Le bi­lan hu­main s’alour­dit

La Voix de l'Est - - LE MONDE - CY­RIL JU­LIEN AN­TOINE BOYER

MEXI­CO BEACH — Le bi­lan de l’ou­ra­gan Mi­chael, qui a lais­sé dans son sillage des scènes de dé­so­la­tion en Flo­ride, a at­teint 13 morts ven­dre­di et les au­to­ri­tés en crai­gnaient d’autres alors que les opé­ra­tions de sau­ve­tage se pour­sui­vaient.

Ré­tro­gra­dé en simple tem­pête, Mi­chael s’éloi­gnait des côtes amé­ri­caines, mais le dé­compte de ses vic­times conti­nuait de gros­sir au fil de la jour­née.

Deux per­sonnes ont été tuées jeu­di soir en Ca­ro­line du Nord lors­qu’un vé­hi­cule a heur­té un arbre tom­bé sur la route, ont confir­mé ven­dre­di à l’AFP les ser­vices d’ur­gence du com­té de McDo­well, por­tant à trois le nombre de vic­times liées à Mi­chael dans cet État dé­jà du­re­ment tou­ché par l’ou­ra­gan Flo­rence le mois der­nier.

Au moins quatre autres per­sonnes sont mortes en Flo­ride, où l’ou­ra­gan Mi­chael s’est fra­cas­sé mer­cre­di sur ses côtes, char­riant alors des vents à 250 km/h.

« Mon sen­ti­ment est qu’ils vont trou­ver da­van­tage de vic­times », a es­ti­mé ven­dre­di sur CNN Mar­co Ru­bio, sé­na­teur ré­pu­bli­cain de Flo­ride.

Même crainte du cô­té de l’agence de ges­tion des si­tua­tions d’ur­gence. « Je m’at­tends à ce que le bi­lan aug­mente au­jourd’hui et de­main à me­sure que nous cir­cu­lons à tra­vers les dé­bris », a confié, éga­le­ment sur CNN, le pa­tron de la Fe­ma, Brock Long.

Le pré­sident amé­ri­cain Do­nald Trump a in­di­qué ven­dre­di sur Twit­ter qu’il se ren­drait en Flo­ride et dans l’État voi­sin de la Géor­gie en dé­but de se­maine pro­chaine. « Nous tra­vaillons très dur dans chaque ré­gion et chaque État af­fec­tés — nous sommes avec vous ! », a-t-il écrit.

« TRÈS PEUR »

La pe­tite sta­tion bal­néaire de Mexi­co Beach est « dé­vas­tée », a dé­cla­ré à l’AFP le gou­ver­neur de la Flo­ride, Rick Scott, dé­cri­vant une « zone de guerre ».

« C’est comme si une bombe avait ex­plo­sé », a-t-il ajou­té. « Nous nous ef­for­çons à gar­der tout le monde en vie, à four­nir une as­sis­tance mé­di­cale à ceux qui en ont be­soin et à ap­por­ter ici de la nour­ri­ture et de l’eau ».

Les se­cours étaient ain­si à pied d’oeuvre à Mexi­co Beach, où les hé­li­co­ptères mi­li­taires et ci­vils pas­saient en rase-mottes. Ils ont no­tam­ment ins­tal­lé dans cette lo­ca­li­té cô­tière qui compte un mil­lier de ré­si­dents à l’an­née une tour de com­mu­ni­ca­tion d’ur­gence, le ré­seau de té­lé­pho­nie mo­bile étant hors ser­vice.

Mal­gré les consignes d’éva­cua­tion qui ont pro­ba­ble­ment sau­vé de nom­breuses vies, cer­tains ha­bi­tants étaient res­tés. Les sur­vi­vants ra­content l’en­fer.

« On a eu très peur, on n’avait ja­mais vu quelque chose comme ça », confie à l’AFP Rose Loth, 53 ans.

Et ceux qui sont par­tis dé­couvrent à leur re­tour l’am­pleur des dé­gâts, comme Bob Ten­brun­son. Re­trai­té, il s’était ré­fu­gié chez sa fille, à Pa­na­ma Ci­ty, à quelques ki­lo­mètres de là, et s’in­quiète dé­sor­mais pour la suite.

« J’ai dé­pen­sé mes éco­no­mies et ma re­traite pour res­ter ici, donc je ne peux pas vendre main­te­nant et je dois juste es­pé­rer que [la ville] soit re­cons­truite », té­moigne-til, les mains sa­lies après avoir dé­blayé les dé­combres.

« Une fois l’ou­ra­gan pas­sé, vous êtes com­plè­te­ment per­du. Vous pou­vez fer­mer les yeux et les rou­vrir et vous ne sa­vez plus où vous êtes », dit de son cô­té Charles Smith, qui es­père pou­voir rou­vrir un jour son mo­tel avec vue sur la mer.

À Pa­na­ma Ci­ty, la si­tua­tion aus­si était pré­oc­cu­pante : mai­sons to­ta­le­ment dé­truites, toi­tures ar­ra­chées, ba­teaux en­cas­trés les uns contre les autres, arbres jon­chant le sol.

CINQ MORTS EN VIR­GI­NIE

Mi­chael a éga­le­ment en­traî­né la mort de plu­sieurs per­sonnes dans d’autres États.

Les ser­vices d’ur­gence de la Vir­gi­nie, où l’ou­ra­gan est pas­sé jeu­di soir en re­mon­tant vers le Nord de­puis la Flo­ride, ont confir­mé ven­dre­di ma­tin sur Twit­ter « cinq morts liées à Mi­chael ».

En Géor­gie, une fillette de 11 ans a été tuée lors­qu’un auvent de ga­rage a at­ter­ri sur sa mai­son, se­lon les au­to­ri­tés.

Le cou­rant n’était par ailleurs tou­jours pas ré­ta­bli ven­dre­di pour plus d’un mil­lion de foyers à tra­vers plu­sieurs États du Su­dest amé­ri­cain : plus de 340 000 en Flo­ride, près de 440 000 en Ca­ro­line du Nord et 446 000 en Vir­gi­nie.

« Inon­da­tions, arbres abat­tus, routes closes et dé­bris vont af­fec­ter le tra­jet du ma­tin », a in­di­qué ven­dre­di le Vir­gi­nia De­part­ment of Emer­gen­cy.

Sur les ré­seaux so­ciaux, les images pos­tées par les in­ter­nautes par­laient d’elles-mêmes : routes et par­kings de su­per­mar­chés ont été sub­mer­gés par la mon­tée des eaux. Les ser­vices d’ur­gence de Vir­gi­nie ont in­di­qué que 1200 routes avaient été fer­mées.

Plus d’une cen­taine de per­sonnes ont été se­cou­rues et de nom­breuses autres éva­cuées à cause des inon­da­tions en Ca­ro­line du Nord, a in­di­qué ven­dre­di le gou­ver­neur, Roy Coo­per.

AS­SO­CIA­TED PRESS — P⋆OTO

Le pas­sage de l’ou­ra­gan Mi­chael a lit­té­ra­le­ment dé­vas­té la lo­ca­li­té de Mexi­co Beach, sur la côte flo­ri­dienne.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.