Saint-an­selme : Yves Tur­geon se pré­sente à la mai­rie

La Voix du Sud - - ACTUALITÉS - SERGE LAMONTAGNE re­dac­tion_­la­cet­che­min@tc.tc

ÉLEC­TIONS. Le maire de Saint-an­selme, Mi­chel Bon­neau, au­ra de l’op­po­si­tion lors de l’élec­tion mu­ni­ci­pale du 5 no­vembre pro­chain.

Yves Tur­geon a confir­mé, en fin d’après-mi­di, le ven­dre­di 22 sep­tembre sur le sta­tion­ne­ment du ma­ga­sin Co­op, qu’il bri­gue­ra la mai­rie de sa lo­ca­li­té.

Nou­veau ve­nu en po­li­tique mu­ni­ci­pale, M. Tur­geon sou­ligne tou­te­fois que le monde mu­ni­ci­pal ne lui est pas in­con­nu puis­qu’il a tra­vaillé pen­dant 15 ans pour di­verses mu­ni­ci­pa­li­tés de la ré­gion comme Saint-an­selme, Framp­ton ou Sainte-mar­gue­rite, ain­si que pour des CLD en tourisme, culture et de pa­tri­moine. Il est ac­tuel­le­ment à l’em­ploi de l’aré­na de Saint-an­selme et de L’HLM lo­cal, postes qu’il de­vait quit­ter pour ne pas être en conflit d’in­té­rêt, ain­si que membre du co­mi­té consul­ta­tif en ur­ba­nisme de Saint-an­selme de­puis 2010.

La re­lo­ca­li­sa­tion du Ma­ga­sin Co­op (IGA) de Saint-an­selme est l’un des dos­siers qui l’ont in­ci­té à faire le saut en po­li­tique mu­ni­ci­pale. S’il est au fait que le con­seil d’ad­mi­nis­tra­tion et So­beys tra­vaillent ac­tuel­le­ment sur un nou­veau pro­jet, il sou­ligne n’avoir eu au­cun contact avec eux et ne pas connaître la te­neur des dis­cus­sions en cours.

«Ma cam­pagne se­ra por­tée sur l’écoute et l’ac­com­pa­gne­ment. Ce n’est pas moi dire au Ma­ga­sin Co­op et à So­beys où s’im­plan­ter. Si je suis élu, j’en­tends ce­pen­dant les ac­com­pa­gner dans leur pro­jet et leur dé­ci­sion », si­gnale M. Tur­geon qui ajoute que ce choix se­ra im­por­tant pour l’ave­nir du com­merce, comme ce­lui de Saint-an­selme.

À cet ef­fet, le can­di­dat à la mai­rie se dit fa­vo­rable à l’im­plan­ta­tion du Ma­ga­sin Co­op dans le sec­teur de l’éra­blière, sur la route Bé­gin. «Je pense que ce pro­jet avait de l’al­lure, bien qu’il y avait cer­tains en­jeux à ré­gler. Je pense qu’il y au­rait eu moyen de dé­boi­ser de fa­çon in­tel­li­gente, sans tout dé­faire. On y trouve une éra­blière, certes, mais éga­le­ment beau­coup de frênes qui sont at­teints de la grille du frêne. Cette ma­la­die est en train de ra­va­ger ce boi­sé, dont la va­leur risque d’être af­fec­tée puisque le pro­prié­taire risque de perdre beau­coup d’arbres.»

L’as­sou­plis­se­ment de cer­taines ré­gle­men­ta­tions en ma­tière d’ur­ba­nisme, no­tam­ment en sec­teur «ru­ral», où les règles li­mitent la su­per­fi­cie de re­mises ou bâ­ti­ments se­con­daires aux­quels les gens ont droit, in­ter­pelle aus­si le can­di­dat à la mai­rie.

«Il ne faut pas faire de Saint-an­selme une ban­lieue de Lé­vis, comme cer­tains semblent le sou­hai­ter. Il y a des gens qui choi­sissent notre mu­ni­ci­pa­li­té pour les grands es­paces, le plein air et les ac­ti­vi­tés qu’on peut y pra­ti­quer. En mi­lieu ur­bain, sur­tout dans les nou­veaux dé­ve­lop­pe­ments, les ter­rains sont li­mi­tés et tout le monde se plie à la ré­gle­men­ta­tion qui li­mite la su­per­fi­cie des re­mises ou ga­rages à 10 pieds par 12. En mi­lieu ru­ral, il y a du mé­con­ten­te­ment et de l’in­com­pré­hen­sion de la part des plu­sieurs qui sont as­su­jet­tis aux mêmes règles. Il y en a qui ai­me­raient avoir leur ga­rage pour pas­ser des soi­rées à tra­vailler sur leurs ba­zous, tout en dis­cu­tant, mais la ré­gle­men­ta­tion ne leur per­met pas sauf s’ils ont un droit ac­quis», clame-t-il.

(Pho­to TC Me­dia – Serge Lamontagne)

Yves Tur­geon a of­fi­cia­li­sé sa can­di­da­ture à la mai­rie de Saint-an­selme.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.