait un maxi­mum de 20 jeunes pour bien par­tir, être bien struc­tu­ré, pou­voir bien ren­trer dans le moule. On est bien contents », dit M. Houle.

Oui, les jeunes jouent au ho­ckey-balle. Mais la for­ma­tion, dis­pen­sée par Carl Anc­til, va bien au-de­là des par­ties. Les séances d’en­traî­ne­ment, à rai­son de deux à trois après-mi­di sur une pé­riode de neuf jours, per­mettent aux jeunes de dé­cou­vrir ce sport, les tech­niques de base, les prin­cipes dé­fen­sifs, la stra­té­gie, etc. « C’est évo­lu­tif d’une pra­tique à l’autre », in­dique M. Houle.

D’ici la fin de l’an­née sco­laire, le centre spor­tif veut pré­pa­rer les jeunes afin qu’ils puissent jouer des par­ties in­ter­villes. « On veut aus­si les ame­ner dans un tour­noi, voir si la sai­son a por­té fruit », in­dique le co­pro­prié­taire du Pile ou Face.

SAINES HA­BI­TUDES DE VIE

Le pro­gramme de ho­ckey-balle en mi­lieu sco­laire est aus­si un in­ci­ta­tif pour les jeunes afin qu’ils adoptent de saines ha­bi­tudes de vie. « C’est en lien avec le dé­sir du mi­nis­tère de l’Édu­ca­tion d’aug­men­ter l’ac­ti­vi­té phy­sique dans nos écoles. Il y a toute sorte de fa­çon et ici, c’est par les Op­tions Plus qu’on aug­mente le nombre de mi­nutes d’ac­ti­vi­té phy­sique par se­maine pour nos élèves », in­dique Na­ta­cha Bou­chard, di­rec­trice de l’école se­con­daire Haute-Ville.

M. Houle es­père d’ailleurs que cette pre­mière as­so­cia­tion entre la po­ly­va­lente et le centre Pile ou Face in­ci­te­ra d’autres éta­blis­se­ments sco­laires à em­boî­ter le pas.

— P⋆OTO FOUR­NIE

Dix-sept étu­diants de l’école se­con­daire Haute-Ville sont ins­crits au nou­veau pro­gramme de ho­ckey-balle of­fert au centre Pile ou Face de Gran­by.

— P⋆OTO ARC⋆IVES LA VOIX DE L’EST

Sé­bas­tien Houle du centre spor­tif Pile ou Face.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.