Les maires des Et­che­mins tan­nés d’at­tendre

Aide spé­ci­fique à la MRC

La Voix du Sud - - ACTUALITÉS - SERGE LAMONTAGNE re­dac­tion_­la­cet­che­min@tc.tc

MU­NI­CI­PAL. Les maires des Et­che­mins en ont as­sez d’at­tendre la con­fir­ma­tion des sommes gou­ver­ne­men­tales qui per­met­tront la mise en ap­pli­ca­tion de leur plan de re­lance et exigent une ré­ponse ra­pide de leur dé­pu­tée.

Les élus ont ef­fec­tué, mer­cre­di ma­tin, une deuxième sor­tie pu­blique en cinq mois à l’en­droit du gou­ver­ne­ment li­bé­ral qui, se­lon eux, tarde à leur don­ner une ré­ponse po­si­tive et ain­si confir­mer son en­ga­ge­ment en­vers la ré­gion, pro­messe que Phi­lippe Couillard avait te­nue au Ma­noir Lac-et­che­min lors de la der­nière cam­pagne élec­to­rale.

Les maires ré­clament une aide fi­nan­cière de 4,3M$ par an­née pen­dant trois ans ain­si que l’ob­ten­tion d’un sta­tut de MRC la­bo­ra­toire qui per­met­trait d’éta­blir des condi­tions fa­vo­rables à son dé­ve­lop­pe­ment, no­tam­ment par l’as­sou­plis­se­ment de cer­taines règles gou­ver­ne­men­tales.

En mai der­nier, la dé­pu­tée-mi­nistre Do­mi­nique Vien avait sou­li­gné à la Voix du Sud qu’un dé­noue­ment très po­si­tif et im­mi­nent al­lait sur­ve­nir dans ce dos­sier, ajou­tant à ce mo­ment qu’il s’agis­sait d’une ques­tion de jours, voire se se­maines tout au plus. À la fin du mois de juin, le bu­reau de Mme Vien avait an­non­cé à la MRC qu’une confé­rence de presse au­rait lieu le 21 sep­tembre à 13 h 30.

« Même si c’était loin, on était prêt à at­tendre, a sou­li­gné M. Ga­gnon. De­puis ce temps, per­sonne ne nous tient au cou­rant de l’avan­ce­ment du dos­sier. Nous avons sol­li­ci­té une ren­contre avec Mme Vien avant la te­nue de l’ac­ti­vi­té de presse du 21 sep­tembre. On nous a dit qu’il y avait eu un contre­temps, mais on n’a ja­mais eu con­fir­ma­tion comme quoi cette ren­contre avait lieu ou pas. Force est d’ad­mettre que ce­la a été an­nu­lé. »

MANQUE DE TRANS­PA­RENCE ?

Mai­resse de Saint-louis-de-gon­zague, Lu­cie Ga­gnon a dé­plo­ré « le manque de trans­pa­rence et de res­pect du gou­ver­ne­ment du Qué­bec» qui, a-t-elle pré­ci­sé, n’a don­né au­cun signe de vie à la MRC des Et­che­mins de­puis quelque temps.

Pour sa part, le maire de Saint-ca­mille, Adé­lard Cou­ture, a pré­ci­sé que la po­pu­la­tion de sa mu­ni­ci­pa­li­té chute de deux pour cent par an­née de­puis 12 ans et que des com­merces fer­maient leurs portes dans les Et­che­mins, comme ce­la a été le cas à Saint-ben­ja­min tout ré­cem­ment. Il s’est aus­si de­man­dé si le faible poids po­li­tique de la MRC des Et­che­mins ne pe­sait pas lourd dans la ba­lance du gou­ver­ne­ment, une af­fir­ma­tion par­ta­gée par ses col­lègues qui de­mandent à Mme Vien et au gou­ver­ne­ment Couillard de leur don­ner une ré­ponse et sur­tout un échéan­cier pré­cis avant la fin de l’ac­tuelle cam­pagne élec­to­rale mu­ni­ci­pale.

PAS D’ÉCHÉAN­CIER

Ques­tion­née en chambre mer­cre­di ma­tin par le dé­pu­té d’ar­tha­bas­ka Éric Le­febvre, porte-pa­role de la Coa­li­tion Ave­nir Qué­bec en ma­tière de dé­ve­lop­pe­ment éco­no­mique ré­gio­nal, Do­mi­nique Vien n’a pas don­né d’échéan­cier dans ce dos­sier, se conten­tant de ré­pé­ter que le dos­sier de la MRC des Et­che­mins était une prio­ri­té pour elle et son gou­ver­ne­ment. « Il est vrai que le PM a pris un en­ga­ge­ment so­len­nel lors de la der­nière cam­pagne élec­to­rale, vous le connais­sez, ce se­ra pro­messe te­nue », a-t-elle pré­ci­sé.

LE FARR AUS­SI

Comme l’avaient fait ses col­lègues de la Table ré­gio­nale des élus mu­ni­ci­paux de Chau­dière-ap­pa­laches (TREMCA) ré­cem­ment, Harold Ga­gnon a pro­fi­té du point de presse pour dé­non­cer les mo­da­li­tés et li­mites du nou­veau Fonds d’aide au rayon­ne­ment des ré­gions (FARR). « On nous avait an­non­cé que les ré­gions au­raient le contrôle de ce­lui-ci alors que dans les faits, c’est le mi­nis­tère qui le pos­sède. Comme c’est un pro­gramme et non un fonds, les sommes qui ne se­ront pas dé­pen­sées au 31 mars pro­chain se­ront per­dues et ne pour­ront être trans­fé­rées à l’an­née sui­vante. On dis­pose peu de marge de ma­noeuvre, car nous avons jus­qu’au 10 no­vembre pour dé­po­ser des pro­jets en vue de la pre­mière an­née », clame-t-il.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.