Cas­sis et Mé­lisse : la réunion de deux mondes

La Voix du Sud - - ACTUALITÉS - MIZAËL BILODEAU mi­zael.bilodeau@tc.tc

AGRI­CUL­TURE.LA fro­ma­ge­rie de Saint-da­mien a ac­cueilli pour une pre­mière fois le pu­blic dans son lieu en­chan­teur, le di­manche 10 sep­tembre.

La re­lève agri­cole de Bel­le­chasse et la fa­mille de Aagje De­nis étaient au ren­dez-vous pour prendre en charge les près de 1300 per­sonnes qui se sont dé­pla­cées dans le Rang de La Pointe-lé­vis.

Un ma­tin nua­geux in­cer­tain a lais­sé sa place à un après-mi­di gé­né­reu­se­ment en­so­leillé sur le site de la porte ou­verte. Des fa­milles d’aus­si loin que Qué­bec ont fait le voyage jusque dans les contre­forts des Ap­pa­laches pour en ap­prendre plus sur la troi­sième plus im­por­tante pro­duc­trice de fro­mages ar­ti­sans bio­lo­giques du Qué­bec.

UN CHARME QUI N’A PAS D’ÂGE

Plu­sieurs des vi­si­teurs ont com­men­té à quel point ils sont res­tés sur­pris de la beau­té de l’en­droit. Ni­chée entre une pe­tite col­line rem­plie de chèvres, une pe­tite mai­son cham­pêtre et la bou­tique de pro­duits du ter­roir, le lieu don­nait un es­prit de convi­via­li­té et in­time as­sez unique. Rien n’a été lais­sé au ha­sard.

Sous le dôme de saules tres­sés, fa­bri­ca­tion des Ur­bain­cul­teurs, les en­fants étaient al­lé­gre­ment ma­quillés d’ani­maux de toutes sortes tan­dis que les adultes pas­saient en re­vue les dif­fé­rents pro­duits fa­bri­qués par les ar­ti­sans de Bel­le­chasse.

À l’in­té­rieur du cha­pi­teau, il ne de­vait pro­ba­ble­ment pas man­quer beau­coup d’en­tre­prises du ter­roir de la MRC. Une ving­taine s’était don­né ren­dez-vous à Saint-da­mien pour cette porte ou­verte. Des lé­gumes de la Co­opé­ra­tive La Mauve à la cé­ra­mique de Mélissa Fil­lion, la va­rié­té des pro­duits is­sus des mains bel­le­chas­soises a été mise à l’hon­neur.

À me­sure que la jour­née s'étio­lait, l’ar­doise de la rou­lotte gour­mande J’aime Bel­le­chasse se ré­dui­sait; la popularité des croques-mes­sieurs et des autres pro­duits du ter­roir a ré­duit quelque peu le me­nu.

En ar­rière-plan, Au­ré­lien Biet a in­tro­duit le pu­blic à une ac­ti­vi­té qui re­quiert de la pa­tience et une touche ar­tis­tique. Son ate­lier de « stone-ba­lan­cing » consis­tait à faire te­nir en équi­libre des pierres de dif­fé­rentes tailles et gros­seurs. «Ce qui est ex­tra­or­di­naire avec cette ac­ti­vi­té est l’in­fi­ni­té de pos­si­bi­li­tés de sculp­ture en équi­libre et l’éphé­mère de cet art », a-t-il com­men­té.

LA RÉUNION DE DEUX MONDES

En fin de jour­née di­manche, alors qu’elle ra­me­nait les chèvres vers la grange pour la traite, la fro­ma­gère Aagje De­nys a sou­le­vé un élé­ment im­por­tant ayant contri­bué à la réus­site de cette porte ou­verte. «La réus­site de cette porte ou­verte tient au fait d’avoir pu réunir au­tant des pro­duc­teurs, di­sons plus gra­nos, que des en­tre­prises fa­mi­liales plus im­por­tantes. Je pense que la so­li­da­ri­té qui est res­sor­tie de la réunion de ces deux mondes est ce qui a de plus re­mar­quable», a ex­pli­qué Aegje De­nys.

Me­dia – Mizaël Bilodeau) (Pho­to TC

Cas­sis et Mé­lisse a ac­cueilli en­vi­ron 1300 per­sonnes pour sa pre­mière porte ou­verte agri­cole.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.