Se­cond souffle pour la mu­sique punk

La Voix de l'Est - - ACTUALITÉS - MI­CKAEL LAM­BERT mi­ckael.lam­bert@la­voix­de­lest.ca

Les trois ama­teurs de mu­sique punk der­rière The Welldone Pro­duc­tions sont per­sua­dés d’in­suf­fler une se­conde vie à la scène punk gran­byenne. La pro­gram­ma­tion de leur pre­mière soi­rée vient tout juste d’être dé­voi­lée et de­vrait réus­sir à convaincre les plus scep­tiques.

L’équipe veut frap­per fort pour leur pre­mière soi­rée-spec­tacle, le 19 jan­vier pro­chain à l’Es­cale. Fort comme le type de mu­sique qui y se­ra à l’hon­neur, mais sur­tout pour la qua­li­té de la pro­gram­ma­tion.

Deux groupes gran­byens se pro­dui­ront sur les planches de l’Es­cale : A life For­sa­ken et Sou­thBound, qui comptent dans leur rang deux des or­ga­ni­sa­teurs du spec­tacle.

Comme têtes d’af­fiche, les pro­duc­teurs ont réus­si à at­ti­rer Feels Like Home et Get the Shot, deux groupes ba­sés à Qué­bec qui roulent leur bosse sur la scène eu­ro­péenne.

Fré­dé­ric Ouel­let, gui­ta­riste et gé­rant de Feels Like Home, ne cache pas son en­thou­siasme. « Ça fait par­tie du 5 % des meilleurs pro­duc­teurs avec les­quels on a tra­vaillé et c’est sûr que quand on est bien ac­cueilli, on fait un ef­fort sup­plé­men­taire pour la pro­mo­tion du show », ex­plique ce­lui qui s’est dé­jà pro­duit à quelques re­prises à Gran­by.

FRAP­PER FORT

Les ama­teurs de mu­sique der­rière le pro­jet, Marc-An­dré La­val­lée, Ste­ven Char­land et JeanF­ran­çois Bom­bar­dier se dé­so­laient de la qua­si-ex­tinc­tion de la scène punk à Gran­by et sou­hai­taient souf­fler sur ses braises en­core ar­dentes.

« Au dé­but on voyait ça seule­ment comme un rêve, confie Ste­ven Char­land, mais on s’est in­for­mé et a dis­cu­té avec les bonnes per­sonnes qui nous ont gui­dés. »

Après avoir sou­mis leur dos­sier à Vie cultu­relle et com­mu­nau­taire de Gran­by, le trio a te­nu à ren­con­trer le maire Pas­cal Bo­nin pour « ja­ser de la fai­sa­bi­li­té du pro­jet ».

« Nous avons eu un su­per bon ac­cueil. On a dis­cu­té plus d’une heure avec lui et il était vrai­ment ou­vert. On voyait que nos vi­sions de l’art et de la culture à Gran­by se re­joi­gnaient. L’idée c’est de com­bler un vide puisque des concerts an­glo­phones et de mu­sique punk, il n’y a pas beau­coup à Gran­by », sou­tient Jean-Fran­çois Bom­bar­dier.

La vi­sion du groupe a vi­si­ble­ment sé­duit le co­mi­té de Vie cultu­relle et com­mu­nau­taire de Gran­by éga­le­ment puis­qu’ils ont eu droit à la plus im­por­tante sub­ven­tion (5000 $) du Pro­gramme des ini­tia­tives cul­tu­relles.

« On ap­pré­cie et on tient à re­don­ner à la com­mu­nau­té. C’est pour ça qu’on s’est as­so­cié avec la mai­son des jeunes », pré­cise Jean-Fran­çois Bom­bar­dier.

Les mi­neurs se­ront d’ailleurs au­to­ri­sés à la soi­rée, une ra­re­té dans l’uni­vers des spec­tacles punks qui se dé­roulent ha­bi­tuel­le­ment dans les bars.

BIEN FAIT

La qua­li­té de la pro­gram­ma­tion ne ga­ran­tit tou­te­fois pas le suc­cès de l’aven­ture et les trois hommes le savent. D’autres ont ten­té d’or­ga­ni­ser des concerts à Gran­by et s’y sont cas­sé les dents.

« Je pense qu’on a un meilleur plan de match. On a ré­flé­chi avant de se lan­cer et il n’y a rien qui est im­pro­vi­sé. C’est pour ça Welldone, on veut que ce soit bien fait, ex­plique Marc-An­dré La­val­lée. Sur­tout, on ne le fait pas pour l’ar­gent, on le fait pour la scène. Tout est cal­cu­lé pour ren­trer dans les dé­penses, sans sur­plus. On veut don­ner la meilleure ex­pé­rience aux spec­ta­teurs et le meilleur ac­cueil aux ar­tistes. »

L’équipe, qui fi­gnole les der­niers dé­tails de la soi­rée du 19 jan­vier, com­mence dé­jà à or­ga­ni­ser un se­cond ren­dez-vous qui de­vrait avoir lieu en mai pro­chain.

« Les gens qui connaissent les groupes voient que c’est vrai­ment une pro­gram­ma­tion in­croyable pour un pre­mier évé­ne­ment, mais s’ils sont im­pres­sion­nés, ils vont tom­ber à terre avec le se­cond spec­tacle qui se­ra à un autre ni­veau », pré­vient M. La­val­lée.

Sans vou­loir trop en dé­voi­ler, le trio avance que la tête d’af­fiche se­ra un groupe « connu par­tout à l’in­ter­na­tio­nal ».

Alors que la pre­mière soi­rée re­groupe es­sen­tiel­le­ment des for­ma­tions de mu­sique hard­core et ses dé­ri­vés, ce se­ra plu­tôt les so­no­ri­tés punk rock qui ré­son­ne­ront au prin­temps. Par la suite, ils ai­me­raient in­vi­ter des groupes ska et mé­tal. Se­lon le suc­cès ren­con­tré, la sub­ven­tion per­met­tra l’or­ga­ni­sa­tion de trois ou quatre soi­rées.

En at­ten­dant, les pro­duc­teurs met­tront les billets du pre­mier spec­tacle lun­di. Tous les dé­tails se­ront pré­ci­sés sur la page Fa­ce­book The Welldone Pro­duc­tions.

— P⋆OTO ALAIN DION

Marc-An­dré La­val­lée, Ste­ven Char­land et Jean-Fran­çois Bom­bar­dier veulent faire re­vivre la scène punk à Gran­by avec The Welldone Pro­duc­tions.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.