Saint-ger­vais: un con­seil mu­ni­ci­pal presque en­tiè­re­ment fé­mi­nin

La Voix du Sud - - LA UNE - ÉRIC GOURDE re­dac­tion_­la­cet­che­min@tc.tc

MU­NI­CI­PAL. Alors que des cam­pagnes vi­sant à pro­mou­voir la ve­nue de femmes en po­li­tique ont été dif­fu­sées lar­ge­ment au cours des der­niers mois, la lo­ca­li­té de Saint-ger­vais fait fi­gure d’ex­cep­tion à la suite de la der­nière élec­tion mu­ni­ci­pale.

Diane Bi­lo­deau et De­nise La­pierre sié­geaient dé­jà à la table avant le scru­tin du 5 no­vembre der­nier. En plus de la nou­velle mai­resse de la lo­ca­li­té, Ma­non Gou­let, My­riam Gou­let, Syl­vie Lemelin, Diane Pou­liot et Guillaume Ver­mette ont aus­si fait leur en­trée au con­seil, lais­sant ce der­nier comme seul homme au sein du groupe.

La mai­resse Ma­non Gou­let se dit très fière de ce constat. « C’est his­to­rique pour Saint-ger­vais et ça s’est fait na­tu­rel­le­ment. Lorsque j’ai an­non­cé ma can­di­da­ture à la mai­rie, des gens m’ont ap­pe­lé chez moi pour ma­ni­fes­ter leur in­té­rêt d’en faire par­tie. Que ce soit un homme ou une femme, j’ai en­cou­ra­gé tout le monde. L’im­por­tant était d’avoir de l’in­té­rêt. »

Seul homme au sein du nou­veau con­seil, M. Ver­mette ne s’en fait pas outre me­sure. « J’ai quatre en­fants, trois filles et un gar­çon, alors je suis ha­bi­tué de gé­rer un groupe de femmes », in­dique-t-il dé­clen­chant des rires au­tour de la table. Plus sé­rieu­se­ment, il ajoute qu’à com­pé­tence égale, le genre d’une per­sonne n’a au­cune im­por­tance.

Fait à no­ter, quatre conseillères sié­ge­ront éga­le­ment à Saint-luc et cinq femmes au con­seil à Saint-ma­gloire, in­cluant la mai­resse Ma­rielle Le­mieux.

L’IM­POR­TANCE, LES DOS­SIERS

À l’image de ses col­lègues, My­riam Gou­let in­dique ne pas s’être im­pli­quée en rai­son des cam­pagnes de pro­mo­tion à cet ef­fet, que c’est par in­té­rêt per­son­nel. Les deux conseillères ré­élues, Mmes La­pierre et Bi­lo­deau, ne croient pas que le fait d’avoir da­van­tage de femmes au con­seil chan­ge­ra des choses. « L’im­por­tant est de rendre les dos­siers à terme », conviennent-elles. « Gé­né­ra­le­ment, un homme pour­rait être meilleur pour as­su­mer cer­tains dos­siers, les tra­vaux pu­blics par exemple, mais ce­la dé­pen­dra gé­né­ra­le­ment de son vé­cu ou de sa pro­fes­sion. »

M. Ver­mette es­time que le contraire pour­rait aus­si être pos­sible. « Je suis pro­duc­teur agri­cole et mé­ca­ni­cien de for­ma­tion. Des femmes re­prennent des fermes et sont aus­si, si­non plus com­pé­tentes que ceux qui étaient là avant. L’im­por­tant est de faire le tra­vail. »

La mai­resse, Ma­non Gou­let, se donne un peu de temps avant de ju­ger s’il y au­ra des chan­ge­ments dans la fa­çon d’abor­der les dos­siers par le con­seil qu’elle di­rige. « On au­ra peut-être une vi­sion dif­fé­rente au dé­ve­lop­pe­ment de la mu­ni­ci­pa­li­té. Ça peut un angle dif­fé­rent. Pas mieux, mais dif­fé­rent. Ce­la dé­pend des com­pé­tences et in­té­rêts de cha­cun. La vi­sion d’une femme peut faire une dif­fé­rence dans la suite des choses. On le ver­ra avec le temps. »

(Pho­to La Voix du Sud - Éric Gourde)

Le con­seil mu­ni­ci­pal de Saint-ger­vais se­ra en­tiè­re­ment fé­mi­nin, à l’ex­cep­tion du conseiller Guillaume Ver­mette.

Newspapers in French

Newspapers from Canada

© PressReader. All rights reserved.