Syl­vain Guille­mette se pré­sente à la mai­rie de Saint-da­mien

La Voix du Sud - - ACTUALITÉS - ÉRIC GOURDE re­dac­tion_­la­cet­che­min@tc.tc

MU­NI­CI­PAL. Un deuxième can­di­dat se confirme à la mai­rie de Saint-da­mien alors que le nom de Syl­vain Guille­mette s’ajoute à ce­lui de Sé­bas­tien Bour­get qui avait dé­jà an­non­cé la nou­velle il y a quelques se­maines.

Ré­sident de Saint-da­mien de­puis 25 ans, M. Guille­mette a tra­vaillé 20 ans chez IPL comme ins­pec­teur en qua­li­té, en­suite sept ans comme re­pré­sen­tant chez La­pointe Au­to à Saint-phi­lé­mon pour, par la suite, jouer un rôle si­mi­laire chez Mo­to­route 66 à Sainte-ma­rie et Meubles Cham­ber­land à Ar­magh.

S’il n’en est pas à ses pre­mières armes en po­li­tique mu­ni­ci­pale, M. Guille­mette a tou­te­fois dû se re­ti­rer il y a quelques se­maines à peine. Il a pas­sé près de quatre ans comme conseiller mu­ni­ci­pal à Ar­magh avant de de­voir cé­der sa place, ayant été re­con­nu in­éli­gible en rai­son de son lieu de ré­si­dence.

Pos­sé­dant des pro­prié­tés à Ar­magh, il a vou­lu s’im­pli­quer pour ré­gler cer­tains ir­ri­tants im­pli­quant entre autres le lieu d’en­fouis­se­ment et les pom­piers. «J’avais été sol­li­ci­té comme d’autres per­sonnes. Cer­taines ont dé­ci­dé de se lan­cer si je me lan­çais aus­si. Je m’étais in­for­mé sur la ques­tion et j’avais confiance aux ré­ponses que l’on m’avait don­nées, sauf que la loi avait chan­gé de­puis peu. Je n’ai pas eu de pé­na­li­té et j’ai quit­té avec une belle poi­gnée de main. »

DU TEMPS ET DES IDÉES

Syl­vain Guille­mette in­dique avoir ap­pré­cié son ex­pé­rience de conseiller et avoir ap­pris beau­coup de choses sur la po­li­tique mu­ni­ci­pale. À l’aube de la re­traite, il se consi­dère comme un pas­sion­né. «Si j’avais un em­ploi à temps plein, je n’irais pas là. Étant en pré­re­traite, j’au­rai des dis­po­ni­bi­li­tés. Ma conjointe tra­vaille de soir et ma plus jeune se­ra à l’uni­ver­si­té l’an pro­chain. J’au­rai beau­coup de temps.»

Saint-da­mien vit des dif­fi­cul­tés qui de­vront être abor­dées es­time M. Guille­mette. «Des mu­ni­ci­pa­li­tés près de nous se dé­ve­loppent et nous, on perd des joueurs et on reste pe­tit. Nos en­tre­prises manquent de main-d’oeuvre, les re­li­gieuses vont quit­ter un jour, notre po­ly­va­lente aus­si fau­dra s’y at­tar­der. Il y il faut chan­ger cette ten­dance né­ga­tive. J’ai eu une belle ren­contre avec la di­rec­tion gé­né­rale pour sa­voir un peu vers où se di­ri­geait la mu­ni­ci­pa­li­té. On a heu­reu­se­ment de bons élé­ments en place. »

Bien au fait des ten­dances au re­grou­pe­ment à plu­sieurs ni­veaux dans la ré­gion, il a d’ailleurs com­men­cé à abor­der cer­tains su­jets. L’uti­li­sa­tion de l’aré­na, le ser­vice in­cen­die et quelques autres font l’ob­jet de cer­taines de ses ré­flexions. En ré­su­mé, Syl­vain Guille­mette sou­haite que Saint-da­mien re­prenne sa place. «Il faut écou­ter notre monde aus­si, une chose qui ne s’est pas faite tou­jours par le pas­sé. Être sur le ter­rain pour voir et ré­gler les pro­blèmes.»

Il n’a pas l’in­ten­tion de me­ner une cam­pagne très in­ten­sive, mis à part lors de ses sor­ties conven­tion­nelles. «Je vais voir ce que les gens de Saint-da­mien pensent de moi. Ils me connaissent et savent que je sais m’ex­pri­mer. Je ne m’en vais pas cher­cher un titre, mais la fonc­tion. J’ai des idées et des pro­jets, j’y pense ré­gu­liè­re­ment parce que je suis un pas­sion­né et que je veux m’im­pli­quer. »

(Pho­to TC Me­dia – Éric Gourde)

Syl­vain Guille­mette est le deuxième can­di­dat dans la course pour suc­cé­der à Her­vé Blais comme maire de Saint-da­mien.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.