Ch­ris­tian La­casse tente sa chance à la mai­rie de Saint-val­lier

La Voix du Sud - - LA UNE - ÉRIC GOURDE re­dac­tion_­la­cet­che­min@tc.tc

MU­NI­CI­PAL. L’ex-pré­sident de l’union des pro- duc­teurs agri­coles du Qué­bec (UPA), Ch­ris­tian La­casse, po­se­ra sa can­di­da­ture au poste de maire de­la­mu­ni­ci­pa­li­té­de­saint-val­lier.

Sié­geant dé­jà au conseil mu­ni­ci­pal à titre de conseiller et se di­sant très mo­ti­vé, M. La­casse est bien au fait des dos­siers en cours et a dé­jà éta­bli sa liste de prio­ri­tés. Un ré­seau d’aque­duc pour le village et la ré­fec­tion de cer­taines routes en font par­tie. «Nous sommes ren­dus à l’étape de ré­in­ves­tir dans nos in­fra­struc­tures. Il faut en­vi­sa­ger un ré­seau d’aque­duc pour le village, on a dé­jà des pro­blèmes d’eau pour plu­sieurs puits et ce se­rait un atout pour les fu­turs dé­ve­lop­pe­ments ré­si­den­tiels, car il y en au­ra dans l’ave­nir et pour les jeunes fa­milles, ce­la re­join­drait da­van­tage leurs be­soins.»

Le conseil ac­tuel a d’ailleurs dé­jà en­ta­mé cer­tains tra­vaux dans le dos­sier. «On ne pour­ra pas le faire seul et ce­la de­vra aus­si être se­lon nos be­soins et la ca­pa­ci­té de payer des ci­toyens. Cer­taines étapes sont faites, dont la re­cherche en eau et des échan­tillons de pré­le­vés alors il fau­dra ter­mi­ner de do­cu­men­ter tout ça.»

Cer­taines de­vront aus­si faire l’ob­jet de tra­vaux ma­jeurs, et à court terme à son avis. «On en a fait dans les der­nières an­nées, mais des pe­tits bouts seule­ment. Un coup de barre de­vra être don­né, sauf que ce­la nous coûte très cher au prin­temps, car les hi­vers sont de plus en plus dom­ma­geables sur nos routes. Le che­min d’azur de­vra être com­plé­té, le che­min de Val­lé­ville au com­plet et dans le che­min du Ro­cher, une par­tie de­vra être re­faite», se­lon ses pre­mières éva­lua­tions.

Ch­ris­tian La­casse es­time aus­si que le ga­rage mu­ni­ci­pal doit faire par­tie des ré­flexions. « Quand on re­garde notre bâ­ti­ment ac­tuel, avec nos deux pe­tites portes, ce­la ne peut conte­nir toute notre ma­chi­ne­rie. On manque d’es­pace, non pas parce qu’on en a trop, mais on veut res­ter au­to­nome au ni­veau de l’en­tre­tien de nos routes alors il fau­dra trou­ver une so­lu­tion, à l’ins­tar des vil­lages avoi­si­nants qui se sont mo­der­ni­sés.»

L’AVE­NIR DE L’ÉGLISE ET PLUS

Ch­ris­tian La­casse s’est ré­gu­liè­re­ment af­fi­ché contre le pro­jet de mo­der­ni­sa­tion de l’église ac­tuel­le­ment sur la table à Saint-val­lier. Il tient tou­te­fois à être clair, pas ques­tion de la fer­mer. «Le choix des mots est im­por­tant. Il faut la conser­ver, il n’y a pas d’équi­voque. Il faut l’en­tre­te­nir, la ré­pa­rer et ne pas la lais­ser se dé­té­rio­rer. Le pro­jet de trans­for­ma­tion qui a été pré­sen­té était très oné­reux. Il y a quand même eu une pé­ti­tion de 300 si­gna­tures. La dif­fé­rence est im­por­tante. Dans ma liste, il y a d’autres prio­ri­tés avant ce­la.»

La salle du parc du Fau­bourg de­vra aus­si su­bir une cure de ra­jeu­nis­se­ment ou être rem­pla­cée. «Au­jourd’hui, on ne construi­rait pas de bâ­ti­ment dans un mo­dèle comme ce­lui-là. C’est désuet et non-fonc­tion­nel. Ce n’est pas très at­trayant pour nos jeunes et pour at­ti­rer de nou­velles fa­milles, on a be­soin de mieux. »

Son der­nier sou­hait est de réus­sir à éta­blir une har­mo­nie et une sta­bi­li­té entre le per­son­nel de la lo­ca­li­té et ses ci­toyens. «De­puis quelques an­nées, il y a eu beau­coup du chan­ge­ment dans le per­son­nel. Il y a eu un contexte à la di­rec­tion gé­né­rale, c’est une chose. Il y a aus­si eu d’autres dé­parts qui ont oc­ca­sion­né des in­ter­rup­tions de ser­vice et autres. Il faut une équipe qui se­ra stable et sau­ra être près de la po­pu­la­tion.»

(Pho­to TC Me­dia - Ar­chives)

Ch­ris­tian La­casse es­père de­ve­nir le pro­chain maire de Saint-val­lier.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.