Pré­pa­ra­tifs en vue de la lé­ga­li­sa­tion mer­cre­di

La Voix de l'Est - - LA UNE - CYN­THIA LAFLAMME cyn­thia.laflamme@la­voix­de­lest.ca

GRAN­BY — Il est mi­nuit moins une avant la lé­ga­li­sa­tion du can­na­bis au pays et les mu­ni­ci­pa­li­tés doivent prendre po­si­tion, tant pour la consom­ma­tion dans les lieux pu­blics, mais aus­si pour la to­lé­rance dans leurs propres rangs.

La mo­di­fi­ca­tion ou la créa­tion de po­li­tiques in­ternes est en­core en cours dans les mu­ni­ci­pa­li­tés consul­tées par La Voix de l’Est. C’est le cas de Bro­mont où, croi­ton, une po­li­tique in­terne ver­ra le jour d’ici le temps des Fêtes.

La po­li­tique pren­drait en consi­dé­ra­tion cer­taines si­tua­tions en fonc­tion des postes oc­cu­pés, ex­plique Ca­the­rine Page, de la Ville de Bro­mont. Cette po­li­tique in­clu­ra éga­le­ment des dis­po­si­tions pour les po­li­ciers de Bro­mont au­tant que pour les cols bleus et les cols blancs.

Pour le mo­ment, « on y va avec le bon ju­ge­ment des gens. Qu’on soit in­toxi­qué de fa­çon lé­gale ou non lé­gale, par l’al­cool ou les mé­di­ca­ments ou par le can­na­bis qui est en­core illé­gal, à par­tir du mo­ment où on constate un pro­blème de com­por­te­ment dû à une in­toxi­ca­tion, l’em­ployeur va in­ter­ve­nir, pré­vient Mme Page. Ça ne chan­ge­ment pas de­main ma­tin parce que ça de­vient lé­gal. »

Bro­mont pro­fi­te­ra de l’ou­ver­ture créée par la lé­ga­li­sa­tion du can­na­bis pour se do­ter d’une po­li­tique in­terne qui en­glo­be­ra aus­si la consom­ma­tion d’al­cool et de mé­di­ca­ments.

La tré­so­rière ad­jointe de la Ville de Wa­ter­loo, Bri­gitte Des­landes, se penche aus­si sur la ques­tion. Elle est al­lée cher­cher une for­ma­tion pour gé­rer la si­tua­tion et a trou­vé des exemples de po­li­tiques pour ins­pi­rer celle qui se­ra adop­tée par le conseil mu­ni­ci­pal de Wa­ter­loo d’ici les pro­chains mois. « Notre po­li­tique est en train d’être ré­di­gée, sou­ligne le di­rec­teur gé­né­ral de la mu­ni­ci­pa­li­té, Louis Ve­rhoef. On ne peut pas faire n’im­porte quoi alors c’est pour ça que Mme Des­landes est al­lée cher­cher la for­ma­tion. »

Ce qu’il est pos­sible de sa­voir, c’est qu’il se­ra in­ter­dit de consom­mer du can­na­bis sur les lieux du tra­vail. Quant à ce que les em­ployés font chez eux, la Ville ne peut pas in­ter­ve­nir, mais les em­ployés ne pour­ront pas tra­vailler s’ils sont sous l’ef­fet du can­na­bis. Des nuances se­ront ap­por­tées se­lon les tâches des em­ployés.

Par exemple, les opé­ra­teurs de ma­chi­ne­rie ont un em­ploi plus dan­ge­reux, et leur at­ten­tion doit être de tous les ins­tants.

Bed­ford veut aus­si s’as­su­rer que ses em­ployés ne soient pas sous l’ef­fet de la drogue. « On avait dé­jà une po­li­tique [non écrite] re­la­ti­ve­ment sé­vère quant à la consom­ma­tion d’al­cool sur les lieux de tra­vail. On fait le pa­ral­lèle pour le can­na­bis, ex­plique Guy Cou­lombe, di­rec­teur gé­né­ral de Bed­ford. C’est sûr que, sur les heures de bu­reau, la consom­ma­tion est in­ter­dite. Et il ne faut pas ar­ri­ver sur les lieux de tra­vail dans un état où on ne peut pas tra­vailler. On a des opé­ra­teurs de ma­chi­ne­rie, il est ques­tion de leur sé­cu­ri­té et de la sé­cu­ri­té du pu­blic. »

Il croit que la po­li­tique in­terne ne fe­ra pas l’ob­jet de pro­tes­ta­tions. Elle se­ra sou­mise dans les pro­chaines se­maines, après consul­ta­tion au­près du syn­di­cat, au conseil mu­ni­ci­pal pour son ap­pro­ba­tion.

Co­wans­ville et Lac-Brome tra­vaillent elles aus­si sur une po­li­tique in­terne, mais il n’a pas été pos­sible d’en connaître les orien­ta­tions pour le mo­ment. La Voix de l’Est n’a pas ob­te­nu de ré­ponse de la part des villes de Sut­ton, Farn­ham, Saint-Cé­saire et Gran­by, ni de la MRC de Rou­ville.

LES MRC SONT PRÊTES

Tout comme la MRC de La Haute-Ya­mas­ka, la MRC Brome-Mis­sis­quoi a mo­di­fié son code d’éthique et pro­fes­sion­nel. La consom­ma­tion de drogue n’y est au­cu­ne­ment to­lé­rée, men­tionne le di­rec­teur gé­né­ral de la MRC, Ro­bert Des­ma­rais. « Tout le per­son­nel est avi­sé. Ils ne peuvent pas en consom­mer et ils ne peuvent pas être sous l’ef­fet du can­na­bis. »

Le code d’éthique a été re­vu cet été afin d’être prêt pour l’en­trée en vi­gueur de la loi lé­ga­li­sant le can­na­bis, le 17 oc­tobre.

La MRC de La Haute-Ya­mas­ka a éga­le­ment re­vu son Code d’éthique et de dé­on­to­lo­gie. La di­rec­trice gé­né­rale ad­jointe, Ju­dith Des­meules, avait as­su­ré ne pas être in­quiète, mais que la pré­ven­tion était de mise.

— P⋆OTO ARC⋆IVES LA PRESSE

La consom­ma­tion de drogue se­ra in­ter­dite sur les lieux de tra­vail pour les em­ployés mu­ni­ci­paux. Les pro­blèmes de com­por­te­ment liés à ce type de consom­ma­tion se­ront stric­te­ment en­ca­drés.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.