Dun­ham em­boîte le pas au mou­ve­ment

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS - ROXANNE CA­RON roxanne.ca­ron@la­voix­de­lest.ca

DUN­HAM — La Ville de Dun­ham a po­sé un geste pro­met­teur pour l’ave­nir, mar­di. Lors du con­seil de ville, les conseillers ont ap­puyé una­ni­me­ment la Dé­cla­ra­tion d’ur­gence cli­ma­tique, une dé­ci­sion qui em­boîte le pas à 150 villes et vil­lages du Qué­bec.

Une qua­ran­taine de Dun­ha­miens ont conver­gé vers la séance du con­seil pour sou­te­nir cette ini­tia­tive ci­toyenne. De­man­dant à la mu­ni­ci­pa­li­té de les épau­ler dans cette dé­marche, les per­sonnes qui ont lu la dé­cla­ra­tion d’ur­gence cli­ma­tique (DUC) ont été ac­cueillies par de cha­leu­reux ap­plau­dis­se­ments.

« Nous fai­sons face au plus grand dé­fi de l’his­toire, ce­lui de la sur­vie de l’es­pèce hu­maine. Face à un dé­fi aus­si co­los­sal, nous avons deux choix. Nous pou­vons nous dire im­puis­sants, dé­jà vain­cus de­vant les ef­forts à consa­crer ou nous pou­vons nous re­le­ver les manches et pas­ser à l’ac­tion. Ce soir, nous de­man­dons aux membres du con­seil de ville de faire par­tie du deuxième camp. Le camp de la vie, de l’es­poir, de l’in­no­va­tion et de l’ave­nir », ont ex­pli­qué les ci­toyens par l’en­tre­mise d’une lettre qui a été lue de­vant le con­seil.

En en­tre­vue avec La Voix de l’Est, Pierre Ja­ne­cek, le maire de Dun­ham, a re­con­nu l’ur­gence d’agir. « On ne peut pas pas­ser à cô­té de ça, on doit tous em­bar­quer dans le même ba­teau pour voir un chan­ge­ment. »

La DUC, ré­di­gée par des mi­li­tants en­vi­ron­ne­men­ta­listes, sti­pule que « seules la re­con­nais­sance de l’état d’ur­gence cli­ma­tique et la mise en place de plans de tran­si­tion d’ur­gence peuvent contrer un ef­fon­dre­ment éco­no­mique, une crise de san­té pu­blique, une pé­nu­rie ali­men­taire mon­diale, un anéan­tis­se­ment de la bio­di­ver­si­té, et des crises de sé­cu­ri­té na­tio­nales et in­ter­na­tio­nales d’am­pleur sans pré­cé­dent ». « Il est trop tard pour une tran­si­tion gra­duelle », peut-on aus­si lire dans le do­cu­ment.

Dans cette op­tique, les ci­toyens ont ma­ni­fes­té leur in­té­rêt d’iden­ti­fier des moyens concrets afin de ré­duire l’em­preinte éco­lo­gique lo­cale.

« On ne peut pas prô­ner seule­ment la sen­si­bi­li­sa­tion ou une tran­si­tion gra­duelle qu’on fait de­puis des an­nées. Face à l’état de crise cli­ma­tique, on doit po­ser des ac­tions concrètes et cha­cun de nous doit s’in­ves­tir. [...] Ça veut dire ré­duire l’uti­li­sa­tion de la voi­ture, trou­ver des nou­velles fa­çons de s’ali­men­ter, de faire du com­merce », es­time Maude Mé­nardDunn, l’une des sept ci­toyennes qui ont por­té la dé­cla­ra­tion au con­seil.

« Nous pen­sons aux oi­seaux mi­gra­teurs qui dis­pa­raî­tront du lac Sel­by, aux as­sè­che­ments des puits du­rant l’été, aux lé­gumes qui pous­se­ront dif­fi­ci­le­ment, aux vignes qu’il fau­dra ar­ra­cher, aux hommes et aux femmes qui per­dront leur em­ploi », peut-on lire dans la lettre ré­di­gée par des ci­toyens de Dun­ham.

CO­MI­TÉ EN­VI­RON­NE­MENT

Un co­mi­té de tra­vail en en­vi­ron­ne­ment se­ra ain­si mis sur pied pour pro­po­ser des me­sures éco­lo­giques aux ré­si­dents de Dun­ham. Un tel co­mi­té exis­tait dé­jà de­puis quelques an­nées. Il s’est oc­cu­pé de se pen­cher sur le pi­pe­line il y a sept ans. Mme Dunn ex­plique que le nou­veau co­mi­té tra­vaille­ra de pair avec les gens dé­jà im­pli­qués. « Le but est de don­ner une nou­velle im­pul­sion », men­tionne-t-elle.

Le co­mi­té de­vrait être consti­tué de ci­toyens, d’élus, et d’ac­teurs éco­no­miques comme des com­mer­çants. « Pour l’ins­tant, c’est l’idée qui est lan­cée. La condi­tion du co­mi­té n’est pas en­core éta­blie », a lais­sé en­tendre Mme Mé­nard-Dunn. « On veut avoir des nou­veaux et des jeunes qui s’in­té­ressent à l’en­vi­ron­ne­ment », a pour sa part sou­li­gné le maire.

Par­mi les me­sures qui pour­raient être pro­po­sées, Mme Dunn donne en exemple le dé­ve­lop­pe­ment d’un cor­ri­dor de trans­port ac­tif et l’in­ter­dic­tion des sacs de plas­tique. « C’est ce type de me­sure qu’on sou­haite voir im­plan­ter », a-t-elle dit. Nous, à Dun­ham, on veut que ça bouge, on ne veut pas re­gar­der le train pas­ser. L’éco­no­mie en­tière, le tou­risme et l’agri­cul­ture re­posent sur mère Na­ture. Si on fait juste se fer­mer les yeux sur les chan­ge­ments cli­ma­tiques, ça va être notre éco­no­mie qui va s’en res­sen­tir drô­le­ment. »

Se­lon le maire, on compte pas moins de 160 agri­cul­teurs, vi­gne­rons et api­cul­teurs dans la ré­gion de Dun­ham.

Lors de dé­voi­le­ment de son bud­get à la fin du mois de no­vembre, la Ville dé­voi­le­ra le mon­tant ac­cor­dé au co­mi­té en en­vi­ron­ne­ment.

Le 13 sep­tembre der­nier, en pleine cam­pagne élec­to­rale, le Par­ti qué­bé­cois, Qué­bec so­li­daire et le Par­ti vert avaient si­gné la Dé­cla­ra­tion ci­toyenne d’ur­gence cli­ma­tique. Le Par­ti li­bé­ral du Qué­bec et la Coa­li­tion ave­nir Qué­bec s’étaient abs­te­nus.

— P⋆OTO FOUR­NIE

Les conseillers de la Ville de Dun­ham ont ap­puyé de fa­çon una­nime la Dé­cla­ra­tion d’ur­gence cli­ma­tique.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.