Signe avec l’UFC

La Voix de l'Est - - SPORTS -

sa­vais qu’il y avait un pro­ces­sus à res­pec­ter. Mais j’étais des­ti­né pour me rendre là. La cage de l’UFC ne se­ra pas de l’in­con­nu pour moi, je suis fait pour être là-de­dans. C’est le dé­but d’une grande aven­ture », pré­ci­sait la re­crue de l’UFC.

Bar­riault ai­me­rait bien grim­per dans l’oc­to­gone de l’UFC dès le 10 fé­vrier à l’oc­ca­sion d’une carte te­nue au Bré­sil, soit une se­maine avant son 29e an­ni­ver­saire, mais au­cune dis­cus­sion n’a en­core eu lieu à ce jour pour le confir­mer. Se­lon Pa­try, l’UFC vient de re­cru­ter un com­bat­tant de grande qua­li­té.

« Marc-An­dré a fait ses classes, il a fait ses preuves. Il a le po­ten­tiel pour al­ler cher­cher une troi­sième cein­ture. Il est un ath­lète d’ex­cep­tion, c’est un peu le nou­veau Georges St-Pierre du Qué­bec. Il a du ta­lent, il est bon dans tout, il est dé­jà prêt à se me­su­rer à l’élite mon­diale parce qu’il a sans l’ombre d’un doute eu le par­cours le plus dif­fi­cile de l’his­toire de TKO. Il est dé­jà une in­quié­tude pour le cham­pion de la di­vi­sion, parce qu’il est com­plet. Je ne pense pas qu’il se ren­dra à la fin de son contrat, car l’UFC va vou­loir le re­né­go­cier après ses deux pre­miers, j’en suis convain­cu. »

Bar­riault n’est pas de­ve­nu in­dé­pen­dant de for­tune sur le champ. Il conser­ve­ra son em­ploi de cui­si­nier, tout en mul­ti­pliant les camps d’en­traî­ne­ment. Il ai­me­rait en faire à l’ex­té­rieur de Qué­bec, mais pré­voit res­ter an­cré à la ca­pi­tale.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.